Face à la guerre islamique, que peuvent faire les Français ? Par Cyrano

Publié le 29 Décembre 2014

Pour Riposte-Laïque

MIEGEetatislamiqueAlbert Camus disait que « mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde ». Commençons donc par exposer clairement la situation.

– A cause d’une politique migratoire irresponsable et criminelle, menée depuis plus de trente ans, il y a en France 8 millions de musulmans selon l’expert international Jean-Paul Gourevitch, tandis qu’Azouz Begag, ancien ministre de Sarkozy, en revendiquait en 2011 10 à 12 millions. A part les propagandistes du régime, plus personne ne conteste qu’il y en a largement plus de 10 % de la population française.

– Les vrais musulmans se doivent d’obéir aveuglément à un texte sacré, le Coran, qui ordonne dans plus de cinq cents sourates et versets aux croyants le recours à la violence, voire au meurtre, contre tout ce qui n’est pas musulman. Dans cet esprit, ils doivent, quand ils ne sont pas sur une terre d’islam, faire la guerre aux infidèles, par la force ou par la ruse, jusqu’à ce que ce territoire devienne territoire musulman. Cette guerre, les plus radicaux la mènent de différentes manières : surdélinquance et agressions qui humilient les Français (lire cet excellent article de Boulevard Voltaire), assistanat (razzias des temps modernes), regroupement familial qui renforce la oumma, requêtes communautaristes pour briser notre laïcité, omniprésence sur les réseaux sociaux, attaques internet contre les sites patriotes, discours victimaires, rappeurs qui attisent la haine contre notre pays, imams et taupes de l’islam qui nous enfument, etc. Bien que tous les musulmans n’agissent pas ainsi, et fort heureusement, on ne peut comprendre la violence quotidienne islamique que subissent nos compatriotes si on ignore ces fondamentaux de leur dogme politico-religieux.

– Suite à la création d’un Etat islamique, dont Hollande a avoué avoir armé les milices pour faire tomber le régime syrien, des djihadistes français ont appelé les musulmans de France à passer à l’action.«Tuez-les (les infidèles), tuez-les où qu’ils soient, tuez-les, ne les laissez pas vivre en paix!… Ecrasez-les avec vos voitures. Explosez leurs têtes, que ce soit avec une pierre, ou quoi que ce soit. Si t’arrives pas à te procurer un pistolet, y’a des pierres, y’a des couteaux, y’a tout ce qu’il faut».

Cazeneuvetraitre

Dans un remarquable article, Sonia Bailley explique les conséquences de cet appel, en France (Joué, Dijon, Nantes), mais aussi dans le monde.

http://ripostelaique.com/la-propagande-de-letat-islamique-ses-effets-et-son-deni.html

Le gouvernement français, dans ce contexte, non seulement ne nomme pas les choses, mais cherche, avec son grotesque ministre de l’Intérieur, à dédouaner l’islam de tous ces actes de guerre, avec l’appui des médias officiels aux ordres, qui nous font le coup des déséquilibrés et des forcenés.

Ce régime, où des ministres comme Cazeneuve ou Le Foll, et la presque totalité de la clique politico-médiatique, se sont acharnés contre le journaliste Eric Zemmour, renonce donc de fait à protéger les Français, puisqu’il se refuse à les informer de la nature du danger qui les guette. Caroline Alamachère, dans un article criant de vérité, décrit les choses ahurissantes qui se déroulent depuis quarante ans dans notre pays, mais s’accélèrent à toute allure dans la France de Hollande-Valls-Taubira-Cazeneuve…

http://ripostelaique.com/je-vis-dans-un-etrange-pays-ou-tout-a-ete-deconstruit-en-quarante-ans.html

Mis à part d’écrire qu’il est de plus en plus évident que nous sommes dirigés par des traitres qui relèvent de la Haute Cour de Justice, nous ne pouvons échapper à deux questions légitimes : que peuvent faire les Français ? Que devrait faire un gouvernement dirigé par des patriotes au service du pays et de ses habitants ?

A la première question, nous devons répondre que ceux de nos compatriotes qui votent encore pour la clique UMP-PS-Verts-Modem-Front de Gauche, partis immigrationnistes et islamo-collabos, se rendent complices de la mort de notre pays, et de son inéluctable islamisation. Quoi qu’on pense du Front national, nous remarquons que seule Marine Le Pen a fait le lien entre l’islam et les agressions de Joué-Dijon-Nantes.

Nous ne pouvons qu’encourager nos compatriotes, d’autre part, à la plus grande vigilance, à bien regarder autour d’eux quand ils sont dans la rue, d’éviter de croiser inutilement des groupes ou des « loups solitaires » à l’aspect menaçant, à fréquenter les clubs de tir pour pouvoir disposer en toute légalité d’une arme, et de s’inscrire dans des clubs de sports de combat. Nous les encourageons, enfin, à s’organiser, et à rejoindre des groupes ou partis patriotes prêts à mener des actions politiques ou de terrain.

Et naturellement, qu’ils organisent, comme les amis du Siel et de Reconquête républicaine de Nancy, le 9 janvier prochain, en présence de Pierre Cassen, des conférences où nos compatriotes pourront discuter avec des intervenants nationaux de la situation de la France, cela ne fait jamais de mal…

Nous ne fuirons pas la deuxième question, et y répondrons en mettant en avant le principe de précaution, au service de la France. Des mesures d’urgence sont à prendre, qui ont toutes pour corollaire, pour pouvoir les appliquer, la nécessaire rupture avec l’Union européenne et le retour de la souveraineté de notre pays.

Il faut immédiatement arrêter l’immigration, d’abord en provenance des pays africains, mais également de tous les autres pays, dans une période où notre pays perd mille emplois par jour, et récupère mille nouveaux venus, parmi lesquels certains admirateurs de Merah. Naturellement, toutes les pompes aspirantes et les aides sociales devront être réservées aux seuls Français qui répondent à la vraie définition de cette expression. Le « déséquilibré » de Joué-lès-Tours est sans doute un Français de papier, mais absolument pas un Français de cœur, et il y en a beaucoup trop ainsi.

Il faut expulser immédiatement tous les clandestins, et mettre fin à la multiplication de procédures qui rendent leur départ pratiquement impossible.

Il faut (et c’est la mesure forte de laquelle tout découle) déclarer le Coran incompatible avec les valeurs de la République, en s’appuyant sur les centaines de sourates et versets, relevés par Hubert Lemaire en fin de son ouvrage « Musulmans vous nous mentez », sans oublier les 17 appels à la haine des chrétiens et des juifs, lors des cinq prières musulmanes quotidiennes, comme le rappelle Sami Aldeeb dans son ouvrage « La fatiha ou la culture de la haine ».

http://www.amazon.fr/Fatiha-culture-haine-Interpr%C3%A9tation-travers/dp/1503079570

http://sami-aldeeb.com/articles/view.php?id=383&action=la-fatiha-et-la-culture-de-la-haine

Dans cet esprit, il faut enseigner au plus vite aux Français la vraie histoire de l’islam, ses quatorze siècle de guerre contre le reste du monde, et les exactions de ses soldats dans le sud de la France, notamment avant la bataille de Poitiers. Tout ce qui est pudiquement dissimulé à nos compatriotes pour leur faire accepter l’islam doit être connu du plus grand monde, notamment l’histoire des batailles décisives de Lépante en 1571 et de Vienne, en 1683. Il faut apprendre à nos compatriotes, maintenus dans l’ignorance par Taubira et ses complices, la réalité de l’esclavage qu’imposèrent les musulmans aux populations noires, et les conséquences, durant trois siècles, des Barbaresques dans la Méditerranée.

Si on fait tout cela, le reste en découle.

On ne pourra alors que suspendre immédiatement toutes les activités politiques de l’islam sur notre territoire. Si nous sommes dans une période de guerre, il serait suicidaire de laisser un dogme ennemi, qui dispose d’une cinquième colonne importante sur notre sol, pouvoir tranquillement œuvrer à la destruction de notre pays et à l’exécution d’un maximum de nos compatriotes par des « déséquilibrés à couteau » ou des chauffards « Allah Akbar ». Cela signifie donc la dissolution de toutes les associations musulmanes de type UOIF (classée terroriste par l’Onu), la fermeture de toutes les mosquées, de toutes les boucheries communautaristes, la fin de l’abattage halal et l’interdiction d’afficher dans nos rues avec des vêtements qui, comme le voile islamique, le kami ou la djellabah, doivent être considérées comme des tenues de guerre, donc interdites, avec expulsion immédiate de celui ou celle qui la porte.

Toute personne qui, par le passé ou le présent, aura milité, sur notre territoire, pour des revendications communautaristes, pour l’implantation de l’islam sera renvoyée dans un des cinquante-sept pays musulmans appartenant à l’OCI, de même que ceux qui auront été identifiés comme militants pro-Palestiniens, donc soutiens des terroristes du Hamas, comme les islamo-rappeurs et les propagandistes de type Indigènes de la République.

Un gouvernement au service de la France donnera les moyens aux policiers, principales cibles des tueurs musulmans, de bénéficier d’une présomption de légitime défense, au service de leur sécurité et de celle de nos compatriotes. Il faut mettre fin à ce scandale qui fait que nos forces de l’ordre hésitent à se servir de leur arme, par peur des tracasseries judiciaires qui suit la mort d’un délinquant, quand les racailles n’hésitent pas à leur tirer dessus et à leur foncer dessus avec leur voiture.

Il dira la vérité aux Français. Soit nos forces de l’ordre auront les moyens de faire face à leur mission, et elles n’auront pas besoin de supplétifs. Dans le cas contraire, il autorisera nos compatriotes expérimentés à s’armer, comme cela se passe aux Etats-Unis ou en Israël (voir l’article de Francis Gruzelle), pour être capables de se défendre et d’aider nos policiers, face à des islamo-racailles qui multiplient les agressions (souvent à la gorge) contre des compatriotes à qui on interdit de se défendre.

L'Etat Français est-il encore capable d'assurer sa mission régalienne de protection des citoyens ? Ou, demain, les citoyens devront-ils sortir armés pour assurer leur propre sécurité face aux menaces terroristes lancées contre la France par l'Etat Islamique ?

L’Etat Français est-il encore capable d’assurer sa mission régalienne de protection des citoyens ? Ou, demain, les citoyens devront-ils sortir armés pour assurer leur propre sécurité face aux menaces terroristes lancées contre la France par l’Etat Islamique ?

A ceux qui pourraient dire que de telles mesures signifieraient le déclenchement d’une guerre civile dans notre pays, nous devrons répéter ces propos pleins de sagesse de l’apostat Salem Ben Ammar, qui, dans un récent article, sur ce thème, concluait ainsi : 

« Certains me diront qu’une seule de ces mesures est susceptible de déclencher une guerre civile sur notre territoire. A ceux-là, je répondrai d’abord que ce ne serait pas une guerre civile, mais une guerre de reconquête, ce qui n’est pas la même chose. D’autre part, ne pas prendre ces mesures aujourd’hui, alors que la France a encore le rapport de forces pour le faire, c’est accepter que notre pays devienne musulman demain, ou bien qu’une guerre, aux conséquences bien plus terribles, n’éclate plus tard, quand les islamistes, par la démographie et l’immigration, bénéficieront d’un rapport de forces plus favorable. Il faut donc prendre ces mesures au plus vite, MM. Valls et Cazeneuve ».

http://ripostelaique.com/mm-valls-cazeneuve-voici-les-mesures-durgence-pour-eradiquer-le-terrorisme-musulman.html

Naturellement, nous savons que dans une telle situation, la communauté musulmane se diviserait en deux parties, celle dont les représentants choisiraient la France, et celle qui préféreraient l’islam. Les premiers auraient toute leur place sur notre territoire, les deuxièmes, beaucoup plus nombreux que ne le raconte l’ineffable Cazeneuve, devraient en partir au plus vite, et il faudra rappeler les précédents historiques des Pieds Noirs d’Algérie, en 1962, et des millions de Sudètes qui ont dû revenir de force en Allemagne entre 1945 et 1947.


Nous sommes convaincus que de telles mesures ne resteraient pas isolés à la seule France, mais qu’elles se répandraient comme une traînée de poudre dans toute l’Europe. En Allemagne, un mouvement comme Pegida pèserait de tout son poids contre Merkel, en Suisse, l’UDC s’appuierait sur ces actions pour multiplier les votations, aux Pays-Bas, le Parti de la Liberté de Geert Wilders mènerait l’offensive… Dans tous les pays européens qui subissent l’islam (se souvenir des interventions des Assises sur l’islamisation), ce serait un soulèvement populaire qui emporterait les gouvernement collabos, et renverraient ceux qui se comportent en envahisseurs dans des pays où ils bénéficieraient des charmes de la charia. René Marchand a résumé tout cela dans son inoubliable ouvrage, « Reconquista ou Mort de l’Europe ».

Certains diront que ce dernier édito de l’année, s’il est juste sur le fond, parait bien éloigné des réalités actuelles de la France, où les islamo-collabos sont aux manettes et mettent délibérément en danger un peuple qu’ils veulent voir disparaître. A ceux là, nous dirons que l’Histoire peut tourner très vite, et que personne, le 1er janvier 1989, ne pouvait imaginer que le Mur de Berlin et le communisme s’effondreraient une année plus tard.

A nous, et à ceux qui organisèrent l’inoubliable Apéro saucisson pinard et les Assises sur l’islamisation, puis la première Marche contre le fascisme islamique, dès le début 2015, de proposer des initiatives pour exprimer dans la rue, au plus vite, les revendications de patriotes qui n’ont pas envie de se laisser égorger ou rouler dessus par les fous d’Allah, protégés par Hollande-Valls-Cazeneuve et leurs journaleux larbins.

Ce que réussissent les Allemands à Dresde et dans d’autres villes, nous pourrons et devrons le faire à Paris et dans d’autres villes de France, et au plus vite…

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

LA GAULOISE 30/12/2014 09:18


CE N EST PAS CAZENEUVE QU IL DEVAIT S APPELER MAIS CASE EN MOINS ....

maury 29/12/2014 23:34


http://www.europe-israel.org/2014/12/royaume-uni-un-chauffard-musulman-fonce-sur-deux-pietons-avec-sa-voiture-et-les-tue/


UN DESEQUILIBRE DE PLUS C FOU CE QUE CA POUSSE!!!!

maury 29/12/2014 23:02


Discours de V. Poutine :
En Russie, vivez comme les Russes. N’importe quelle minorité, de n’importe où, si elle veut vivre en Russie, pour travailler et manger en Russie, elle doit déjà parler le Russe, et doit respecter
les lois Russes. Si elles préfèrent la loi de la Charia et vivre comme le font les musulmans alors nous leur conseillons de ne pas se rendre à ces lieux où la loi étatique est en vigueur.
La Russie n’a pas besoin de minorités musulmanes. Les minorités ont besoin de la Russie. Et nous ne leur accorderons aucunes faveurs spéciales, ou ne changerons nos lois pour qu’elles reflètent
leurs désirs, peu importe le volume de leurs cris contre la ‘discrimination’. Nous ne tolèrerons aucun manque de respect envers la culture Russe. Nous ferions
mieux d’apprendre des suicides de l’Amérique, l’Angleterre, la Hollande et la France, si nous devons survivre en tant que Nation. Les musulmans prennent le contrôle de ces pays et ils
n’obtiendront pas la Russie. Les coutumes et traditions russes ne sont pas compatibles avec le manque de culture ou les manières de vivre primitives de la loi de la Charia et des musulmans.
Quand cet honorable corps législatif suggère de créer de nouvelles lois, il faut avoir avant tout l’intérêt national russe à l’esprit, que les minorités musulmanes ne sont pas Russes.

Source: Before It’s News, le 15 Août 2014