Fabius négocie avec les Saoudiens le financement du Grand Paris

Publié le 20 Février 2014

Au yeux de Fabius, l'Ukraine c'est pas bien. Il faut exiger des élections, faire des menaces sur les dirigeant Ukrainiens, jouer les matamores, sortir les canons de l'Europe, les sempiternels "droits de l'homme" à toutes les sauces, la veuve et l'orphelin et j'en passe. Jusqu'à l'écoeurement.

Sur l'Arabie Saoudite c'est différent ! Une Arabie qui décapite sur la Place publique, lapide les femmes pour adultére, fouette le fautif, coupe les mains, et j'en passe, Fabius ne trouve rien à redire.

Ce Ministre est une catastrophe au même titre que l'était Juppé. Tous deux ont les meilleurs relations avec les pétromonarchies qui se foutent des "droits de l'homme" comme de leurs premières babouches. A vomir...

Gérard Brazon

******

L’Arabie Saoudite à la rescousse du Grand Paris! L’idée n’est pas aussi saugrenue qu’elle en a l’air. Selon nos informations, le voyage de François Hollande à Riyad à la toute fin de l’année 2013 a été l’occasion de raviver un vieux projet de fonds saoudien pour investir en France. C’est Arnaud Montebourg, le ministre du redressement productif, qui avait évoqué ce projet pour la première fois en janvier 2013 lors d’un précédent déplacement dans le royaume.

"Je vais faire une proposition de mettre en place un fonds binational franco-saoudien pour encourager les investissements et protéger les intérêts économiques des deux pays", avait-t-il annoncé lors d'une conférence de presse.

En fait, la proposition émanerait plutôt des Saoudiens directement. A l’époque, Montebourg, qui entretient des relations glaciales avec la direction du Trésor, avait missionné la Caisse des Dépôts et Consignations pour s’en occuper. Les services de Bercy ont aussi travaillé sur le sujet sans que la situation n’avance très rapidement.

Hollande a confié la mission à Fabius

Fin décembre 2013, François Hollande décide de se rendre dans la péninsule sur les conseils de Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères. Les Saoudiens lui font alors part de leur mécontentement quand à l’avancement du projet et à la multiplication des acteurs impliqués.

Au retour de Riyad, les manœuvres s’accélèrent. Le Président charge Laurent Fabius de piloter le projet de partenariat avec les Saoudiens. La direction des entreprises du Quai d’Orsay, dirigée par Jacques Maire, se saisit du sujet et multiplie les réunions avec les services du Trésor et bien sûr la CDC où le dossier est suivi de près par Odile Renaud-Basso, l’ancienne directrice de cabinet adjointe de Jean-Marc Ayrault à Matignon.

La Caisse vient de monter sa propre société d’investissement CDC International Capital afin de porter les partenariats déjà existants avec les fonds souverains du Qatar, des Emirats Arabes Unis et de la Russie. Elle a tenu son premier conseil d’administration le 13 février.

Jusqu'à 15 milliards d'euros

Pour l’instant, un milliard d’euros sera mobilisé "pour contribuer à accélérer le développement des entreprises françaises notamment vers les pays émergents et les marchés decroissance" dixit la Caisse. "CDC International Capital examinera également d’autres types d’investissement, notamment dans le domaine des infrastructures et de l’immobilier."

Avec les Saoudiens, les négociations ne sont pas aussi avancées. Mais un montant faramineux de 15 milliards d’euros a été évoqué d’après une source proche du dossier. Le fonds franco-saoudien servirait, là aussi, à financer des dispositifs de crédit export pour les entreprises françaises et à investir dans plusieurs secteurs dans l’Hexagone dont celui des transports. Le projet du futur métro francilien, imaginé dans le cadre du Grand Paris, fait partie des discussions. 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Marie-claire Muller 03/03/2014 15:30


Son tour viendra où il devra rendre des comptes comme d'autres, qui se couchent par lâcheté devant nos ennemis et  envahisseurs que sont les mahométans profiteurs et assassins(voir sur
DREUZZ:l'histoire terrifiante de ce français innocent, prisonnier ,torturé et humilié pendant des années au Maroc(pays de notre espionne Belkacem; sans que FABIUS NI  HOLLANDE ainsi que
d'autres, ne lévent le petit doight pour le secourir !!!

Claude Germain v 21/02/2014 12:59


Cette SALOPERIE DE FABIUS QUI VEND SON PAYS D'ACCUEIL ,qui s'est lavé les mains apres la mort programmée de milliers d'innocents du sang contaminé ,qui va foutre le bordel en Syrie , en
Ukraine etc...etc... , ce rascal se comporte comme AARON ET LE VEAU D'OR , il est a souhaiter que ce chacal termine dans les flammes de
l'enfer ...........

marie-plume 21/02/2014 09:25


Résistons , ne nous laissons pas convaincre, rien n'est encore fait, ces gens-là sont prêts à tous les revirements et à manger leur casquette(indignes de porter un chapeau!) pour redorer leur
pitoyable politique économique et s'offrir des contreparties qui ne sont pas toutes pécuniaires, non ! il y a plus...Sachons attendre, l'occasion est  proche pour espérer laminer ces tristes
personnages qui déshonorent la France!

aupied 21/02/2014 02:50


Et quoi encore comme c.......s  va nous pondre ce fabius , lui s'en fout ce n'est pas lui qui rembourse les dettes , que ses messieurs engagent , MAIS NOUS LES FRANCAIS , marre de ces gens
là , quand donc les vrais patriotes vont-ils enfin comprendrent que nous sommes pris pour des idiots , mais ouvraient donc les yeux bon sens , on direz que vous êtes contents de vous  faire
BASSINER , en continuant comme ça , NOUS AUSSI UN JOUR ON VA ËTRES OBLIGES DE METTRE LE C.L EN L'AIR , arrêtez FRANCAIS DE SOUCHE , virez tout ces iINCAPABLES