Explosion de manipulations contre la candidature de Marine Le Pen. Par Catherine Ségurane

Publié le 9 Février 2012

Par catherine Ségurane sur Agora-Vox

Il s'en passe de drôles autour de la candidature de Marine Le Pen. Non seulement les résultats de ses sondages donnent lieu à des redressements de plus en plus bizarres, mais il semble qu'une stratégie ait été élaborée en prenant pour hypothèse son absence à l'élection. La manoeuvre consisterait, pour les partisans de Nicolas Sarkosy, à empêcher Marine Le Pen de se présenter, tout en "droitisant" leur propre discours afin de gagner des voix d'électeurs du Front National.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici une interessante vidéo en ligne sur Ru Tube :

 

 

Elle nous propose une analyse politique signée Emmanuel Ratier.

La vidéo commence par noter une certaine droitisation du discours à l'UMP, comme le montre par exemple la dernière sortie de Claude Guéant disant que toutes les civilisations ne se valent pas.

Elle souligne aussi que Marine le Pen serait en tête dans certains sondages, dont la presse mainstream évite de parler, mais dont il est possible de prendre connaissance, par exemple, dans Marianne.

En données brutes, tous les sondages dessinent la même tendance depuis plusieurs semaines : Marine Le Pen est au coude à coude avec Nicolas Sarkosy, voire en tête. Le spectre d'un 21 avril à l'envers devient plus qu'une hypothèse. Cette situation donne des sueurs froides aussi bien à la rue de Solférino qu'à l'Elysée.

Mais le tripatouillage appelé "redressement" permet aux sondeurs de retirer quelques points à Marine Le Pen et d'en ajouter à Nicolas Sarkosy, car d'après eux il serait plus difficile à un sondé d'avouer qu'il va voter pour Nicolas Sarkosy que d'avouer qu'il va voter Le Pen.

La campagne de 2007, inspirée par Patrick Buisson, avait consisté pour Sarkosy à tenir un discours nettement à droite pour siphonner les voix du Front National.

Cette ligne dite "Buisson" s'efface, depuis une quinzaine de jours, devant une ligne dite "Pelletier", consistant aussi à faire une campagne très à droite mais en plus à empêcher Marine Le Pen d'être candidate.

Un document ultra-confidentiel (publié ci-contre) qui retrace cette stratégie a été mis en ligne sur un site appelé "Blog du Conseiller", considéré comme très fiable. Ce document secret indiquait qu'un sondage venait d'être effectué et était sur le point de paraître. Deux jours, en effet, paraissait dans le Journal du Dimanche un sondage fondé sur l'hypothèse d'une absence de Marine Le Pen.

JPEG - 112 ko

L'objectif est désormais d'empêcher Marine Le Pen d'obtenir les 500 signatures.

Les officines sont à l'oeuvre, et la campagne prend un tour nauséabond avec la multiplication de ces manipulations.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Polux 11/02/2012 18:19


Nous sommes déjà dans une république bananière. Rappelez vous 2002, unprésident élu avec + de 80% de voix...!!!

island girl 10/02/2012 19:40


Je suis d'accord avec jpb,Wonder woman explose l'écran ,tout le monde en parle sur toutes les chaines car ils savent qu'elle représente le bon sens ...et les français comprennent ce langage !

jpb 10/02/2012 10:30


6 millons de Français?? ça c'est leur sondage,moi je dirai trois fois plus et je suis modeste.

Francis Claude 10/02/2012 05:36


non elle les aura ses 500 signatures la France dans le cas contraire serait une république bananiére, elle ne peux pas supprimé la parole a 6 millions de Français!!! 

Marie-Claire Muller 09/02/2012 21:19






Marine une femme d'honneur qui aime la vie.


Pour une vague bleue Marine


Par : Patrie France