Extraordinaire aveu du nouveau chef du PS, Jean-Christophe Cambadélis : « les frontières n’ont plus de sens aujourd’hui ! ».

Publié le 20 Mai 2014

 

 

La France sans constance, sans réalité, sans frontière, un esprit de France, un souffle peut-être, un fantôme espère-t-il, mais surtout pas de natinalisme. Quelle foutaise, quel ridicule petit bonhomme que ce socialiste là. Il dit être la pensée de Jean Jaurés. Quel affreux traître à la France. Pitoyable Parti Socialiste. Une honte pour tous ceux "morts pour la France", pour défendre ses frontières justement. De Valmy à Verdun.

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

mika 21/05/2014 02:18


"En France, tout ce qui pèse et qui compte se veut et se dit - sans frontières." Et si le sans-frontiérisme était un leurre, une fuite, une lâcheté
? Pour Régis Debray  "La frontière, c'est la paix"


 


http://www.lejdd.fr/Culture/Livres/Actualite/Regis-Debray-La-frontiere-c-est-la-paix-interview-233498

island girl 21/05/2014 02:06


Ce mafieux avec sa face de débile mental va faire monter la vague bleu marine ....

marco 20/05/2014 20:56


Voilà l'abruti de circonstante "l'abruti du village"pourrait-on dire si on est nationaliste on est pas patriote????moi j'ai toujours penser que l'un complétait l'autre.

Pivoine 20/05/2014 19:36


Nous sommes en fin de règne, et toutes ces idéologies gauchiottes, ayant fait la preuve de leur malfaisance, vont laisser place à des valeurs universelles, donc éternelles : famille, patrie...