Etonnant ? Deux norvégiens-musulmans brûlent des pages du Coran!

Publié le 25 Avril 2010

           Je savais que des musulmans se démarquaient des fondamentalistes. En France, nous avons un site qui n’hésite pas à affirmer qu’un musulman peut-être laïc. Que l’Islam est compatible avec les lois de la république. En Norvège, ce sont des musulmans qui brûlent des pages du Coran.

 « En guise de protestation contre les crimes qu’a commis  Saddam Hussein contre les Kurdes irakiens, deux musulmans, tous deux citoyens norvégiens , Halmat Goran,  un Kurde de 34 ans et Marcos Boluri, un Iranien de 36 ans, ont brûlé devant une caméra vidéo des pages du Coran, celles des sourates qui, selon eux, avaient justifié le dictateur irakien à attaquer les Kurdes. Le clip vidéo a été posté sur internet et depuis vendredi soir  les deux auteurs reçoivent, comme il fallait s’y attendre, de nombreux messages de haine et de menaces ».

Mon propos n’est pas de me réjouir mais bien de signaler que cela existe et que ce ne sont pas nos médias tétanisés qui vous le diront. Il existe donc des musulmans qui essayent de se libérer de la pesanteur d’un livre sacré pris à la lettre par les « fous de Dieu » !

Nous avons connu au moyen âge ces religieux qui massacraient au nom de Dieu et élevaient des bûchers.

Nous avons connu ces « fous de Dieu qui considéraient les femmes comme soumises, des ventres ayant comme seul but final et sacré de rester aux foyers afin  d’obéir aux maris après leur père et finalement aux fils ! Mineures à vie comme aujourd’hui en Algérie et dans d’autres pays musulmans. Ils n’ont rien inventé puisque que les hommes poursuivent toujours le même but : celui de la domination des femmes y comprit à travers un dieu.

Nous avons connu cette époque et il fallu quelques siècles pour nous en libérer. Quelques siècles pour que la femme soit enfin considérée dans nos pays comme un être à part entière.

Alors pourquoi cette timidité des médias, cette lutte des associations contre la liberté des femmes, leur émancipation de doctrines diverses et variées et souvent religieuses.

Aujourd’hui, c’est l’Islam qui pose problème. Ce n’est pas les chrétiens, les juifs, les bouddhistes, les hindouismes, etc. C’est l’islam et les sectaires de cette religion. Pas la majorité des musulmans qui souhaitent vivre tranquillement mais qui n’osent rien dire de peur d’être remarqués, démarqués et mis à l’index dans la rue, dans les mosquées. Je le dis très souvent, le jour ou les musulmans pourront se compter dans la rue lors d’une manifestation contre les fous de Dieu, les talibans d’ici et d’ailleurs !

Mais quand on voit les réactions des fondamentalistes et la violence qu’ils promettent en cas de contestation, on peut comprendre cette peur de vouloir manifester et d’être mis à l’index.

Quelles sont les responsabilités ? A mon humble avis et dans l’ordre : les politiques, les dirigeants de droite comme de gauche puis, les syndicats qui essayent de ne pas perdre leur clientèle sur le terrain du travail, les médias si souvent complices dans leur silence ou dans la montée en épingle de telle ou telle affaire juteuse. Puis les associations qui ont trouvé le marché juteux à souhait qui permet les subventions diverses, les postes de permanents, des salaires, des frais généraux.

Alors vouloir demander aux musulmans de faire des manifestations, des actes de contestations contre l’imam du quartier, de dénoncer l’intégrisme des uns, de dire que l’islam doit accepter la laïcité comme règle en France est sans espoir si, en contre partie, tous les intervenants politiques, syndicaux, médiatiques, associatifs se retrouvent dans le non-dit, le refus de l’évidence, le politiquement correct et ne font rien pour appliquer véritablement les lois françaises comme par exemple lutter contre la polygamie ou le travail clandestin. Tous ces intervenants savent bien tous cela.  Mais ils ne font rien tout en parlant de lois ou souhaitant en faire de nouvelles qui ne seront pas appliquées non plus. Faire des lois pour ne pas les appliquer revient à autoriser ce que l’on veut interdire disait Richelieu !

Des musulmans qui ont déchiré des pages du Coran sont menacés de mort ouvertement par un imam de quartier. (...) depuis samedi une autre vidéo, en fait un clip audio qui n’est autre qu’un appel au meurtre, circule sur aussi sur  internet sur les sites musulmans et dans  cet extrait audio on  entend une voix, qu’on identifie comme étant celle du mollah Krekar, qui dit :

«Par ce geste il devient un infidèle à part entière  et par conséquent il est tout à fait légal de le tuer,  peu importe où il a fait ça, peu importe si le coran a été brûlé à Oslo dans la maison de cet infidèle ou dans une maison musulmane sous la juridiction du Calife. Aux deux endroits il doit être tué ». (...)

Nous sommes en Norvège, pas en Indonésie, en Arabie. C’est dans un pays européen que des fous de dieu menace en toute impunité !

Pour ma part, je reste toujours étonné de cette inertie des français qui ne réalisent pas ce qui se passe dans notre pays.

(...) Halmat Goran et Marcos Boluri ont pris contact avec les autorités policières norvégiennes et doivent porter plainte, demain lundi, contre le mollah Krekar pour menaces de mort. (...)

En France, que ferions-nous si des musulmans refusaient la dictature du Mollah du quartier ? Seraient-ils soutenus ?

Il nous a fallu deux ans pour expulser un imam polygame qui ameuter et appeler à la guerre sainte dans des mosquées de France ! Là aussi nous avons eu des associations de défense des droits de l’homme qui ont fait leur habituel travail de sape !

Gérard Brazon

 

Cette vidéo est celle prise par deux musulmans, un Kurde et un Iranien qui considèrent que Sadam Hussein a utilisé ces pages pour justifier ces crimes.

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article