Europe liberticide, la Grèce : les opposants à l’UE risquent désormais deux ans de prison !

Publié le 5 Novembre 2013

Un triste sort attend désormais les citoyens grecs qui ne sont pas d’accord avec les structures, les institutions, les représentants, les mesures ou les instruments de l’Union européenne.

Depuis le jeudi 24 Octobre, le Code pénal hellène a introduit l’article 458, qui est une mesure relative à la « violation du droit communautaire », dans lequel il est prévu un emprisonnement pouvant aller jusqu’à deux ans pour les citoyens qui agissent contre les structures européennes, mais aussi, pour ceux qui protestent ou expriment un désaccord comme l’opposition aux sanctions.

Barbeles-1

Deux ans de prisons aussi pour ceux qui vont à l’encontre des gouvernements et des représentants de l’UE. Vous l‘aurez compris, toute personne qui entrave la politique de l’UE risque la prison !

Après les 2 millions d’euros dépensés par le Parlement européen pour bloquer les blogs, sites web et autres affiches eurosceptiques, aujourd’hui, en Grèce, pour pouvoir s’exprimer librement, il faut ne pas avoir peur de passer derrière les barreaux.

La liberté d’expression est donc morte, et avec… la démocratie, puisque avec cet article, c’est l’ensemble des grecs qui est visé, et pas seulement les opposants politiques.

C’est confirmé, l’UE est une dictature…

Aux citoyens des autres pays d’Europe, préparez-vous, parce que l’Union Européenne n’existe pas pour vous, elle vous combat, dans un unique but financier.

Prin.gr via Les Moutons Enragés

Union Européenne : nouvelle URSS de l’Ouest

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Europe liberticide

Commenter cet article

ESSYLU 06/11/2013 15:55


En limitant la liberté d'expression nos politiciens ne voient-ils pas qu'ils conduisent leurs peuples vers la résistance armée ?

mika 05/11/2013 11:59


Pour INFO


En vérifiant qu'il ne
s'agit pas d'un HOAX j'ai trouvé le commentaire suivant de
"zozefine"


 


" J'habite en grèce, et je
suis tombée sur le Q en lisant cette nouvelle, également sur okeanews. j'ai moi-même cherché à vérifier cette info, en particulier sur les attendus des partis qui sont supposés avoir voté contre
(KKE et syriza). seul le KKE en parle, ce qui est en soi fascinant... et encore, même pas sur son site officiel, mais sur un avatar du nète :http://www.rizospastis.gr/page.do?publDate=24%2F10%2F2013.
à part ça, j'ai trouvé (hélas...) plusieurs confirmations (pe : http://www.enet.gr/?i=news.el.article&id=394988),
et pas seulement de la même source (G.Delastik). le fait est, ce n'est pas un hoax. et cela mériterait de faire le buzz internationalement. par ailleurs, merci à hornedgod pour cet excellent site
parlementaire que je ne connaissais pas et que je mets précieusement en marque-page !! (PS : étant donné l'état des journaux officiels en grèce (et je ne parle même pas de la TV), leur
dépendance, l'info est relayée essentiellement par les blogs, des milliers dans ce petit pays. les risques de hoax sont d'autant plus grands. et pour trouver les "vraies" infos, je vous garantis
que c'est du boulot ! une autre rumeur, que je n'arrive pas à vérifier : il semblerait qu'un amendement est passé qui supprime pour le gouvernement l'obligation de publier les lois et amendements
sur le journal officiel : des lois existent mais la population les ignorent, faute de publication... si c'est vrai, c'est également hallucinant...)"

lombard 05/11/2013 11:13


bonjour


les américains avec la complicité de monnet ,delors et bien d'autres encore ,anti nation européenne nous ont bien baisés....peuple français si vous avez encore des convictions !!pressez vous
,bientot notre tour ...!!!

LA GAULOISE 05/11/2013 11:06


DANS TOUTE CETTE FOUTUE EUROPE LES PRISONS VONT ETRE VITE DEBORDEES.