Football : Scandale, les Espagnols champions d’Europe sans aucun joueur issu de la diversité !

Publié le 4 Juillet 2012

 Pierre Cassen - Riposte-Laïque

Je vous ai déjà fait part de mon admiration sans borne pour la qualité du football espagnol, son jeu collectif, la virtuosité technique exceptionnelle de toute une équipe, au service d’un projet de jeu tourné vers l’offensive. Je ne puis donc que me réjouir de la nouvelle victoire de l’équipe ibérique qui, hier, à pulvérisé, en finale, l’équipe nationale italienne, par un sévère quatre à zéro. En quatre années, cette magnifique équipe a gagné successivement la Coupe d’Europe en 2008, le championnat du Monde en 2010 et à nouveau la Coupe d’Europe en 2012.

Je souhaiterais malgré tout revenir sur des textes, dignes de la propagande de pays totalitaires, que l’UEFA, structure dirigeante du football européen, oblige à lire aux capitaines, dorénavant, dans toutes les compétitions internationales, dans des stades auxquels on impose des panneaux : « Unité Against racism ».

Ainsi, le 27 juin, lors de la demi-finale, contre le Portugal, Iker Casillas, le gardien de but capitaine de l’équipe d’Espagne, a dû affirmer, micro à la main : « Nous devons notre succès à notre esprit d’équipe et à la diversité de nos origines ». Ajoutant : « Nous sommes contre toute forme de discrimination et sommes fiers de soutenir le message de Respect de la diversité de l’UEFA ». Le lendemain, les deux capitaines de l’Allemagne et de l’Italie ont relayé un discours identique avant le coup d’envoi de la seconde demi-finale au stade National de Varsovie.

Incroyable propagande idéologique sur un terrain de sport, digne de pays totalitaires, où les instances dirigeantes, avec l’alibi de la lutte contre un racisme pratiquement inexistant dans le football, cherchent à tout prix à casser tout sentiment identitaire et national, au nom de l’apport inégalable qu’apporteraient aux peuples européens la diversité et le métissage généralisé dû à une nouvelle immigration. Et dire que ces gens osent nous dire qu’il ne faut jamais confondre sport et politique !

Manque de chance pour les manipulateurs de l’UEFA, les deux finalistes faisaient partie des mauvais élèves, puisque l’Italie, perdante de la finale, ne possédait que son fantasque avant-centre, Mario Balotelli, pour « colorer » un peu son équipe, comme le souhaitent apparemment les idéologique multiculturalistes de l’Uefa.

Mais que dire de l’Espagne ? On a beau regarder les photos, c’est une catastrophe d’uniformité !

On a beau lire les noms de l’équipe alignée pour la finale, c’est aussi désastreux !

Casillas-Arbeloa-Piqué-S.Ramos-J.Alba-Busquets-Xabi Alonso-Xavi-Iniesta-D.Silva-Fabregas

Ceux des remplaçant, pareil !

Reina-Valdès-R.Albiol-J.Martinez-Juanfran-Cazorla-Navas-Llorente-Mata-Negredo-Pedro Torres.

Imaginez que le nouveau sélectionneur français, sans doute Didier Deschamps, qui remplacera Laurent Blanc, qui aura fait perdre deux ans au football hexagonal en refusant de faire le ménage nécessaire, s’inspire de ce modèle, non par racisme imbécile, mais parce qu’il pense que ce serait la meilleure équipe possible…. On se souvient de la manière dont les pseudo associations anti-racistes avaient soutenu le journal Médiapart, et son célèbre fondateur Edwy Plenel. Ce dernier, ancien rédacteur en chef du Monde, avaient instauré un véritable procès en sorcellerie au football français, et accusé le Directeur technique national François Blaquart et le sélectionneur Laurent Blanc de racisme, rien de moins, pour avoir osé réfléchir à la question de la double nationalité des jeunes joueurs, et de la préférence athlétique, dans les centres de formation, qui éliminait de jeunes footballeurs techniquement prometteurs, mais jugés pas suffisamment costauds. 

Imaginez  encore que Didier Deschamps, ou un autre sélectionneur, ose faire un choix similaire, s’appuyant sur la qualité des joueurs, mais aussi sur leur amour du maillot et leur esprit d’équipe. Par exemple, imaginez qu’il ose composer cette équipe où certes, il manquerait Nasri, Ben Arfa, Ribery, Benzema et MVila, au comportement si exemplaire…

Lloris-Debuchy-Koscielny-Gonalons-Mathieu-Cabaye-Cheyrou-Pedretti-Valbuena-Giroud-Remy…

Même si ces décisions étaient sportivement indiscutables, l’impétrant serait lynché immédiatement dans tous les médias français, malgré la présence de Loïc Remy.

Et rêvons, provocation suprème, qu’il leur impose à tous de chanter La Marseillaise, comme son homologue serbe, et qu’il vire ceux qui refuseraient de le faire…

La chance du sélectionneur espagnol, Vicente Del Bosque, est que son pays n’est pas gangréné par des commissaires politiques professionnels qui ne feront pas un parallèle sordide entre ses choix et l’Afrique du sud de l’apartheid, comme ne manqueraient pas de le faire en France nos nouveaux  Torquemada.  

En attendant, que les Espagnols continuent à nous régaler par la qualité de leur football, leur amour du maillot et du pays, et un patriotisme qui, curieusement, fait bien défaut aux équipes qui, à l’instar de Bleus de Laurent Blanc, sont les bons élèves de l’UEFA au nouveau de la diversité, mais écoeurent les vrais amateurs du ballon rond pour leur piètre football collectif et leur état d’esprit pourri d’enfants gâtés mercenaires milliardaires qui méprisent le pays pour lequel ils jouent, et son hymne national.

Tout le contraire de l’Espagne de Del Bosque…

Pierre Cassen

Articles publié pendant l’euro :

http://ripostelaique.com/pourquoi-laurent-blanc-selectionne-t-il-ribery-parce-que-nike-arrose.html

http://ripostelaique.com/thierry-roland-lhomme-qui-faisait-aimer-la-preference-nationale-a-la-france-du-football.html

http://ripostelaique.com/football-le-comportement-de-racailles-de-ben-arfa-et-nasri-met-le-souk-dans-lequipe-de-france.html

http://ripostelaique.com/trop-de-vladimir-sement-le-desordre-dans-le-football-francais.html

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Du côté des médias

Commenter cet article

island girl 05/07/2012 13:33


Le foot ne m'intéresse pas, de plus j'entends dire autour de moi que la france a une équipe de zoulous ,ce n'est pas motivant !