Etienne Pinte (UMP) dans "Le Monde" ou comment être indigne et malsain. Par Gérard Brazon

Publié le 18 Janvier 2012

Un coup de gueule qui ne mange pas de pain.

Au sujet de l'article du Monde qui finalement, me fait plaisir par sa charge d'inquiètude après m'avoir agacé au début ! Mais pour qui se prennent ces gens là? Comment peuvent-ils se révêtir de l'habit blanc de l'innocence eux qui sont responsables de l'abandon de la France que nous aimons.

Le Front National que monsieur Etienne Pinte comme d'autres, s'évertue à dénommer "extrême droite" ne fait que répondre à cet abandon. Le FN commence, à juste raison ou non, à être perçu comme un moyen d'éviter le déclin si ce n'est la chute fatale. L'Europe est un cercueil, un tombeau pour la France. Sans doute me dira-t-on que je pousse le bouchon un peu loin mais au fond, ils savent bien que la France d'aujourd'hui n'a plus rien à voir avec celle d'hier et que tout français aimant son pays ne peut-être qu'affligé de cette décadence programmée. 

Je suis actuellement à l'étranger et le Français n'est plus une langue vivante en Asie. Je ne peux même pas trouver un journal en langue française. S'il n' y avait pas internet, les français seraient coupés du monde! A moins, qu'ils ne parlent l'anglais... Belle réussite du progrés de la France depuis 150 ans dont les anglais craignaient au 19 siècle, que la langue française ne devienne langue internationale. La langue du futur! Elle n'est même plus la langue de l'ONU,  ni même celle de l'U-E qu'elle devrait-être.

La langue est le véhicule de la culture, de l'histoire et de la pensée. Si plus personne ne comprend le français dans le monde, comment la France pourrait-elle transmettre son message et rayonner ?. La France décline et c'est ces "gens là" qui en sont responsables et qui s'étonnent que des français songent à élire d'autres qu'eux au pouvoir !  

Que penser des catholiques qui réalisent que l'Eglise française, celle de Rome, abandonnent les Chrétiens d'Orient à leur triste sort. Alors oui, les français se posent des questions! De tous les bords politiques et de toutes les religions! Monsieur Etienne Pinte est à l'abri mais pas les français d'en bas.

Gérard Brazon

************

 

Etienne Pinte (UMP) s’inquiète de la montée du FN, y compris chez les pratiquants

Le député (UMP) des Yvelines, Etienne Pinte, catholique engagé, cosigne un livre intitulé «Extrême droite. Pourquoi les chrétiens ne peuvent pas se taire » (Les éditions de l’Atelier, 94 pages, 12 euros, sortie le 19 anvier) avec le prêtre Jacques Turck. Cet ouvrage détaille les propositions du Front national et pointe leur incompatibilité avec « les valeurs chrétiennes et évangéliques », alors que, s’inquiète le député, l’hypothèse d’un vote pour l’extrême-droite ne constitue plus un tabou pour un certain nombre de croyants. Il note aussi qu'une partie des chrétiens rejette l'instrumentalisation que fait le FN de la religion ou des symboles chrétiens, qu'il s'agisse de l'évocation récurrente "des racines chrétiennes de la France" ou de la référence à Jeanne d'Arc.

Les milieux chrétiens répugnaient jusqu’à présent à donner leur vote au Front national. Cette situation est-elle en train de changer ?

Oui, je le constate. Depuis plusieurs mois, nous assistons à une montée en puissance de l’extrême droite chez nos concitoyens en général, mais aussi chez les pratiquants. L’image du FN a considérablement changé avec l’arrivée de Marine le Pen, une femme, moderne, supposée proche des réalités sociologiques françaises. Ce parti est devenu plus acceptable. Et aujourd’hui, des cadres moyens et supérieurs ne répugnent pas ou plus à voter FN. Les pratiquants sont assez libres pour ne pas voter seulement en fonction de leurs convictions religieuses et faire des choix qui ne sont plus traditionnels.

Dans ce contexte, en tant que responsable politique, et de surcroit chrétien, je ne peux pas me taire. D’autant que beaucoup de mes collègues qui partagent mon analyse n’osent pas s’exprimer sur cette question, craignant que des prises de position contre l’extrême droite les desservent au moment des élections. Cela tient notamment à la forte expression de la Droite populaire sur des thèmes voisins de ceux du Front national, des thématiques qui ont pris de l’ampleur dans notre groupe parlementaire et à l’UMP. Même la droite dite sociale a parfois dérapé sur des sujets proches de la Droite populaire. Il y a des moments ou l’on est à la frontière avec le FN. Aussi, pour le premier tour de la présidentielle, je pense qu’une partie de ceux qui ont voté pour mes collègues de la Droite populaire pourrait voter pour le FN, quitte à revenir à la Droite populaire pour les législatives.

En quoi le vote FN est-il incompatible avec la croyance chrétienne ?

C’est un problème de conception de l’Homme et de sa projection sur le plan collectif. Le FN c’est le rejet de la différence, de l’étranger, le rejet de l’Europe, de la mondialisation, le repli, la préférence nationale. L’Eglise, par ses écrits, sa doctrine sociale, son universalité, c’est l’accueil, le partage, l’ouverture.(Bref si vous êtes pour cette politique de la mondialisation vous êtes un bon chrétien sinon un fasciste! Pitoyable démonstration!  Comme si aimer son pays et être contre le projet européen de noyade des nations étaient anti chrétien. On aimerait entendre Monsieur Pinte protester avec les églises de France contre les massacres des chrétiens plutôt que de se plaindre de la montée du FN! Ndlr Gérard Brazon)

C’est pour cette raison que ce qui me choque le plus dans les sujets portés par la Droite populaire sont toutes les propositions discriminatoires en termes de prestations sociales, de logement … Le discours de Grenoble [en juillet 2010, le président de la république prononce un discours musclé sur la sécurité et l'immigration] a aussi été ravageur dans certains milieux chrétiens et, à cette occasion l'Eglise s'est fait entendre. (Sans commentaire sur cette église dhimmisée. Ndlr Gérard Brazon)

Le discours anti-musulman de Marine Le Pen ne rencontre-t-il pas un écho dans certains milieux catholiques ?

C’est vrai qu’il y a des interrogations et des craintes sur cette question chez les catholiques. Mais a-t-on fait le nécessaire pour que, au-delà d’une intégration sociale et économique, on veille à l’intégration religieuse des musulmans, par des efforts de pédagogie, de connaissance, de dialogue ? Ainsi, il a fallu que ce soit Marine Le Pen qui sonne le tocsin sur les prières de rue pour que tout le monde se réveille, responsables politiques, garants de la laïcité et Eglises. Sur ce sujet, n’y a-t-il pas aussi un mea culpa à faire de la part des politiques et des Eglises, qui ont méconnu la liberté de culte dans le pays ?

Il faut créer un climat de confiance avec les musulmans.(?) Or, la méfiance envers les musulmans a remplacé la méfiance envers les juifs chez certains de nos concitoyens. Pour Marine le Pen, le musulman d’aujourd’hui est le juif d’hier. (C'est une attaque perfide, indigne et malsaine. C'est de l'amalgame pour mieux dénoncer. Je trouve cette attaque particulièrement dégueulasse. Ndlr GB) 

D’autres facteurs expliquent-ils la tentation d’un vote FN ?

Au-delà de leurs convictions religieuses, nombre de catholiques sont aussi dans le rejet du président de la République. Ce rejet persiste, je le constate dans ma circonscription. Pour ces électeurs de droite qui ne se reconnaissent pas dans Nicolas Sarkozy, le choix du premier tour se fera en partie sur le FN et en partie sur le Modem de François Bayrou. Enfin il faut aussi évoquer les « affaires », qui vont entrainer un rejet de l’UMP et du parti socialiste.

Propos recueillis par Stéphanie Le Bars

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Gerco 20/01/2012 02:54


"Pour Marine le Pen, le musulman d’aujourd’hui est le juif d’hier"


Cest de la pure connerie.  Est-ce que le "juif d'hier" imposait sa croyance ? Est-ce que le "juif d'hier" voulait tuer tous ceux qui ne suivaient pas sa religion ? Est-ce que le "juif
d'hier" se faisait exploser pour massacrer des innocents ? Est-ce que le "juif d'hier" avait le ciulte de la mort ? Est-ce que "le juif d'hier" etc...etc....Il y a des échappés de l'asile qui
devraient y retourner sans délai.

marco 18/01/2012 09:48


Homni soit qui mal y pense,je trahis la France pour me remplir les poches,en fait c'est un peu ça,mais je suis bien d'accord,c'est l'exil qu'ils méritent....

raymond 18/01/2012 09:31


 la droite aujourd'hui ne se differencie guere plus de la gauche,,toute  deux ne representent que des arrivistes sans scrupules pretsa tous pourvus qu'ils accedent a la magistrature
supreme,brader notre pays  est devenu leur apanache,au risque d'y laisser leurs ames si toutefois ils ne l'ont pas vendues au diable islamiqueCes gens n'ont aucune fierte peut etre un jour
aurons nous un tribunal de la nation qui les condannera a l'expatriation pour traitrise et collaboration.Quand a bayrou n'a t'il pas fait parti de plusieurs gouvernements et dans ces discours
,rien sur l'immigration peut etre est il lui aussi trop lache poue aborder le sujet

marco 18/01/2012 09:04


comme G.Brazon je suis souverainiste dans l'âme,et de l'europe je m'en fou,mon pays d'abord,le reste est très secondaire

marco 18/01/2012 09:03


Certains propos de Marine le Pen peuvent m'avoir échappé mais je ne me souviens pas qu'elle spécifiquement désignée les musulmans comme princiaux responsables,elle a parlée d'immifration en
général de gens inassimilable,qui viennent de tous les horizons!!