Et si vous adoptiez un Tunisien ? par Anne Zelenski

Publié le 29 Avril 2011

par Anne Zelensky - Riposte Laïque

Cette invite s’adresse à nos défenseurs de la diversité et de l’antiracisme : SOS racisme, LDH, MRAP et autres officines grassement subventionnées, qui ne savent apparemment pas quoi faire de leurs subsides ( 2 millions d’euros par an pour la Ligue des droits de l’Homme ) et les investissent dans la poursuite de quiconque ose émettre un propos jugé « discriminatoire ». Incluons là dedans tous les individus de gôche, à l’indignation prompte et à l’action lente. Personne n’échappe à cette vindicte procédurière : elle va du Ministre au simple quidam , en passant par un média d ’information, d’utilité publique comme RL. Il faut bien justifier de l’emploi des subventions…Voilà comment une Fanny Truchelut, par exemple, s’est retrouvée condamnée à la prison et à une amende de 8000 euros.

Pendant ce temps, des centaines de réfugiés tunisiens, pour ne parler que d’eux, affluent en France. Que font concrètement les officines et individus cités pour les aider à trouver un logement, un travail ? Comment ces belles âmes n’ont elles pas encore pensé à mettre en place par exemple des maisons d’accueil pour ces réfugiés ? En 1974, nous créions avec Simone de Beauvoir la Ligue du Droit des femmes. Savez vous pourquoi ? Parce que la LDH se désintéressait totalement de la discrimination envers les femmes, pour mieux se consacrer aux étrangers. L’idée de la Ligue du Droit des femmes était venue de Beauvoir, qui n’appréciait pas la LDH et n’avait pas de mots pour fustiger son incurie.

En 1975, certaines d’entre nous portaient pour la 1ère fois le problème des femmes battues sur la place publique. Trois ans après s’ouvrait le premier refuge pour femmes battues, dont Annie Sugier fut la présidente. Je repris ensuite le flambeau. Nous ne nous contentions pas de dénoncer, nous ne poursuivions aucun homme violent en justice, mais nous offrions aux femmes désireuses de fuir les violences, un lieu où se réfugier. Il y a maintenant 65 centres de femmes battues en France, regroupés dans une Fédération. Nous tentions de mettre en conformité notre théorie et nos pratiques.

Le but d’une association de défense des droits est en effet d’agir via les victimes, pas de poursuivre mécaniquement tout manquement présumé à la parole correcte . Alors je vous demande : messieurs dames qui avez bienpensance sur rue, et les moyens qui vont avec, que faites vous donc pour aider ces réfugiés qui s’entassent sur nos périphériques ? Et vous, bobos vertueux, seriez vous prêts au moins individuellement à prendre en charge un de ces exilés et l’aider à s’en sortir ? Il y a des gens, de simples gens qui le font, sans subventions, et sans tapage. Un reportage de M6 montrait le 17 avril quelques familles, qui prennent chacune en charge un SDF, le logent, le nourrissent tout en lui cherchant toit et boulot. Ils ont du cœur, mais ce sont des cathos. Et vous n’avez pas assez de mots, pour salir la religion chrétienne, pendant que vous encensez la musulmane. Mais êtes vous seulement capables d’avoir le moindre geste de compassion effective ?

La parole ? Vous l’avez incontinente, mais votre coeur est sec comme un oued du désert .

Anne Zelensky

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Johanny 29/04/2011 12:31



...//... suite:    français ou arabes même polonais, nous ne faisions aucune différence. Nous avions aussi une très ancienne tradition familiale puisque nous êtions à la campagne,
UI CONSISTE 0 METTRE CHAQUE JOUR SUR LA TABLE FAMILIALE UN COUVERT DE PLUS, c'est si simple et on trouve tellement de bonheur lorsque quelqu'un, connu ou inconnu vient y prendre place!... Allez
faire comprendre ça aux gauchistes allergiques aux préceptes chrétiens !



Gérard Brazon 29/04/2011 12:56



C'est le fondement de notre civilisation. Nous retrouvons également cette générosité chez d'autres civilisations en Asie dans des villages et aussi chez les arabo-musulmane. En fait, c'est
l'humanité qui s'est déshumanisé au contact d'un certain materialisme que l'on nomme modernisme mettant en avant l'acquisition, l'empilement des biens  matériels avant l'homme. Plus l'homme
s'entasse dans les villes plus il devient sauvage. Plus ils se côtoient, plus ils se détestent. Mais on n'en finirait pas de parler de tout celà mon cher jean.



Johanny 29/04/2011 12:27



je n'ai pas attendu l'afflux de tunisiens si malheureux que leur pays soit enfin libéré de leur dictateurpour héberger de véritables melheureux sans abri ni famille, n'en déplaise aux
sempiternels commissaires du peuple socialo-staliniens bien-pensant, ce fut dans le cadre d'une association chrétienne de Nice où nouqs êtione famille d'accueil, fra



Loly 29/04/2011 11:52



Tout à fait d'accord avec Anne Zelensky, à chaque fois que j'entend les commentaires gluants de bons sentiments de toutes nos zélites et assoc. bien pensantes je me fais cette réflexion :
pourquoi n'en prennent ils pas chez eux§


La charité on la fait, on ne s'en vante pas et surtout pas, en mettant celui qui la reçoit en situation humiliante et surtout (expérience vécue) ne jamais rien attendre en retour. J'ai connu
beaucoup de gens dits "pauvres" (ils étaient riches par contre de beaucoup d'amour et d'entraides familiales) mais ils restaient très dignes et n'acceptaient d'aides que contre un service -
c'était leur façon de ne pas être redevables et ne pas être en position d'infériorité. C'est ce que nous aurions dû faire à propos de tous nos envahisseurs au lieu de leur apprendre à tendre la
main.


En ce qui concerne ces "pôvres" immigrés  tunisiens - évidemment tous diplomés (vidéo à l'appui) je les ai entendus raconter combien ils avaient soufferts lorsque les 12 femmes à bord se
sont sacrifiées pour leur liberté, alors bien évidemment, ils ont toute ma compassion.



Johanny 29/04/2011 10:19



Curieusement SOS racisme n'a jamais condamné les exécurions racistes de chrétiens dans les pays d'islam !...