Fillon absent de la Manif pour Tous : un mauvais calcul...

Publié le 17 Janvier 2013

Fillon n’est pas venu à la Manif pour Tous afin de ne pas compromettre ses chances pour 2017

Pourquoi François Fillon n’a-t-il pas participé à la Manif pour Tous le 13 janvier dernier ? Le Canard Enchaîné de mercredi a sa petite idée : « l’ancien Premier ministre s’est convaincu que sa présence dans un tel rassemblement ne serait pas forcément bonne pour sa candidature à la présidentielle de 2017″. Pour ceux qui croyaient que la droite oserait revenir sur la loi dénaturant le mariage en cas d’élection…

L’hebdomadaire satirique cite François Fillon confiant à des proches : « La démarche de Copé, à travers son appel à manifester, c’est une démarche qui fracture. D’abord, ce n’est pas mon style de manifester. Ensuite, ceux qui sont contre le mariage gay à l’UMP et les cathos voteront toujours pour nous. Alors que, dans l’électorat homosexuel et chez les jeunes, cela va faire des ravages. »

Le député de Paris n’a manifestement pas compris la leçon des primaires de son parti qui a vu l’audace de son concurrent plus que récompensée tandis que sa modération, pour ne pas dire sa tiédeur, était lourdement sanctionnée. Il lui a aussi échappé que la population française dans son ensemble se droitise, y compris sur les sujets de société. De plus, le micro-électorat gay militant votera en 2017 pour un candidat totalement acquis à sa cause, pas pour un candidat mi-chèvre, mi-chou, les jeunes pour un candidat leur proposant du travail. Enfin, il aurait tort de s’imaginer que les défenseurs du mariage et les catholiques lui sont acquis pour toujours.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

kafirpride 17/01/2013 12:39


Fillon serait-il à la droite ce que FH est à la gauche? Un mou de la pince voulant faire plaisir à tous le monde?


Quelle que soient les qualités du personnage, une chose est absolument certaine: ce n'est pas un homme de son acabit dont la France a besoin. plus la France s'enfonce plus elle a besoin d'un
équivalent d'un "super de Gaulle" si j'ose dire.


Ah, quels propos fascisant va-t-on me rétorquer! Tant pis, je les assume envers et contre tout.


La catastrophe qui s'annonce est au moins équivalente à ce que fut la débacle de 40. Cette fois-ci elle ne sera pas militaire mais frappera le coeur de la Patrie dans ses fondements les plus
profonds. Nous en voyons déjà les prémisses avec les lois destructrices et scélérates que la gauche va passer, en force ou en douce.


Cette fois-ci, il n'y aura même pas de possibilité de se réfugier à Londres pour continuer la lutte....


Une autre forme de résistance doit être trouvée!

lasserre 17/01/2013 12:38


Petit calcul de fils de notaire provincial