Fabien Engelmann : J’espère de toutes mes forces un grand rassemblement des patriotes

Publié le 26 Juillet 2012

Interview par Pierre Cassen de Riposte Laïque

Riposte Laïque : Tu viens de mener une campagne législative, en Moselle, où tu as atteint le 2e tour. Il y a une dizaine d’années, tu étais candidat pour Lutte ouvrière, ou pour NPA. Au-delà de ton évolution, quelle différence fais-tu entre cette dernière campagne, et celles que tu menais quand tu militais pour ces organisations trotskistes ?

Fabien Engelmann : J’ai été ravi de mener campagne pour le Front National et Marine Le Pen car je disposais vraiment d’une grande liberté de parole. Ce n’était pas le cas avec LO et le NPA qui verrouillaient toujours à l’avance nos communiqués, nos tracts et nos propos. Pouvoir dire clairement tout haut ce que beaucoup pensent tout bas et braver ainsi le politiquement correct ainsi que les élites du système a été pour moi et mon équipe un vrai régal. Pour autant,  je reconnais quand même avoir essuyé avec mes camarades patriotes frontistes des insultes et des calomnies surtout par certains soldats rouges staliniens du Front de Gauche. Leur candidat, Patrick Perron  (Maire PCF de la ville d’Algrange), que je surnomme le petit Perron rouge étant donné son faible score au 1er tour, 8,95%, a dirigé ses attaques particulièrement contre moi. Il n’a eu de cesse de nous vouloir nous déshonorer alors que nous avons mené une campagne propre et digne en défendant uniquement notre programme. Anecdote intéressante, M. Perron, qui se dit sidérurgiste sur sa profession de foi (d’Arcelor-Mittal), est un permanent à la CGT, ce qui ne l’empêche pas, d’ailleurs, d’être complètement déconnecté du monde du travail. Lors de cette campagne, nous avons rencontré beaucoup d’amertume, de déception et de souffrances humaines, surtout à la porte des usines et chez les retraités sur les places de marchés ;  dans la vallée de la Fensch, il y a un profond malaise et un vrai désarroi. Nous avons noué avec beaucoup, une réelle solidarité et beaucoup de sympathie envers Marine Le Pen et le nouveau FN, sans pour autant que nos interlocuteurs soient d’accord sur tous les sujets. Dans mes combats à l’extrême gauche, tellement figée dans son idéologie unique et sectaire,  j’avoue ne pas avoir éprouvé de telles réactions de la part de la population.

Riposte Laïque : Tu as été exclu de la CGT, et la section syndicale dont tu étais le secrétaire dissoute, il y a un an, suite à ton engagement, et à la confiance que t’ont maintenu tes camarades de travail. Quelles sont les conséquences de cette décision ? As-tu toujours les moyens de défendre tes amis, d’exercer des responsabilités syndicales, et où en sont les procédures judiciaires que tu avais annoncé, dans une conférence de presse avec Gilbert Collard ?

Fabien Engelmann : Actuellement, il n’y a  plus de section syndicale à la mairie de Nilvange,  par contre nous restons élus, sans étiquette, en tant que représentants du personnel au Comité Technique Paritaire.  Les moyens dont je dispose pour défendre mes camarades de travail sont très limités. Par exemple,  j’ai perdu toutes mes heures de délégation (2 jours par mois)  et je n’ai que difficilement accès à des informations officielles ou juridiques importantes. Je dois reconnaitre que cette situation ne doit pas déplaire à mon patron ainsi qu’au directeur général de la mairie socialiste de Nilvange, qui pour le moment, ne redoutent pas une forte opposition frontale des élus du personnel. J’espère que mon fidèle secrétaire adjoint Lionel Hoffmann ne fasse pas l’objet d’une mise au placard de sa hiérarchie. En effet, il est passé de concierge d’un stade de foot au ramassage des papiers dans la commune et j’en paye aussi le prix mais nous gardons la tête haute et les mains propres.

Au niveau des procédures judiciaires contre la direction de la CGT, une nouvelle assignation a été déposée fin mai 2012 au tribunal de grande instance de Bobigny par notre avocat Gilbert Collard.  Nous attendons la date du procès avec impatience et sérénité.

Riposte Laïque : Mais si tu avais gain de cause, tu te verrais militer de nouveau à la CGT, après tout ce qui s’est passé ?

Fabien Engelmann : Avant de répondre à ta question,  je t’annonce qu’après concertation avec certains de mes camarades de travail, nous avons décidé, dès la rentrée en septembre, de monter une section syndicale autonome totalement apolitique afin de défendre nos droits. La date du procès contre la direction de la CGT se faisant attendre, il nous faut reformer rapidement une section, digne de ce nom, avec un service juridique capable de donner des  informations à jour sur la règlementation du droit du travail en perpétuelle évolution. Si le procès contre la direction de la CGT nous donne gain de cause se serait déjà une victoire pour la liberté d’expression  conformément à la charte d’Amiens. J’organiserai immédiatement une assemblée générale avec toute ma section (27 syndiqués) en organisant un vote démocratique à bulletin secret afin de savoir si l’on continue de militer avec la CGT. Ce que je trouve vraiment consternant, c’est que bon nombre de syndiqués de la base de la CGT sont sincères et motivés ce qui contraste malheureusement avec les apparatchiks  de la direction qui n’y ont pas leur place.

Riposte Laïque : Tu viens d’être nommé au Bureau national du Front national, et tu es par ailleurs adhérent à Résistance républicaine, qui se dit indépendant des partis. N’y a-t-il pas une contradiction ?

Fabien Engelmann : Non il n’y a aucune contradiction, Résistance Républicaine est une association apolitique qui regroupe  des citoyens de tout horizon et de tout bord politique dans un seul but,  faire triompher la république laïque contre l’offensive de l’islam  en France.

Riposte Laïque : Dans les colonnes de notre journal, tout en se félicitant qu’elle ait relayé nos campagnes sur les prières musulmanes ou sur le halal, nombre de nos lecteurs regrettent ce qu’ils considèrent comme une trop grande tiédeur de Marine Le Pen et de ton parti, quant à la réalité de l’islam. Partages-tu cette approche, et considères-tu que sur cette question, le FN doit être plus offensif, et dire clairement que l’islam est incompatible avec les valeurs démocratiques et laïques de notre France ?

Fabien Engelmann : Je pense que Marine Le Pen et le FN ont été très clairs à ce sujet. Les thèmes que sont,  le port du voile ou de la burka, le halal, les prières de rue, la construction de mosquées avec de l’argent public, l’aménagement de repas particuliers dans les cantines de la république et enfin les horaires aménagés dans les piscines municipales pour les femmes musulmanes ont été clairement abordés. Marine Le Pen n’a en aucun cas été d’une grande tiédeur mais bien au contraire, d’une grande lucidité et d’un réel courage.

Personnellement, je suis athée et je pense que l’islam est une religion moyenâgeuse et despotique et que, de son propre aveu, elle méprise souvent les droits de l’homme, le respect de la femme et les libertés individuelles. En d’autre temps, j’aurai lutté également contre certaines dérives de l’église catholique et si nécessaire je ferai encore connaître mon point de vue.

Riposte Laïque : Comment expliques-tu que malgré la gravité de la situation française, et le discrédit du PS et de l’UMP, le FN, aux présidentielles, n’ait fait que 18 %, ce qui est certes non négligeable, mais très en dessous du score que ses idées représentent, en France ?

Fabien Engelmann : Certes, j’aurai préféré voir Marine Le Pen accéder au 2ème tour, mais reconnaissons quand même que les obstacles n’ont pas manqué et que pratiquement tous les médias étaient contre nous. Néanmoins, nous avons gagné un million de voix par rapport à 2002, ce qui prouve que nos idées évoluent dans l’opinion publique et que le vote FN est devenu un véritable vote d’adhésion et non plus un simple vote de contestation. Depuis la victoire de François Hollande, beaucoup d’électeurs de gauche ou de droite nous disent que si rien ne change véritablement  pendant ce mandat, ils voteront Front National en 2017 et même avant aux prochaines municipales. Nous avons encore beaucoup de travail avant de faire reconnaître  et triompher nos idées, mais nous militons constamment et ce jour arrivera ;  j’en ai la ferme conviction.

Riposte Laïque : Comment vois-tu l’avenir, au niveau des patriotes, et de ton parti, et toi, personnellement, qu’espères-tu ?

Fabien Engelmann : J’espère de toutes mes forces que soit rendu possible un grand rassemblement des patriotes de gauche comme de droite. Il faut mettre de côté nos petites divergences et faire barrage à la mondialisation et à l’Europe de Bruxelles qui mènent à la perte de notre identité et le peuple de France à la ruine; dès la rentrée, nous allons continuer à renforcer notre encrage local,  il faut absolument que nous ayons le maximum d’élus dans les conseils municipaux aux prochaines élections ; je pense que l’UMPS n’a pas fini d’entendre parler de nous.

Patriotes de France unissez-vous ! L’avenir nous appartient.

Propos recueillis par Pierre Cassen

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article