Faut-il reprocher à un pasteur de Floride les morts en Afghanistpar Daniel Pipean ?

Publié le 13 Avril 2011

 

Le pasteur Terry Jones préparant son faux procès du Coran.

 

Près de Kaboul, des Afghans brûlent le pasteur Jones en effigie.

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique étrangère

Commenter cet article

Nancy VERDIER 13/04/2011 10:24



Le Congrès américain fait une politique stupide du court terme, de la peur, de la couardise, certes pour sauver des vies humaines actuellement stationnées en Afghanistan. Mais si cette loi
inique, protégeant le Coran et le rendant "intouchable"  est votée par le Congrès sous la houlette d'Obama, elle renforcera la puissance islamique dans le monde et la violence des musulmans
contre des non-musulmans pour toute autre raison découlant de la Charia. Et si comme à Avignon où on trempe le Christ dans l'urine avec la complicité de l'Etat, on en faisait
autant avec le Coran...??? Combien de morts y aurait-il ?? Je suis tout à fait d'accord avec la conclusion de Daniel Pipes : L'acte voulu par le Pasteur Jones est un acte symbolique et
non-violent. La critique maladroite ou non des écrits des temps anciens est un droit constitutionnel des citoyens américains et des autres (Salman Rushdi). L'interdire c'est faire reculer notre
civilisation...(Les Talibans ont saccagé les Bouddhas qui étaient une oeuvre classée au Patrimoine de l'Humanité). L'islam est violent par essence contre les êtres humains, les femmes en
particulier et contre les représentations figuratives. Le Pasteur Jones s'est posé en défenseur de l'humanité. Le Congrès américain, s'est posé en défenseurs des troupes au sol en Afghanistan. La
différence est là. Mais Obama va en profiter pour faire progresser l'islam dans le monde...