Formation professionnelle: "Ils apprennent à mieux soigner les croyants"!

Publié le 16 Janvier 2011

            A la lecture d'un article du Parisien daté du 12 courrant et au titre lumineux Ils apprennent à mieux soigner les croyants, j'ai déduit que l'AP-HP était mûre pour ouvrir des écoles coraniques!

           On y apprend qu'une « formation » imposée et animée par une certaine Anna Giacomini permet de « prendre en charge des patients qui viennent avec leur histoire », traduisez qui viennent imposer leurs dictas religieux à une institution publique et laïque!

          On nous apprend comment faire un diagnostique en observant un patient faisant son signe de croix; n'y a-t-il pas d'autres symptômes révélateurs de sa pathologie?

          On évoque le juif pratiquant qui refuse d'utiliser la sonnette d'appel le samedi : après tout il ne gêne que lui-même s'il refuse d'appeler l'infirmière.

         Quant aux bouddhistes je ne sache pas qu'ils formulent de quelconques demandes susceptibles d'entraver le fonctionnement d'un hôpital.

 

           Bien sûr il est clair qu'on veut noyer le poisson islamique en mettant toutes les religions sur le même plan afin d'atténuer l'évidence de ses exorbitantes revendications. Et c'est là que l'article du Parisien devient grandiose en décrivant la « formation » reçue à la mosquée de Créteil par les étudiants du CHU de Limeil.

 

           Afin d'être plus efficace dans sa formation, il faudrait suggérer à madame Giacomini d'exiger de ses élèves infirmiers de porter le voile islamique et de porter la barbe pour complaire aux patients musulmans. Elle pourrait leur demander aussi de ramasser les pierres ayant servi aux ablutions!  Ces pierres seraient fournies par l'AP-HP qui aura le soin de les importer directement d'Arabie Saoudite, parce que le PQ est discriminant.

           Afin de faciliter le dialogue interculturel il serait également urgent que le personnel hospitalier non musulman porte un badge distinctif de dhimmi afin que certains patients puissent exiger d'eux toute la soumission requise.

          Ils devraient aussi en permanence porter des gants pour que leur impureté de kouffar ne risque pas de souiller le fleuron de la littérature criminelle moyen-orientale. Bon, j'exagère un peu, mais à peine!

 

          Hélas madame Giacomini ne fait sans doute qu'appliquer les programmes nationaux de l'AP-HP qui ne dérogent pas aux consignes suicidaires du « vivre-ensemble » promues à tous les niveaux de nos institutions. Peut-on blâmer une simple exécutante alors que des ministres et des élus vendent notre pays à l'islamisme ravageur?

         Madame Giacomini n'est certes pas responsable mais elle est coupable en contribuant au lavage de cerveaux de jeunes étudiants, elle n'est pas formatrice mais « déformatrice » en leur imposant les discours ineptes, criminels et mensongers d'un auto-proclamé savant barbu de la mosquée de Créteil. La phrase du dénommé Ibrahim : « Aller vers l'autre pour mieux se connaître, pour dissiper les malentendus, les préjugés est très important pour nous. » en est un exemple. Traduction Pour les nuls et les naïfs: « Aller vers les musulmans pour mieux vous soumettre, accepter le viol de la loi de 1905, accepter la charia et ne plus contester sa supériorité sur les valeurs républicaines, voilà ce qui est important pour nous. »

            Madame Giacomini fait partie des modestes traîtres à notre héritage des lumières et à la déclaration des droits de l'homme et du citoyen. Elle est déjà soumise à l'obscurantisme du bédouin du VIIème siècle. On aimerait espérer qu'il lui restât une lueur de discernement entre deux séances d'endoctrinement de ses étudiants, qui lui permettrait de s'instruire sur les réalités de l'islam en consultant sur le net d'excellents sites de réinformation. Autrement qu'elle aille s'acheter une burka soldée, c'est la tenue qui convient le mieux à son délitement intellectuel et à son allégeance à la pensée unique du multiculturalisme.

          Non tout ne vaut pas tout et ma conviction de laïque militante me fait préférer entre autres choses fondamentales la liberté de conscience, l'égalité homme- femme,

l'interdiction de la torture, de la mise à mort par lapidation, du fouet en place publique, du mariage forcé, de l'excision, du crime d'honneur et...l'usage du papier hygiénique à la place des pierres pour me torcher le fondement!

Danièle B.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Coups de gueule

Commenter cet article

Jean Valette dit "Johanny" 16/01/2011 09:11



Pourquoi ne pas embaucher aux frais de la princesse des imams susceptibles de remplacer les professeurs, que l'on nomme "les grands patrons", dans les facultés de médecine ?.....


J'imagine le look des "tonus" en salle de garde avec les "choeur des vierges" en niqab !!!!..........    :-))