Exécutions collectives en Irak et en Syrie : MM. Bush, BHL et Sarkozy, c’est votre oeuvre ! Par Jean Sobieski - Préface Gérard Brazon

Publié le 7 Août 2014

Les médias français aiment tant le hamas qu'ils ne font que parler de celui-ci en relatant sans cesse les "crimes" d'un pays assiégé en oubliant les victimes boucliers du hamas.

Exit les chrétiens d'orient. Exit toutes les minorités religieuses en Irak. Exit les milliers d'assassinats par les ordures islamistes qui aiment tant le sang qui coule.

La mort comme finalité. La mort de l'autre de préférence. La mort des sous fifres tandis que les commanditaires vivent tranquillement dans leurs beaux hôtels parisiens, buvant de l'alcool dans des tasses de thé dans les cabarets parisiens, juste pour sauver les apparences.

Je suis écoeuré par la culpabilité de l'occident, cette lâcheté de nos dirigeants. Il faudra bien que ces responsables assument un jour. Il y a bien eu Nuremberg...

Sur le lien Facebook, vous pourrez voir une vidéo qui démontre ce que sont les islamistes qui massacrent au nom de l'islam. Où sont les belles âmes musulmanes ? Où sont les biens pensants de la gauche ? Où sont les braves chrétiens qui me reprochent de soutenir Israël sous prétexte qu'il y aurait des chrétiens palestiniens ? Une population qui diminue comme neige au soleil dans les territoires contrôlés par les autorités palestiniennes. Où sont ces organisateurs humanistes ? Honte à ces gens-là. 

Gérard Brazon

*********

Riposte-Laïque

CORANERIE ABSOLUE, surpassant tout le reste, le « Califat » instauré sur la moitié de l’espace Irak-Syrie, s’installe avec pour méthode l’exemple khmer rouge rectifié taliban. Une population est mise en esclavage, son élite va être éliminée. Ce qui se passe dans ces pays abandonnés par un Occident démissionnaire rejoint pour l’Histoire les grands crimes de masse du vingtième siècle.

 

Malheureux Occident ! Son travail n’ayant pas été terminé au début des années 2000, l’hydre née dans l’Orient des désert arabes et des montagnes afghanes s’est reconstituée, patiemment. Des tentacules ont poussé et continuent de le faire jour après jour sous ses têtes multiples. Elles rampent désormais à découvert sur le sol de France et d’Europe. Il faut l’insigne lâcheté de nos maîtres pour faire semblant de ne pas les apercevoir.


Il convient de regarder encore ces images terrifiantes d’exécutions collectives. Elles sont la faillite totale des calculs de nos têtes pensantes. Que pense Nicolas Sarkozy en les voyant ? Et ce violon désaccordé nommé Bernard-Henri Lévy, grotesque pantin dégoulinant de sang, aux ficelles tenues par des magiciens de cauchemar ? Et George Bush ? Et les autres, les stratèges, les petits Bonaparte de tout poil, brillantissimes tacticiens dansant aujourd’hui sur la scène avec une plume dans le cul ? Regardez, bande de larves ! C’est votre oeuvre, sur des commentaires rappelant à ceux qui ont encore un peu de mémoire le ton des speakers nazis glorifiant à la radio les victoires du Reich millénaire.

Radio-Télévision Islamiste:

https://www.facebook.com/photo.php?v=706773732727983


Massacre-en-Irak.jpg

Les massacreurs de 2014 ont grandi sur les tombes des soldats morts en Afghanistan. Ceux-là ont donné leur vie pour un résultat qui déshonore les commanditaires de leur mission. Morts pour rien, ou plutôt, non. Morts pour que la bannière maudite sous laquelle succombent ces jeunes irakiens et Syriens se déploie chaque semaine ou presque, librement, dans les rues des grandes villes de France, quand elle n’est pas imprimée sur des cotonnades estivales. C’est à vomir. De honte. De colère. Et de ce dégoût qui dévaste les sens quand la gouvernance dépassée par les événements, puant la mort à cent mètres, se met à ressembler à un ramassis d’étrons sur le pavé de la cité.

Jean Sobieski

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

marie-plume 07/08/2014 14:12


Vous pensez sincèrement que les personnes qui sont citées regarderont ces videos? Elles ont bien d'autres préoccupations en tête, et le remords est un mot qui leur est inconnu... Un jour sans
doute, ou au ceour de leurs nuits cauchemardesques bientôt...Mais le mal qu'elles ont commis ne sera jamais réparé et les morts, innocentes holocaustes, ne reverront jamais plus le soleil se
lever...