Exclusif : Montebourg place Delanoë et Decaux sur la sellette !

Publié le 9 Août 2012


En partenariat avec le Delanopolis, Arnaud Montebourg a décidé de lancer une grande offensive contre les patrons voyous qui délocalisent indûment alors pourtant qu'ils sont gavés de subventions publiques, privilèges administratifs et aides en tous genres. 

Bien plus grave qu'un centre d'appel téléphonique agissant pour le compte de la région Île-de-France, comment peut-on encore tolérer, alors que Peugeot Cycles est en train de sombrer, que Vélib' , véhicule identitaire des bobos à roulettes, soit fabriqué en Hongrie, pays qui ne respecte ni l'euro ni le reste ? 

La plus belle conquête de Delanoë, faut-il le rappeler, sort d’une usine où les ouvriers sont payés deux euros de l’heure et gagnent à peine 350 euros par mois, bien en-dessous du salaire moyen hongrois.  Pourtant, les privilèges politiques dont il bénéficie à Paris sont nombreux : vastes zones de stationnement dans une ville où elles font cruellement défaut, tarifs ultra-subventionnés, campagnes de propagande incessantes.  Ce scandale justifie le rapatriement sans délai de la fabrication de ce symbole du savoir-festif post-socialiste

Arnaud nous l'a quasiment révélé en exclusivité : il sera intraitable. Il lui faut une victoire contre la mondialisation en roue libre et c'est à Paris qu'il est décidé à l'obtenir. Que Delanoë et Decaux, associés sur ce bizness, se le tiennent pour dit. Vélib' sera fabriqué à Aulnay ou ils seront recyclés dans un camp de redressement productif !



Certains sont déjà empaquetés !
Certains sont déjà empaquetés !

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Marie-claire Muller 09/08/2012 16:56


De la poudre aux yeux!!!Il faut faire mentir les mauvaises langues qui prétendraient que ce gouvernement "brasse de l'air"mdr