Filippetti : le soleil sur ma peau....dorée! Loin des chômeurs et des français "moisis" et "rances"

Publié le 13 Janvier 2013

Filippetti sur la plage… loin de Florange !

13 

|

Jean-Baptiste
Jusot

Directeur de cabinet d’un élu local.
Intervenant à l’Ecole de Guerre Economique (groupe ESCLSCA).
Ancien journaliste.

En regardant les images d’Aurélie Filippetti nageant dans le bonheur sur une plage de l’Ile Maurice, je ne peux m’empêcher de penser aux ouvriers de la sidérurgie de Lorraine. Vous savez, ceux pour qui Maurice est le prénom de l’ancien secrétaire général du Parti Communiste à l’époque où la Gauche défendait les gars de l’acier. Ceux pour qui les vacances correspondent au chômage technique faute de commandes. Ceux qui ont cru aux engagements du candidat Hollande lorsqu’il est venu les voir avec la belle députée, pour leur dire qu’ils les comprenaient. Ceux qui ont enterré les promesses non tenues de Sarko sous une pierre tombale devant leur usine, pour oublier tous les malheurs passés. Ceux qui ont signé la pétition pour la nationalisation de Florange, lancée par Arnaud et Aurélie dans l’euphorie du combat contre Mittal.

Aurélie Filippetti a beau être ministre de la Culture, elle ne cesse de rappeler à Edouard Martin, le délégué CFDT, et à ses camarades, qu’elle est avant tout la fille et la petite-fille de mineurs lorrains qui « se bat depuis cinq ans aux côtés de ses frères de Gandrange et de Florange ». Comme l’a récemment rappelé le JDD, elle avait même boycotté la réunion des élus locaux autour du Premier ministre pour protester contre la solution du gouvernement…

Ce soir, le petit peuple déboussolé, abandonné et méprisé par « les financiers », doit avoir dans la gorge un goût salé comme l’Océan Indien. Les petits et les sans-grades avaient mis tous leurs espoirs dans les promesses d’Aurélie Filippetti, faites lors de sa visite à Florange en septembre dernier. Eux, ils n’auront pas « une semaine pour souffler après six mois difficile »… pour reprendre les propos de la ministre surBFMTV.

Ces images — où on la voit sur la plage en compagnie de Frédéric Marie Joseph Bruno de Laparre de Saint-Sernin (cousin de Dominique de Villepin), ancien député et ancien secrétaire d’État du gouvernement Raffarin et Président du Stade rennais — sont une caricature, voire une insulte pour ceux qui tremblent sans savoir si demain les hauts fourneaux vont redémarrer. Cette attitude d’enfant gâtée en dit long sur la profondeur de ses convictions et de son engagement politique.

La seule excuse que la ministre a trouvée, c’est que ce voyage « était le cadeau » de son compagnon et qu’elle en a « informé immédiatement l’Élysée ».
J’espère qu’avant d’aller au Pôle Emploi récupérer le cadeau du gouvernement, les ex-Mittal penseront à « informer immédiatement » leur ministre préférée…

Jean-Baptiste Jusot, le 12 janvier 2013

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Aaron 16/01/2013 23:50


Vous êtes mauvaises langues !!


La pauvre, elle a fait comme beaucoup: en passant par un site de vacances low-cost sur internet tout simplement.....


Filo: je partage votre opinion sur le peu de beauté de cette mégère....

DURADUPIF 13/01/2013 16:39


En inadaptocratie les faux représentants des pauvres déscendent chez les vrais riches pour faire bonne figure de pauvres qu'ils ne sont plus et même, chez certains, qu'ils n'ont jamais été. En
démocratie, pour le moment encore, le pouvoir est dans les urnes. Certains rêvent, et on peut les comprendre, que le pouvoir pourrait être remis au bout de quelque chose...

mika 13/01/2013 14:43


Oui mais ça c'était AVANT...


http://www.delire-des-livres.com/article-aurelie-filipette-la-femme-battue-105467889.html


 


AVANT que le Ministère de la culture lui échoit


http://www.midilibre.fr/2012/07/13/un-passage-tres-hot-retrouve-dans-un-roman-d-aurelie-filippetti,533169.php


 


 

philo 13/01/2013 14:26


D'après ce qui se dit, le ministre des Affaires Etrangères, « l'ineffable et non coupable » fabius, aurait quant à lui passé ses
vacances à Zanzibar ; archipel en face de la Tanzanie. Mais peut être lui aussi le niera t-il, comme la philippetti.


Quel ramassis de faux culs !


 


 

philo 13/01/2013 13:52


Cher Monsieur Jusot, vous n'avez pas dû bien la regarder, surtout lors de son discours sectaire où son visage n'exprimait que de la haine, ou
alors en avez-vous un souvenir flou, lorsque vous écrivez: "la belle députée". Mais peut être n'avons-nous pas la même définition de la
beauté.

mika 13/01/2013 13:02


Aurelie FILIPPETTI à l'Ile Maurice: la polemique 10/01/2013


http://www.youtube.com/watch?v=LPh0jrWJjcM