Fourest enfonce Aubry-Brochen, confirmant Riposte Laïque.

Publié le 17 Octobre 2011

Le premier des Ministres ou la ministre de la culture? Bref, l'horreur dans nos Palais Nationaux ou le couple Aubry-Brochen pourra s'en donner à coeur joie pour continuer à favoriser une politique anti française, pro-européenne et pro-multiculturaliste! Il est bon de se souvenir que même sa copine Fourest nous rappelle les dangers pour la Nation Française de ce couple!

Gérard Brazon

      ***************  

 Riposte Laïque

Caroline Fourest s’explique sur son blog, « à propos des rumeurs sur le mari d’Aubry ».

Caroline Fourest accuse « des sites d’extrême droite » (sans les nommer) de « détourner » son livre « La tentation obscurantiste » paru en 2005 « pour attaquer le mari de Martine Aubry »,  ou de la « désigner » comme étant « à l’origine des rumeurs ».

Caroline Fourest dit : « Je n’ai jamais écrit que Jean-Louis Brochen était islamiste ». Nous non plus. Mais elle a bien écrit dans son livre que cette personne était « l’avocat des islamistes », ce qu’elle confirme d’ailleurs dans sa mise au point.

Caroline Fourest confirme que Jean-Louis Brochen a été l’avocat de « Rencontre et dialogue », ce qui n’est pas pour elle « un choix anodin », et dit à propos de cette association que son « activité principale est de diffuser la propagande de prédicateurs sexistes, homophobes et négationnistes proches des Frères musulmans. Avec la bénédiction de la section des Verts de Roubaix, où militent des adeptes de cette école de pensée. »

Caroline Fourest rappelle que Jean-Louis Brochen « a déjà été l’avocat d’islamistes dans d’autres dossiers : un jeune fanatique ayant participé au gang de Roubaix et une affaire de jeunes filles voilées menacées d’exclusion du Lycée Faidherbe de Lille en 1994. »

Caroline Fourest nous apprend qu’en septembre 2010, Jean-Louis Brochen lui a « envoyé une lettre pour demander de corriger le passage du livre le concernant. » Ce qu’elle a refusé de faire « puisque les faits rapportés sont malheureusement exacts ».

Caroline Fourest « reste persuadée que ces choix d’avocats n’auraient aucune signification s’ils ne soulignaient pas l’ambiguïté d’une certaine politique menée dans le Nord. »

Caroline Fourest confirme les « créneaux de piscine non mixtes à la demande d’associations de femmes, juives et musulmanes ». Sauf que tous les reportages sur cette affaire n’ont jamais mis en évidence des demandes de femmes juives !

Caroline Fourest confirme les « rencontres » de Martine Aubry « avec Amar Lasfar, l’imam de Lille, qui représente l’UOIF dans le Nord ».

Caroline Fourest confirme que Martine Aubry « a visiblement soutenu l’ouverture du Lycée Averroès, bien qu’il s’agisse d’un lycée intégriste tenu par l’UOIF et par Amar Lasfar. Ce dernier publie un communiqué dans lequel il écrit : « Sans le soutien de Madame Martine AUBRY Maire de LILLE, le lycée AVERROES n’aurait pas ouvert ses portes en septembre 2003. » »

Caroline Fourest nous apprend en plus que « dans ce lycée, on reçoit Hassan Iquioussen, l’homme qui considère que « le Hamas, avec sa branche armée, fait du bon boulot ». (Cécilia Gabizon dans Le Figaro du 28 octobre 2004). Ou Hani Ramadan, qui explique que  l’islam est incompatible avec la démocratie telle que l’entendent les occidentaux et que la lapidation  est « une punition, mais aussi une forme de purification » (« La Charia incomprise », publié par Le Monde le 10 septembre 2002.) Ou encore Cheikh Mohamed Hassan, pour qui « la grippe porcine » ou « le sida » ne sont que les conséquences des choix des infidèles : «La communauté internationale n’est infectée que parce qu’elle s’est égarée de la voix d’Allah et du prophète. » »

Caroline Fourest met en ligne une partie du reportage « Quand la république se voile la face » d’Arte et consacré aux « accommodements déraisonnables » des socialistes et des Verts du Nord.

Caroline Fourest confirme, avec vidéo à l’appui, qu’« en mars 2008, durant les municipales, Martine Aubry inaugurait les rencontres annuelles des musulmans du Nord à la demande de la Ligue islamique du Nord, dont Amar Lasfar est le président. Devant un public intégriste, elle déclare : « Il y a la place en France pour un islam à la fois généreux tolérant et ouvert dont vous êtes les garants. (…) Je me réjouis  de votre présence à Lille ». »

Merci, Caroline Fourest ! Vous confirmez tout ce que nous avons écrit sur Martine Aubry et sur son mari, et vous nous apportez même des précisions supplémentaires, tout en reconnaissant que vous êtes la première à avoir désigné Jean-Louis Brochen comme « avocat des islamistes » dès 2005, ce qu’il vous a demandé de corriger et vous avez refusé de le faire.

Donc vous persistez et signez. Tout comme nous ! Pour une fois que nous sommes d’accord, ça méritait d’être souligné.

Riposte-Laïque 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article