Face à la vermine nazislamiste. Par Francis Néri

Publié le 11 Septembre 2013

Par Francis Néri

« La vermine et les complices de la vermine nazislamiste sont au pouvoir en francekipu.

L'unique moyen pour se débarrasser de cette pourriture, c'est la force. La balle est dans le camp des patriotes. Subir, ou se battre ».

Charles DALGER

 

Tu as bien raison Charles Dalger de t'en prendre « aux complices » des Islamistes dont la présence sur notre sol n'est qu'une conséquence, celle du renoncement à défendre les bases de la civilisation  Occidentale. 

Et je ne pense pas, ici et maintenant, et de moins en moins, à la démocratie et au suffrage universel.

Nous nous sommes abandonnés au nihilisme, au pouvoir de l’argent, renoncé à nos valeurs, nos cultes, nos pratiques éthiques, notre empathie envers les nôtres et notre réserve envers les « autres ». Nous nous sommes endormis comme ceux de la Rome antique. Alors les « barbares », les « Loups » sont entrés dans Paris.

Pour ce qui concerne la France, seule la désunion funeste de la droite et l’oubli de ses valeurs à permis à François Hollande, un misérable, d’atteindre au pouvoir suprême.

Compte tenu du contexte « démocratique » actuel, et de notre constitution « défigurée » par des « amendements » successifs, seule une « droite dure », de combat, culturellement unie autour du projet d’un chef responsable et placée au delà et au dessus des partis pourra le lui reprendre.

Il nous faut seulement nous méfier de ceux, à gauche comme à droite, qui ont la conviction d’avoir raison « contre » ce projet et auront « l’orgueil » de se sentir lésés dans leurs droits et leurs privilèges dont nous entendons bien les délivrer.

Je vois qu’une personne qui puisse incarner l’ambition de reprendre en main les clés de notre destin, c’est Marine Le PEN et j’ai choisi de la soutenir.

Il faut à un moment donné, lorsque nous avons le glaive au dos, et qu’il nous pousse à avancer et agir, choisir notre camp.
Marine Le PEN par le hasard de sa naissance et de son conditionnement familial et social est placé sur notre route. Elle possède les compétences, l’énergie et les moyens de nous mener au combat et à la victoire. Elle a la peau dure, elle sait rassembler et nager dans les eaux troubles du pouvoir. Je crois que c’est elle qu’il nous faut.
Qu’en penses-tu mon ami ?         

Francis NERI

http://semanticien.blogspirit.com

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Polux 14/09/2013 20:46


Le commentaire était seulement sur mon choix et loin de moi la pensée de vous reprendre !


à+ sur le blog !

DURADUPIF 13/09/2013 17:40


Merci Polux, y compris pour mes fautes d'orthographes Charybde et Scylla

Polux 13/09/2013 11:27


Charybde, dans la mythologie grêcque incarnait la vie ou la mort pour tous et Scylla la mort que pour une partie.


Si Hollande est Charybde nous avons une chance sur deux de tous mourir !


Si Marine est Scylla nous sommes sûr qu'une partie d'entre nous en réchappera !


Mon choix est fait !!!

DURADUPIF 12/09/2013 22:58


Des mots pour le dire, des maux pour les atteindre. Attention à Charybe attention à Scyla.

mika 11/09/2013 22:33


MLP ce qu'elle prédisait il y a 1 an



https://www.youtube.com/watch?v=ww0nVClqd3o

PPFRANHENJAC 11/09/2013 17:40


Moi aussi,  je suis tout à fait d´accord, et, j´essaie d´en convaincre plus d´un et une de choisir Marine !


 

marco 11/09/2013 16:51


mais moi je suis tout a fait d'accord et je ne suis pas le seul!!