Européennes : les grandes manoeuvres ont commencé, électeurs, ne vous laissez pas abuser…

Publié le 28 Avril 2014

Robert Albarèdes Par Robert Albarèdes -Riposte-Laïque

desir-exfiltreLes grandes manoeuvres ont commencé…

Que ce soit pour aborder les « européennes » ou pour mettre en place l’alternance à Hollande, la grosse Bertha des féodalités financières et transnationales régnant véritablement sur la France est en action et arrose tous azimuts.

Pour elles, le Hollande est fripé, éculé, râpé…

Il leur faut donc d’abord continuer à imposer la politique qu’elles souhaitent ici, dans notre pays, en Europe et dans le Monde Atlantiste qu’elles constituent : pour ça, Valls fera l’affaire, et son plan d’austérité compressant tout ce que la France a d’actif, de positif, d’original tout en plongeant le Peuple en dissolution lente dans des flux migratoires toujours plus denses sera activé tandis que  le traité transatlantique sera rapidement mis sur pieds pour leur donner encore plus de pouvoirs… (1)

Comptez sur le menteur de Matignon, fabricant de passé personnel valorisant comme de chimères sociales enfumantes, pour vous vendre la sauce à laquelle ces oligarchies apatrides vont vous manger!

Mais en même temps, il leur est nécessaire de lancer le mouvement de remplacement de la partie de la caste politicienne qui a failli et de ses représentants visibles. Hollande, bien sûr, mais peut être aussi les socialos-écolos dont la dégringolade dans l’opinion est réelle: ceux qui gouvernent ne sont jamais que 19% de l’électorat français, et la cote de popularité du scootériste de l’Elysée est au plus bas, au point qu’il se fait huer à Carmaux, un fief où il a obtenu 70% des voix !

D’où le travail de sape de Sarkozy…D’où le retour programmé de Juppé… D’où le repositionnement de l’UMP comme force d’opposition depuis que les municipales ont montré qu’elle pouvait feindre de l’être …D’où la réactivation d’un Bayrou capable de fixer des voix pour éviter qu’elles ne se « perdent » dans l’abstention …ou pire!

Sans oublier qu’il leur restera toujours la possibilité de pousser à une quelconque cohabitation, ou même à la constitution d’un potentiel gouvernement « d’union nationale » pour sortir de la crise, comme « ils » disent!

Tous les « scénarios » sont activés, et il reste deux années aux dirigeants de l’ombre pour choisir leur nouvelle voie et leur nouveau « champion » (qui pourrait d’ailleurs être un ancien « retoqué » !)

Mais dans l’immédiat, ce sont les élections européennes qui obsèdent aussi bien les forces oligarchiques financières de l’ombre que les  politiciens de « gôche » et de « droâte » qui les représentent sur le devant de la scène publique.

Et les uns comme les autres savent, au vu des sondages actuels, qu’elles seront difficiles (et c’est une litote) pour le parti dirigeant comme pour le parti de pseudo opposition dont la complicité avec le gouvernement en place, sur le plan européen, est particulièrement éclairée par la demande du commissaire européen français, le sieur Barnier, UMP bon teint! (2) Rappelons ici, encore une fois et pour preuve évidente, que l’UMP (et ses alliés européens) et le PS (et ses amis socio-démocrates d’ailleurs) votent ensemble à Strasbourg 97% des textes présentés!!!

Alors, un seul mot d’ordre parcourt les sphères étatiques, les cabinets  des politiques, les cercles associatifs et médiatiques de la bien pensance européiste et immigrationniste, les réseaux des lobbies idéologiques et économiques, les étages directionnels des banques et autres structures de la Finance: tous unis contre Marine et son rassemblement, seul mouvement porteur de rupture d’avec cette Europe extensible qui nous tue à petit feu, nous les travailleurs de toutes sortes, les retraités, les contribuables obéissants, les Français fiers de leur identité et de leur histoire, les adeptes de la Nation libérée et autonome .

Certes, il y a l’UPR et François Asselineau, dont les analyses sur l’Europe et sa nocivité sont pertinentes, et qui veut miner le parlement européen de l’intérieur…Oui, mais combien pèse-t-il en matière de voix? Quels sont sa surface et son écho dans l’électorat de France? A quoi peut-il prétendre sinon affaiblir la formidable armée conduite par Marine Le Pen et qui, seule, peut déstabiliser le camp des européistes immigrationnistes et atlantistes?

On pourrait dire la même chose de DLR et de Dupont-Aignan, avec, malgré tout, en filigrane dans ses attitudes et discours, le fait qu’il est un « young leader » choisi, il y a un temps, par le French American Foundation..(3).C’est un flou sur lequel il devrait s’expliquer même si son combat actuel est honorable et peut aider chacun à ouvrir les yeux.

Mais ne nous y trompons pas, pas plus que s’y trompent ceux qui dirigent, publics ou cachés…

Ils se souviennent du « NON » franc et massif au Projet de Traité Constitutionnel de 2005…

Ils savent que les Français refusent l’Europe qu’ils construisent (4) très souvent dans l’ombre, comme pour les discussions actuelles avec les USA sur le Traité Transatlantique projeté, ou sous l’enfumage médiatique qu’ils organisent consciencieusement avec l’aide des organes de presse écrite, parlée, audiovisuelle, qu’il possèdent et dominent, et où les « journaleux » leur servent de valetaille…

Ils connaissent les intentions profondes de notre électorat de dire « non » à leur monstre bruxellois, ses 56 000 fonctionnaires, son budget spoliant chaque année de 8 milliards d’euros notre budget national, ses responsables se gavant d’indemnités et de prébendes exorbitantes.(5)

Alors ils manoeuvrent: contre Marine et son Rassemblement, bien sûr, dont ils veulent dénaturer l’analyse, le projet, les solutions, sous prétexte de « nullité économique, financière et de gestion » alors que depuis 40 ans ils nous ont montré combien ils se goinfraient sur notre dos sans régler aucun problème essentiel, que ce soit celui de l’emploi, de l’équilibre budgétaire, de la sécurité des citoyens (et de leurs biens), de l’identité historique de chacun, de l’équité sociale par la vraie valorisation du travail et des valeurs historiques et morales collectives.

Comment l’auraient-ils fait, puisque leur but, au delà des promesses faites sur tout ce que l’Europe devait nous apporter (et qu’elle ne nous a pas apportées mais qu’elle va nous apporter demain …ça ne vous rappelle rien?) était d’ouvrir au maximum les frontières pour jouer et sur le « dumping social » organisé à l’intérieur de l’Europe et sur l’apport massif d’un main d’oeuvre taillable et corvéable venant d’Afrique ou d’ailleurs…tout en se servant de ces flux ininterrompus pour noyer les Peuples en place forcément revendicatifs sous des communautarismes, des cultures religieuses, des traditions décalées (et, dans l’avenir, des suffrages manipulés)  qui freinent les actions possibles des citoyens  et affaiblissent le combat politique et social ?

Et comme l’avenir qu’ils nous préparent est à l’image (encore plus dégradée) de ce passé subi, il leur faut manoeuvrer, et manoeuvrer encore, pour tenter de sauver leurs meubles « européistes » même s’ils nous ont déjà habitués à ne pas respecter le vote des Peuples…

Aussi, en France, nous voyons l’UMP tenter de noyer son européisme atlantiste chronique sous la réprobation de quelques francs-tireurs qui voudraient « changer l’Europe » …Enfumage que tout cela, et ils vont renter dans le rang dare-dare !

Nous entendons les « Verts », complices de Hollande qui les nourrit grassement de prébendes et de sièges électoraux, faire mine de s’insurger et déclarer vouloir « transformer l’Europe » après l’avoir construite allègrement… Inepties de posture destinées à tromper l’électeur.

Nous écoutons le Front de gauche, cocos compris, vilipender la politique du chef de l’Etat qu’ils ont contribué à élire, et essayer de se refaire une virginité en réclamant « l’Europe sociale » tout en conservant leurs sièges aux côtés des socialos et en parlant comme le MEDEF en matière d’immigration et de main d’oeuvre exploitée… Billevesées électoralistes!

Nous remarquons la « montée au front », contre Marine et le RBM,  des syndicats compromis avec le système, notamment de la CFDT, cet organisme de « mangeurs de soupe » à la manière d’un Chérèque ou d’un Martin, qui vient au secours des politiques qui la lui servent (6) ! Indécence totale…

Nous assistons à la naissance, ici ou là, de listes « européennes » fantaisistes (« féministes », « sionistes », « jeunistes » …) qui se précipitent sur le champ de l’élection afin de grappiller, autant que faire se pourra, des voix qui auraient « la mauvaise idée » d’aller contre l’Europe et vers le Rassemblement Bleu Marine…  Tentatives de « sous marins » du système dont on est sûr qu’elles vont se multiplier.

Car tout sera mis en oeuvre pour empêcher Marine Le Pen et son mouvement (y compris les appels au boycott et à l’abstention sous les prétextes les plus vertueux) d’arriver au seuil critique des 30% de voix qui lui permettrait de conduire une vraie force d’opposition à l’Europe actuelle et, en alliance avec des forces identiques venant d’autres pays, d’infléchir les orientations européistes immigrationnistes et atlantistes.

Ce 25 mai, par delà les vicissitudes du scrutin, il ne faudra pas oublier ce que disait Pierre Mendès-France, le 18 /01 /1957, à la tribune de l’Assemblée Nationale, à la fin de son discours de refus du Traité de Rome, acte de naissance de l’Europe d’aujourd’hui :

L’abdication d’une démocratie peut prendre deux formes, soit le recours à une dictature interne par la remise de tous les pouvoirs à un homme providentiel, soit la délégation de ces pouvoirs à une autorité extérieure, laquelle, au nom de la technique, exercera en réalité la puissance politique, car au nom d’une saine économie on en vient aisément à dicter une politique monétaire, budgétaire, sociale, finalement « une politique », au sens le plus large du mot, nationale et internationale.

Si la France est prête à opérer son redressement dans le cadre d’une coopération fraternelle avec les autres pays européens, elle n’admettra pas que les voies et moyens de son redressement lui soient imposés de l’extérieur, même sous le couvert de mécanismes automatiques.(7)

Aujourd’hui, la voix de Pierre Mendès-France, c’est celle de Marine Le Pen  (8 ) !

Robert Albarèdes

1 -http://www.bvoltaire.fr/paulmarieandreani/traite-transatlantique-leurope-botte-multinationales,56525?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=b1563375c6-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-b1563375c6-30444829&mc_cid=b1563375c6&mc_eid=79c5d6df15

http://ripostelaique.com/elections-europeennes-ne-vous-laissez-pas-enfumer-par-limposteur-melenchon.html

2 – http://www.lepoint.fr/politique/michel-barnier-le-plan-d-economies-n-est-pas-une-question-de-droite-ou-de-gauche-22-04-2014-1815154_20.php

3 – http://french-american.org/

4 – http://www.ladepeche.fr/article/2014/04/02/1854210-trop-immigres-france-74-francais-repondent-oui.html

http://www.breizh-info.com/10576/actualite-politique/immigration-ue-fracture-sociale-ce-revele-sondage-ipsos/

http://www.breizh-info.com/10576/actualite-politique/immigration-ue-fracture-sociale-ce-revele-sondage-ipsos/

5 – http://www.bvoltaire.fr/jeanpierrefabrebernadac/les-hauts-fonctionnaires-europeens-se-goinfrent-retenue,57034?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=b7ea59492e-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-b7ea59492e-30444829&mc_cid=b7ea59492e&mc_eid=79c5d6df15

6 – http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/04/22/97001-20140422FILWWW00288-la-cfdt-appelle-a-votre-contre-le-populisme.php

7 – Discours de Pierre Mendes-France contre le traite de Rome le 18 janvier 1957

8 – http://www.frontnational.com/videos/marine-le-pen-lance-un-appel-solennel-aux-francais-contre-le-traite-transatlantique/

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Europe liberticide

Commenter cet article

mika 28/04/2014 21:42


Les Européennes sont cauchemardesques pour L'UMPS qui n'a pas la
possibilité de recourir à ce bon vieux "Front Républicain." C'est quand même pratique une élection à 2 tours quand 2 loups et 1 agneau votent afin de désigner celui qui servira de méchoui au
repas.