Etat-Unis/ Algérie: l'état d'esprit déplorable d'une certaine "jeunesse française"

Publié le 26 Juin 2010

              J'écrivais il y a encore peu sur l'éventuel transfert d'affection que certains de nos journalistes sportifs voire supporters de l'équipe de France souhaitaient faire vers l’équipe d’Algérie. Manque de chance pour cette équipe, elle s’est ramassée aussi contre les États-Unis ce qui nous donna la possibilité de connaître quelques mini émeute à Paris et ailleurs. C’est tellement naturel que nos journalistes bien pensant relèvent à peine. S’ils pouvaient passer sous silence ce serait encore mieux mais des voitures qui brûlent en dehors du 31 Décembre ainsi que des magasins pillés par la même occasion passent difficilement désormais. Alors ils relatent nos journaleux de la gauche bien pensante. En ce pinçant le nez, en réprouvant, c’est pas bien, ils (les djeunes) vont faire remonter les voix du Front National. Pitoyable argumentaire.

               Ils en sont encore, à demander de casser le thermomètre, à vouloir cacher les débris de glace sous le tapis, à planquer le linge sale dans les tiroirs, à mettre l’enfant terrible dans un placard. Il ne faut surtout pas que les voix du Front National remontent. C’est trop drôle ces réflexions, c'est pitoyable surtout.  

            Si j’étais le Front National, je serai mort de rire. Il n’a même pas besoin de bouger. Même pas le petit doigt. Il regarde et compte les points. Déjà, on ne leur fera pas le coup de 2007. Les électeurs de ce parti politique ont été vaccinés à vie. Il faudra attendre la deuxième génération. Bien après 2012!  Mais ces débordements de la "jeunesse française" déçue du résultat États-Unis / Algérie sont une preuve évidente. Les djeunes sont en dessous de tout. La vie politique française ? Ils s’en foutent royalement !

            Est-il normal, qu’ils soient plus algériens que français à la fin de la partie? Heureusement que ce n’était pas Israël qui avait mis la pâtée à l’équipe d’Algérie. Là, c’est toute la "jeunesse française" qui aurait manifesté son désappointement en brûlant quelques voitures et autres dans la foulée. Histoire de montrer leur peine voire, leur colère légitime.

 

             Retour d’affection disais-je. Lisez un peu ce qu’écrit un vrai journaliste algérien, d’Algérie, de là bas, lui!

            En zone mixte, l'attaquant algérien a giflé une journaliste. Le journal pour lequel la victime Asma Halimi travaille ne l'a pas raté ce matin.

Hier, après la défaite de l'Algérie face aux Etats-Unis (0-1), Rafik Saïfi passe par la zone mixte (où les footballeurs rencontrent les journalistes).

C'est là que la journaliste Asma Halimi, qui travaille pour le quotidien "Compétition", le croise.

Rafik Saïfi la voit et lui met une claque sur la joue droite, avant même que la journaliste n'ait pu l'aborder. Asma Halimi ne se laisse pas faire et lui rend la monnaie de sa pièce en lui donnant également une gifle.

Pourquoi le joueur a t-il frappé la journaliste ? Etait-il sous pression après la défaite et l'élimination de son équipe ?

D'après RMC, qui évoque également  "un coup de bouteille", Saïfi aurait agi ainsi en raison d'une interview que le joueur aurait accordée à un journal qatari et que la journaliste aurait retranscrite.

Asma a confirmé l'information. "J'ai écrit un article sur lui il y a quelque temps, peut-être n'a-t-il pas été satisfait". Selon le site Competition.dz, Rafik Saïfi est un récidiviste. L'an dernier, il aurait déjà frappé cette même personne.      Cette scène s'est déroulée devant des centaines de témoins et Asma Halimi a décidé de porter plainte auprès de la FIFA.

Toujours est-il que ce matin, le journal Compétition pour lequel la journaliste travaille n'a pas mâché ses mots sur le joueur, décrit en comme  un "minable", un "petit voyou", un "misogyne", un "complexé devant la gent féminine lettrée", un "inculte repêché", un  "loser", un "moins que rien"...

 

           Ce Rafik Saïfi, est surement Algérien-franco pour se comporter de cette manière! Il était dans l'équipe de Troyes et jouent actuellement à Istres... en France.

          Je n’ose même pas imaginer un journaliste français dire ça. Il aurait tout de suite le MRAP, SOS-Racisme, la LdH et même la Licra sur le dos. Comme quoi, il vaut mieux parfois lire la presse algérienne, marocaine et tunisienne. Eux, sur beaucoup de sujets, n’ont pas de complexes imbéciles.

 

            Sur un sujet différent, un extrait d'un reportage de Post.fr lors de la visite du Président de la république qui donne une facette de cette jeunesse si malheureuse chez nous. 

              Heureusement, elle ne représente pas toute la jeunesse de France. Pour autant, elle en donne une image désastreuse dans les bureaux des Ressources Humaines des Entreprises, chez les Patrons de PME, ou les commerçants. Ce n'est pas la Halde et autres plumitifs associatifs qui empêcheront les responsables de l'emploi en France, d'avoir quelques interrogations. Il ne faut pas s'étonner que dans ces quartiers, il y a autant de chômage lorsque l'on constate le niveau de culture déplorable et surtout l'état d'esprit.

 

Extrait du reportage

  

Quels mots ont été prononcés à l'encontre du président?

"Le jeune homme a dit au président 'Vas te faire enculer connard, ici t'es chez moi" nous rapportent plusieurs sources. (L'effet Anelka? ndlr)
           C'est un outrage à un haut fonctionnaire de l'Etat. Mes collègues l'ont immédiatement interpellé. Mais il ne s'est pas laissé faire. "Il était très virulent. Il s'est débattu avec force. Mes collègues ont dû le mettre au sol pour le maîtriser."
          Blessé lors de son interpellation, le jeune homme qui, selon nos informations, aurait le nez cassé, a 9 jours d'ITT (Interruption Temporaire de Travail sans que l'on se demande s'il a un employeur). (et le classique: Il est connu des services de police, notamment pour "outrage et rébellion et infractions liées au trafic de stupéfiants." Stupéfiant, non?

Gérard Brazon

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Sara 27/06/2010 15:24



Si quelqu'un s'imagine une minute qu'sos racisme et compagnie sont là pour mettre les peuples ensemble, c'est qu'ils n'ont rien compris. Ses officines existent pour une seule raison museler toute
forme de projets, de communications, de justice, de vision aboutissant à un vivre ensemble où l'on ne met pas à la poubelle les principes de démocratie. Bien entendu on aura compris que la main
mise par deux groupes d'une société et de ses problèmes n'est rien d'autre qu'un hold up de la démocratie...N'avez vous donc pas remarquer que ses officines ne défendent pour l'un que
l'islamisme, les voyous qu'il faut excuser car ils sont le pseudo nouvel prolétariat...pendant que l'autre va dire ce sont les arabes empêchant elle aussi toute forme d'analyse concrète...
Actuellement il faut savoir que l'on rénove soi disant les hlms alors qu'en réalité nos impôts sont utilisés pour mettre des clôtures et c'est véridique il n'y aucune rénovation, ils cloisonnent
les quartiers dit sensible tout en y laissant les barbus et la drogue prospérer..et un jours tout ça explosera on ne joue pas aux feux, un jours on aura le même problème que les usa qui ont mis
au point un frankenstein nommé taliban qui était un ami tant qu'il se battait contre les communistes... Un jours l'Europe va se réveiller et se retrouvera avec le même Frankenstein et les
politiques en sont les seuls responsables..