Face à la violence policière, la colère monte. Le retrait du texte est exigé. Le "Printemps Français" c'est demain..!!!

Publié le 25 Mars 2013

Enfants gazés : Hervé Mariton demande le retrait du texte


Hervé Mariton
, député UMP de la Drôme, a déclaré aux Nouvelles de France « ne pas avoir compris » la réaction des forces de l’ordre qui ont gazé des enfants et des familles. Selon lui, « Manuel Valls est le principal responsable car il cherche à casser la manifestation depuis le début ». L’élu UMP confie qu’au dîner du CRIF  le ministre de l’Intérieur lui a lancé :« Vous n’avez cas manifester entre Corbeil et Evry, l’Étoile vous ne l’aurez pas ! C’est moi qui décide ! » Des propos et des violences policières qui motivent le député a exiger « un retrait du projet de loi ».

Vu cet après-midi : Une petite fille pleure après qu’un CRS l’a gazé


Attention, cette vidéo est choquante  !

 

Ce qui devait arriver arriva…

Tribune libre de Guillaume d’Offenbourg

Ce qui devait arriver arriva…Après avoir appelé ses troupes, il y a à peine une semaine, à occuper les Champs-Élysées jusqu’au retrait de la loi TaubiraVirginie Télène alias Frigide Barjot, a cédé face à l’ultimatum de la préfecture interdisant l’accès aux Champs-Élysées.

Cette interdiction a provoqué la colère légitime des opposants au projet de dénaturation du mariage.

Les recours en justice, perdus d’avance, n’ont fait qu’accroître l’incertitude sur le lieu de la manifestation. Cette annonce irréfléchie suivie d’une reculade ont exaspéré et provoqué la frustration des manifestants déjà légitimement scandalisés par les chiffres mensongers de la Préfecture de police sur le nombre de manifestants le 13 janvier et le refus du CESE de donner son avis. Ceci sans compter l’arrogance d’un gouvernement manifestement autiste et qui, incapable de régler les problèmes de chômage et de pouvoir d’achat, cherche un dérivatif facile.

J’étais sur la place de l’Étoile ainsi que sur les Champs-Élysées avec des milliers de citoyens. Élus commeHervé Mariton ou Christine Boutin, mères de famille, personnes âges, religieuses, quelques musulmans, jeunes filles entonnant des chants de Taizé et même des avocats dont un confrère adverse que je croise régulièrement aux prud’hommes.

C’est dire si l’on était loin de violences émanant d’extrémistes.

Cette exaspération ainsi que l’effet de masse monstrueux a  contraint les barrages a céder en haut de l’avenue de la Grande Armée.

Or pendant que la Barjot cultivait son narcissisme désordonné sur scène, des milliers de citoyens pacifiques se retrouvaient sur les Champs-Élysées, violemment pris à partie par les forces de l’ordre n’hésitant pas à disperser des gaz lacrymogènes sur des femmes, des enfants et des personnes âgées avec une violence inouïe. Tout comme cette mère de famille renversée par une voiture de police devant sa petite fille. Pendant ce temps-là, les responsables de la Manif empêchaient son service d’ordre de faire la jonction avec l’immense foule qui ignorait le drame qui se déroulait. Frigide Barjot a cru dénoncer ce soir les débordements de quelques éléments radicaux.

Les personnes que j’ai vues, je le rappelle, n’étaient pas des extrémistes.

Les seuls responsables de ces dérapages sont la préfecture de police aux ordres d’un pouvoir enfermé dans sa tour d’ivoire ainsi que l’inconséquence de Frigide Barjot. Il est temps d’en tirer les conséquences afin qu’émerge un printemps français. 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Pivoine 25/03/2013 16:56


La rupture est consommée entre ce pseudo-gouvernement et le peuple !

PRUDENCE 25/03/2013 14:01


...De quel "printemps français", voulez-vois parler Monsieur? De grâce, modérez vos expressions qui ne veulent rien dire sinon abreuver des personnes en mal de violence et voyez où se portent mes
regards! D'autant qu'une personne, se reéclamant d'une notoriété des gens du spectacle et du show-biz, a déjà lancé ce genre ce provocation dans la seule intention d'avilir le peuple
français qui ne répondrait pas assez avantageusement aux pauvres petites personnes des banlieues en mal de reconnaissance... Est-ce cela que vous désirez? Ne pourfendez pas F. B . Ce sont
seulement la préfecture et les ordres diligentés par qui vous savez qui sont à l'origine de la désastreuse conséquence de cette manifestation pacifique, il faut le dire! Rendez à César ce qui est
à César, il y aura moins  d'entourloupes! 

LA GAULOISE 25/03/2013 08:42


" ON "  A DU TRIER LES CRS ET NE PRENDRE QUE CEUX ,ENCORE,FIDELES  A CE PSEUDO GOUVERNEMENT . MAIS TIRER SUR DES FEMMES ET DES ENFANTS ?  BRAVO MESSIEURS VOS HERITIERS SERONT TRES
FIERS DE VOS EXPLOIS !

Epicure 25/03/2013 08:28


Courageux gendarmes ...ON pleure d'admiration émue.