Femmes voilées, femmes de conquête de l'espace publique. Préface Gérard Brazon

Publié le 20 Août 2014

Gérard Brazon interview3 Préface Gérard Brazon

Ce qui est tout à fait effarant et cette naïveté qui consiste à croire que la femme musulmane voilée se promène tranquillement, comme d'habitude avec son voile, qu'elle l'a toujours porté jusqu'ici. Qu'elle a toujours été sur sa plage préférée comme chaque année. Qu'elle a toujours porté le voile islamique. Que c'est pour elle une découverte cette réaction "raciste". Il se peut d'ailleurs que l'année dernière, elle y soit allée en maillot de bain et que personne ne l'aura remarqué.

 Ce n'est pas une découverte. La réalité est qu'elle est dans un combat d'imposition de l'image islamique, de la femme islamique: juridiquement moitié de l'homme, inférieure par la volonté de son dieu. Un champ de labour (sourate 2 verset 223)

Elle se dit libre de ne pas être en maillot de bain. Mais pourquoi venir sur une plage qui, culturellement est l'endroit où l'on peut se baigner quasiment nue et être libre de marcher et courir comme bon vous semble. Ce que vous ne ferez pas dans un métro ou la la rue.

Provocation bien sûr. Sous ces allures de femmes choquées, ces femmes sont en mission d'imposition de l'islam dans l'espace publique. Alors oui, je comprends ces réactions violentes face à ces femmes qui sont en guerre et violentent notre espace publique.

Mieux, comment condamner des femmes qui se sentent insultées face à ces voilées.

Gérard Brazon

 

 S'il est interdit en France de dissimuler son visage en public, rien n'empêche pourtant le port du voile à la plage. Explications.

Figaro.fr

Voir l'image sur Twitter

 

«Lorsqu'on choisit de venir en France, État de droit, laïc, on se doit de respecter notre culture et la liberté des femmes. Sinon, on va ailleurs!!» Nadine Morano a publié lundi sur sa page Facebook un texte dans lequel elle s'offusque de la présence d'une femme voilée sur une plage, suscitant de nombreux commentaires, souvent critiques. Mais que dit la loi sur ce sujet?

● Le port du voile, en tant que signe religieux, n'est interdit en France qu'au sein des établissements scolaires

Il existe en effet en France une seule loi régissant le port de signes religieux: la loi de mars 2004 sur les signes religieux dans les écoles. Elle stipule que «le port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit» uniquement dans les établissements scolaires. Cette interdiction s'applique également au personnel de ces établissements. Il n'y a aucune loi qui interdit le port de signes religieux dans un espace public autre qu'une école, un collège ou un lycée.

● La plage appartient au domaine public

Sont considérés comme un espace public les voies publiques ainsi que les lieux ouverts au public ou affectés à un service public. En ce sens, «une plage appartient toujours au domaine public, même en cas de concession d'exploitation», rappelle Me Arnaud Gossement, avocat en droit de l'environnement. «Elle appartient souvent à une collectivité territoriale, typiquement une commune». Dans ce cas de figure, les comportements sur cette plage (pratiques, tenues vestimentaires) sont régis par les arrêtés municipaux. Ainsi, en juillet dernier, la mairie d'Ajaccio a adopté un arrêté stipulant l'interdiction «en dehors des plages et de leurs abords, de se trouver sur la voie publique, seulement vêtu d'une tenue de bain, le torse dénudé», rapporte Corse Matin . Ces arrêtés municipaux sont étroitement contrôlés par la préfecture qui peut en demander l'annulation auprès du juge administratif si elle les juge illégaux. C'est ce qui est arrivé à Richard Trinquier, maire UMP de Wissous (Essonne). Après avoir été saisi par le Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF), le tribunal administratif de Versailles a suspendu le 12 juillet dernier un règlement de la mairie interdisant le port de signes religieux pendant l'opération estivale «Wissous Plage». «Le maire n'est pas juriste!», avait alors rappelé Me Guez Guez, avocat du CCIF. «Il n'y a aucune loi qui justifie l'interdiction du port de signes religieux dans l'enceinte d'un parc de loisirs.»

● Il est interdit de «dissimuler son visage» dans l'espace public.

La loi du 11 octobre 2010, parfois appelée loi sur la burqa, interdit en revanche de «dissimuler son visage» dans l'espace public, notamment à l'aide d'un voile islamiste intégral. Ici, ce n'est pas le signe religieux qui est mis en cause par le législateur, mais bien la dissimulation du visage qui en découle. Le «hijab» (autre nom du voile) ne rentre donc pas dans le champ d'application de cette mesure. Cette loi a été validée le mois dernier par la Cour européenne des droits de l'homme qui a estimé dans un arrêt que «la préservation des conditions du “vivre ensemble” était un objectif légitime» des autorités françaises, qui disposent à cet égard d'une «ample marge d'appréciation».

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

lombard 21/08/2014 14:19


bonjour 


le vivre ensemble imposé par des non elus dictateurs européens appliquant la pensée musulmane doit etre revue ! pour ma part et aussi de nombreux interlocuteurs, on a pas a nous imposer "le vivre
ensemble" !! ils surfent sur notre démocratie, notre tolérance, notre laicité pour nous imposer leurs tenues de combats et nous ne réagissons toujours pas ?? appelez vos députés ,envoyez des
mails, arcelez ces vendus a l'islam qui ne nous représentent pas !!!! 


autre sujet tout aussi scandaleux !! FRANCAIS ! pourquoi ne réagissez vous pas contre le hallal vous savez pourtant tous que vous mangez du boeuf et du mouton hallal! l'égorgement rituel
déclanche par cette methode échéchia colis ,des enfants sont morts dans des fast foods, d'autres sont sous dialyse jusqu'a leur majorité en attente de greffe de reins . Sachez que les musulmans
ne mangent jamais le collier du boeuf parce que justement la viande est impure a la consommation ,cette partie avant du boeuf est reservée aux mécréants  !! DONC VOUS !! en plus vous payez
un impots prelevé a l'abattage pour financer leurs mosquées en france . ALLO ,VOUS ETES OU LES FRANCAIS ?? JE NE VOUS ENTENDS TOUJOURS PAS !!!!!!

Jeanne Maillotte 20/08/2014 20:30


C'est l'endroit idéal pour une partie de "balle au pied" (radio courtoisie) seins nus et strings.  Et prendre ouvertement des photos,  quitte à faire semblant.  Juré,  elles
n'aiment pas ça,  ces garces.


 

marie-plume 20/08/2014 17:39


Provocation pure et dogmatique! Il y a de plus en plus (transports, rues, magasins, jardins..) de ces étranges épouvantails qui étalent leur suffisance et leur évidente satifaction de se voir
impunis ... Et les policiers vous diront qu'ils craignent" que ça parte en vrille..." si d'occasion ils, ou vous qui sait? s'avisaient de leur rappeler les us et coutumes de la France !
Personnellement, n'en croyant pas mes yeux, j'ai vu ,à l'heure du déjeuner,  il y a une dizaine de jours, un groupe, parmi lequel une femme en nikab, -avec un seul tracé de regard!- attablé
à une table en plein air, au coeur, de Paris ... Je n'ai pas daigné observer comment elle allait boire ou manger... Ma adouce France mutilée et blessée par tous les gueux de la Terre qui veulent
l'anéantir... Réagissons mon Dieu! 

henri 20/08/2014 17:22


Tout à fait ça "fille des îles " !

island girl 20/08/2014 16:21


C'est uniquement de la provocation ainsi que tous ces nuisibles à quatre pattes dans les rues !