Fête de l’Aïd : surtout pas d’amalgames avec l’égorgement d’Hervé Gourdel ! Par Jeanne Bourdillon

Publié le 30 Septembre 2014

Pour Riposte-Laïque

egorgementEgorgementaid2
Les Français ont subi un gigantesque lavage de cerveau, depuis l’égorgement d’Hervé Gourdel. Chaque jour rentrent, à cause de la politique migratoire imposée par l’Union européenne, des centaines de nouveaux musulmans sur notre territoire. Le Premier ministre, Manuel Valls, a fait savoir que notre pays était en guerre contre l’Etat islamique d’Irak (armé par les occidentaux pendant trois ans). Il fallait donc rassurer nos compatriotes.  Boubakeur et nombre de journalistes bien-pensants l’ont répété en boucle, l’islam n’avait rien à voir avec cet acte barbare. Et on allait en avoir la confirmation, ils allaient descendre massivement dans la rue pour nous le montrer. On a vu, cela a fait deux cents musulmans devant la Grande Mosquée, et Boubakeur incapable d’imposer sa minute de silence… Logique, il suffit de lire le Coran et ses versets abrogeants pour comprendre qu’au contraire, les textes sacrés de l’islam légitiment l’égorgement de tout non-musulman, dont le malheureux guide niçois.

« Et ton Seigneur révéla aux Anges : “Je suis avec vous : affermissez donc les croyants. Je vais jeter l’effroi dans les cœurs des mécréants[les non-musulmans]. Donc frappez-les au-dessus des cous[décapitez-les] et frappez-les sur tous les bouts des doigts [amputations]. Cela, parce qu’ils ont désobéi à Allah et à Son messager.” » (Sourate 8,12-13).

« Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru [les non-musulmans], frappez-en les cous [décapitez-les]. » (Sourate 47,4)

Il suffit, pour avoir la confirmation de cette pratique demandée par les textes sacrés du Coran, de lire, entre autres, l’inoubliable ouvrage de la grande Oriana Fallaci, « La force de la Raison », premier chapitre, pages 35 à 50, pour voir résumés quatorze siècles de barbarie musulmane, à travers de nombreuses conquêtes sanglantes, qui se terminaient toujours pas des égorgements massifs d’humains, enfants compris, dans un gigantesque bain de sang, et le viol massif de femmes, vendues comme esclaves ensuite. Comme dans l’Etat islamique d’Irak de 2014, qui n’a rien inventé…

Dans quelques jours, le 4 octobre, les musulmans vont célébrer la Fête de l’Aïd-el-Kebir, et donc égorger, en France, dans des abattoirs provisoires, des centaines de milliers de moutons, dans des conditions particulièrement barbares. Le docteur Alain de Peretti, président de Vigilance Halal, s’étonne des nombreuses dérogations qu’obtiennent les organisateurs de ces festivités, et s’inquiète des conséquences sanitaires, notamment les risques de propagation du bacille E.coli, dans un pays où on ne fait pas bouillir la viande comme dans les pays d’Afrique du Nord.

Il ne fait pas beau, en France, où en principe la législation impose l’étourdissement de l’animal avant la mise à mort, de s’indigner de dérogations qui entraînent une lente agonie de la bête, qui met souvent un quart d’heure à mourir. Brigitte Bardot s’est vue harcelée judiciairement (5 procès) par le procureur Anne de Fontette, et lourdement condamnée, finalement, à 15.000 euros d’amende, pour incitation à la haine, etc.

Et pourtant, comment ne pas faire un parallèle entre la similitude du geste de l’égorgement de l’animal… et de la mise à mort de l’infidèle, Hervé Gourdel. Dans les écoles coraniques, on enseigne aux jeunes musulmans que les infidèles sont pires que les animaux.

Coran 25/44- « Ou bien penses-tu que la plupart d’entre eux entendent ou comprennent ? Ils ne sont en vérité comparables qu’à des bestiaux. Où plutôt, ils sont plus égarés encore du sentier. »

2/171- « Les mécréants ressemblent à [du bétail] auquel on crie et qui entend seulement appel et voix confus. Sourds, muets, aveugles, ils ne raisonnent point. »

Comment ne pas se dire que ces enfants, endoctrinés dès leur plus jeune âge, contraints de participer à l’égorgement barbare des moutons lors de cette fête de l’Aid, ne sont pas formatés, plus tard, pour devenir des égorgeurs d’infidèles, respectant en cela parfaitement le message d’Allah ?

Je sais, messieurs les prétendus antiracistes, tous les musulmans ne sont pas des égorgeurs, et nombre d’entre eux sont sincèrement indignés par l’égorgement d’Hervé Gourdel. Il n’empêche, comme le disait remarquablement Eric Zemmour dans un débat télévisé avec Nicolas Domenach, tant qu’ils ne remettent pas en cause les textes fondamentaux, ils ne seront pas crédibles. Pire, ils nous mentent grossièrement quand ils nous disent que l’égorgement du guide niçois, ce n’est pas l’islam.

Donc, si on résume la situation.

  1. L’Etat Islamique d’Irak a demandé aux disciples d’Allah de « décapiter » les sales Français.
  2. Il y aurait en France, si on écoute les chiffres des bien-pensants, 5 millions de musulmans (chiffre inchangé depuis quinze ans). Toujours selon eux, seulement 2 % seraient des fanatiques (mais 40 % de Tunisiens ont voté Ennahda). Cela fait quand même une armée de réserve de 100.000 personnes prêtes à passer à l’action !
  3. Dans quatre jours, une semaine après l’exécution d’Hervé Gourdel, des milliers de musulmans, dont certains encore enfants, vont assister, sur le territoire français à l’égorgement de 200.000 moutons qui, dans les textes sacrés, valent davantage que les infidèles, qu’on égorge de la même façon…

Et il paraît que nous sommes en guerre.

Allo, Cazeneuve, vous ne trouvez pas qu’il y a quelque chose qui ne va pas ?

Jeanne Bourdillon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Marie-claire Muller 01/10/2014 21:21


by francaisdefrance



JCJC



et là personne ne dit rien


SOS RACAILLES  ne dépose pas plainte



et le petit  tout petit VALLS  on  ne l'entend pas




Marie-claire Muller 30/09/2014 16:49