Flash info: Marine Le Pen devant le Sénat le 31 Janvier 2012

Publié le 31 Janvier 2012

Janv2012-Marine-Le-Pen-Gilbert-Collard.jpgJanv2012-Marine-Le-Pen.jpgJanv2012-Marine-Le-Pen1.jpg

Comme annoncé hier, à 15h30, nous étions présents face au Sénat suite à l'appel que Marine Le Pen a lancé pour souligner ses difficultés à  trouver les parrainages nécessaires pour se présenter à l'élection présidentielle! Ce n'est que 340 promesses! 340 pauvres promesses sans compter le fait que certaines ne seront pas tenues!

J'ai dit ici et ailleurs, combien je trouvais ce système antidémocratique et combien ce système n'est pas constitutionnel ! Le général De Gaulle disait de cette élection, qu'elle était la rencontre entre un homme et le peuple! La mise en place du parrainage et la hauteur du nombre de parrains, sans tenir compte des différents moyens de pressions qui peuvent s'exercer sur les signataires, a transformé l'idée gaullienne en rencontre entre un parti d'élus et le peuple. Le peuple étant perdant dans cette affaire!

Ce n'est pas la première fois d'ailleurs que le peuple ne compte pas ou si peu dans l'esprit de nos politiques ! A commencer par l'affront fait aux électeurs en transformant le refus de la constitution européenne en traité de Lisbonne ! 

Alors Marine Le Pen  - après le discours  d'introduction d'un Gilbert Collard passionné et passionnant - se lança dans l'arène sans note et sans hésitation, dans un vibrant appel à la démocratie!

Il est tout de même curieux me disais-je en l'écoutant, que ce soit une femme dans un monde politique composé d'hommes essentiellement, que ce soit un parti politique maudit par les médias et la bien pensance qui rappellent ce jour devant le Sénat, un certain personnel politique à l'impérieux devoir de démocratie!

La voix forte, le geste sans appel me rappelait les images de mes livres d'Histoire, celles des ténors sur les estrades de la révolution. Il y avait tous les accents de la sincérité, une saine colère devant l'hypocrisie de ceux qui sont censés être les gardiens de la démocratie!

Les paroles font mouches parmi les présents. Pourtant, elle calme le jeu lorsque certains dans l'assistance s'emportent et se mettent à siffler des prétendants qui ne représentent quasi qu'eux-mêmes et qui affirment avoir déjà les 500 parrainages! Elle leur dit qu'ils ont tort de les huer car le problème n'est pas qu'ils aient obtenus des parrainages alors même qu'ils ne feront tout au plus qu'1%, mais bien qu'un candidat pouvant prétendre être au deuxième tour, ne puisse les avoir!

Cette femme, cette dirigeante politique a raison! C'est une évidence et nul ne peut imaginer qu'elle ne puisse se présenter car ce serait la preuve que notre démocratie est malade! Une preuve sans appel d'une action volontaire, prémiditée sans nul doute, qui prouve que ceux qui ont été et sont encore au pouvoir interdisent l'expression démocratique! Le retour de bâton sera évident à commencer par des milliers (des millions?) de Français qui refuseront de se déplacer pour aller voter puisque cette élection aura été faussée à l'origine ! C'est la République et la démocratie qui seront les grands perdants in fine !

 

Gérard Brazon  et Nancy Verdier

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

la gauloise 01/02/2012 08:59


VOUS AVEZ DIT " DEMOCRATIE ? " OU ? NE ME DITES PAS QUE VOUS PARLIEZ DE CE QUI A ETE LA PATRIE DES GAULOIS ? DE CHARLES MARTEL , DE NOTRE BONNE JEANNE ,  DE NOTRE GRAND GENERAL! CELA DOIT
LES DEMANGER DE REDESCENDRE "FILER" UNE BONNE RACLEE A TOUS CES GROS NULS , SANS DIGNITE:

Francis Claude 01/02/2012 07:36


bien sur j'attendais ce commentaire avec impatience et quelques espoirs,mais ce n'est pas sans tristesse que je le lis notre France des lumiéres plonge inxorablement dans la France de
l'obscurantisme, en 2012 si Marine ne ce présente pas nous allons retourner au moyen age et au moyen age il y avait souvent des rebellions des cerfs, pour en arrivé a la Révolution Française,
Révolution que tous les peuples libres ou pas du monde entier nous envient...alors qu'en conclure?

23bixente23 01/02/2012 00:33


"C'est la République et la démocratie qui seront
les grands perdants in fine ! "


oui et non, car au final, ça sera NOUS, le peuple, qui serons perdants... les
voyous de tout poil et de toute origine, de la racaille immigrée aux plus "grands" banksters et autres politi-tocards bien de chez nous, bref la ripoublique, continueront à faire ce qu'ils
veulent et pour bcp à s'en mettre plein les poches...

Claude Germain V 31/01/2012 22:49


Madame ,Monsieur merci pour cette critique extremement positive .


Nous les peignes-culs au fin-fond de cette province ne pouvons participer a quoi que ce soit concernant cette société ,la seule chose que nous subissons c'est la transformation de celle çi en un
amoncellement de vomissures fabriqué par nos chers voyoux de politicards de tout bords .