États-Unis: craignant pour sa vie, il met fin au tournage d’un documentaire sur l’islam. Commentaire par Gérard Brazon

Publié le 6 Avril 2012

États-Unis: craignant pour sa vie, il met fin au tournage d’un documentaire sur l’islamEric Allen Bell est un auteur et réalisateur primé de Hollywood. Très populaire auprès de la gauche américaine radicale, il écrivait régulièrement des articles pour le site DailyKos, un site qui reçoit 1 milion de visiteurs par jour.

Il a réalisé le documentaire Not Welcome sur un projet controversé de Centre islamique à Murfreesboro au Tennessee dans lequel il présente les opposants au projet comme des chrétiens fanatiques et sectaires. Mais dans les semaines qui suivirent, il a approfondi ses recherches sur l’islam, particulièrement à la lumière de la victoire des islamistes dans les pays arabes, ouvrant les yeux sur une toute autre réalité. Il  a par la suite publié trois articles  dans lesquels il dénonce la dangereuse alliance de la gauche avec les islamistes, qui lui ont valu d’être viré du Daily Kos. (Lire cet article dans lequel il raconte son histoireLe prix à payer pour oser dire la vérité.) (Il n'y a donc pas qu'en France que le fait de dire tout haut ce que l'on pense a un prix! En général, c'est l'effet inverse qui se produit. Ndlr Gérard Brazon)

Il avait aussi annoncé son projet de produire une suite à Not Welcome dans laquelle il présenterait l’autre côté de la médaille. Il vient d’annoncer sur sa page Facebook  qu’il mettait fin à son projet :

«Comme je l’ai mentionné ce soir à la radio : Je ne vais probablement pas compléter le documentaire Not Welcome, car cela risque d’exposer les personnes qui me sont les plus chères à un grave danger. En ce moment je suis peut-être le numéro 1.000 sur la liste musulmane des cibles à abattre. Si je complète ce documentaire et exprime mes vues sur l’islam, je grimperai en haut de la liste, ainsi que les membres de ma famille, et nous y resterons pour toujours. Je suis prêt à risquer ma propre sécurité, mais je ne souhaite pas mettre d’autres personnes en danger. Nous en sommes rendus là.»

Source et traduction : Poste de veille

En effet nous en sommes là! La peur au ventre, la crainte pour sa famille.

Mais en France, faut-il avoir vraiment peur ou est-ce seulement un phantasme ?

 J'ai envie de dire: les deux !

 Je pense que de parler de l'islam en France et démontrer que c'est avant toute chose un système totalitaire et fasciste, peut provoquer une réaction violente mais dans le même temps, les tenants de l'islam n'ont aucun intérêt à s'attaquer à des diffuseurs d'opinions contraires à l'islam. Pourquoi?

 Les choses ne sont pas encore tout à fait mûres pour ces islamistes. L'opinion française sans être islamophile, n'est pas opposée à l'islam. Une opinion française pour laquelle cette religion reste une simple religion comme une autre!

 Ces tenants de l'islamisme radical ont le temps et observe l'état de l'opinion et celle-ci n'évolue pas assez vite à réaliser que l'islam est un véritable danger pour la démocratie et pour les libertés publiques. Ces tenants n'ont donc aucun intérêt à provoquer ou accélérer une prise de conscience de cette opinion française par des attentats contre les alerteurs et les diffuseurs d'opinions. Croire où prendre les islamistes pour des imbéciles est une grave erreur. Je le dis clairement, ces radicaux ont le temps et la pente démographique leur est favorable. Sans compter les politiques qui, tout en étant informés, n'osent pas les prendre frontalement en risquant de se mettre à dos les "droits-de-l' hommistes", ces nouveaux collabos des temps "modernes". Trop d'attentats sur des blogueurs et autres diffuseurs, pourraient lever cette crainte face à l'opinion comme en Hollande.

 Pour le cas de ce journaliste, j'avoue que je suis surpris par son manque de pugnacité si ce n'est manque de courage, mais il est vrai que l'islam est ultra minoritaire aux USA et donc ne peut pas envisager, même à long terme, une prise de pouvoir. Ce qu'il n'est pas le cas en France.

 Il y a sans doute, au pays des armes, de la liberté de parole du 1er amendement (pas de lois droits-de-l 'hommistes mortifères de la liberté d'expression) un risque de diffuser des articles anti-islam. Mais peut-être est-ce tout simplement la crainte de perdre son emploi ? Il est bien plus facile d'attaquer le christianisme et ses intégristes qui jusque-là, n'en déplaise à certains, n'ont manifestement pas  assassiné des milliers d'innocents ces 15 dernières années!

Gérard Brazon 

Commentaire libre de droits à condition de préciser l'auteur et le site: Puteaux-Libre.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article