Europe: dévaluer l'Euro jusqu'au dernier Grec vivant.

Publié le 10 Juin 2011

Regarder cette vidéo qui nous explique jusqu'ou l'on peut aller pour sauver l'Euro. Cette monnaie qui étrangle des pays qui ne sont plus à la hauteur de ces pays qui l'utilisent?

Gérard Brazon

Lu sur Riposte Laïque

-

Marc de Scitivaux, économiste, vs Natacha Valla, chef économiste de Goldman Sachs. (i>Télé, 5/06/11), capturé, extrait et conservé sur RuTube par Fdesouche.com

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Europe liberticide

Commenter cet article

L'En Saignant. 10/06/2011 16:52



Je ne sais ce qui se passe mais j'ai d'énormes dificultés pour terminer et peaufiner mon texte N° 1:





Cette Natacha n'est
qu'une affreuse tortionnaire économique. Effectivement les solutions proposées ne sont pas pour aider les Grecs mais pour sauver l'Euro ce qui profite à qui .? La seule solution
"compensatrice" des tenants de l'Euro consiste à contraindre les Grecs à vivre encore plus misérablement alors que seule la sortie de l'Euro leur permettrait de jouer une carte intérieure
profitable en jouant comme je l'ai moultes fois dit sur l'"ASSIGNAT" Soit une monnaie d'échange ne valant que pur eux et entre eux. Quant au marché extérieur il peut dans un tel cas jouer
celui de la monnaie "faible" qui devient alors un facteur puissant d'exportation. L'ENNEMI C'est PARTOUT L'EURO IMPOSÉ SANS PRÉPARATION par des Gouvernements INCULTES ÉCONOMIQUEMENT et dont
on est en droit de poser la question de savoir "DANS QUELS PARADIS FISCAUX ILS EN PLANQUENT LES PROFITS"  






L'En Saignant. 10/06/2011 16:43



Cette Natacha n'est qu'une affreuse tortionnaire économique. Effectivement les solutions proposées ne sont pas pour aider les Grecs mais pour sauver l'Euro ce qui prfite à qui .? La seule
solution "compensatrice" des tenants de l'Euro consiste à contraindre les Grecs à vivre encore plus misérablement alors que seule la sortie de l'Euro leur permettrait de jouer une carte
intérieure profitabke