François Hollande est-il riche? Sa compagne Valérie Trierweiler-Massonneau est-elle riche? Début de réponses...

Publié le 25 Mai 2012

François Hollande est-il riche? En d'autres terlmes, dispose-t-il d'un revenu mensuel supérieur à 4000€? Même réévalué à 2012 ? La réponse est oui selon le journal officiel mais... il ne paie pas l'ISF. En suivant, vous lirez ce qui se dit dans la blogosphère sur Valérie Massonneau-Trierweiler, vous savez,  la petite amie du nouveau Président:

ce que ses camarades journalistes ne vous diront jamais.

 

Le président élu François Hollande dispose de biens immobiliers d'une valeur de 1,17 million d'euros et ne possède aucune valeur boursière ni collection diverse, selon sa "déclaration" de patrimoine parue vendredi au Journal officiel. Il échappe ainsi à l'ISF qui commence à partir de 1,30 millions d'euros.

En même temps que la proclamation officielle des résultats de l'élection présidentielle, le JO publie comme la loi l'exige la "déclaration de situation patrimoniale" de François Hollande.

Les biens immobiliers d'une valeur actuelle de 1,17 million d'euros se répartissent entre une maison à Mougins (Alpes-Maritimes, sud-est) pour 800.000 euros et deux appartements à Cannes de 230.000 et 140.000 euros.

Le montant de son patrimoine est donc inférieur au seuil de l'impôt sur la fortune (ISF) qui s'applique à partir de 1,3 million d'euros. François Hollande déclare en outre posséder "divers meubles" d'une valeur de 15.000 euros. Il fait état des sommes déposées à la date de la déclaration (15 mars 2012) sur trois comptes courants ainsi que d'un contrat d'assurance-vie, le tout représentant environ 10.000 euros. Il rembourse aussi chaque mois quelque 1.500 euros de prêts bancaires. François Hollande déclare ne détenir aucune valeur mobilière (actions cotées ou non, placements...) ni aucun compte à l'étranger. Il n'a en outre pas de collection d'objets d'art, de bijoux ou pierres précieuses et ne déclare pas de véhicule. Durant la campagne, il avait promis en janvier que la transparence serait "totale" concernant son patrimoine et son état de santé. Bref, il n'est pas fauché et les 5 ans qui viennent ne vont pas l'appauvrir! 

Qui est Valérie Massonneau-Trierweiler? 

La description faîte par les médias est loin de la vérité. Le corporatisme est bien là. Valérie Massonneau, divorcée Trierweiler, est une journaliste politique française, née le 16 février 1965 à Angers. Membre de la rédaction de Paris Match, elle présente entre 2005 et 2011, des émissions politiques sur la chaîne Direct 8

Selon Wikipédia: A vécu dans la tour Chaptal de la cité du Grand-Pigeon, la famille Massonneau s'installe rue de Champagne en 1969, dans un lotissement HLM proche du quartier de Monplaisir. Après la mort de son père, sa mère travaille comme hôtesse d'accueil à la patinoire d'Angers. Puis, ce qui est étonnant pour des locataires HLM au petit revenu, on apprend que Banquiers, son grand-père et son arrière-grand-père ont été des associés de la banque angevine J. Bordier Fils, Massonneau et Cie, vendue en 1950 au Crédit de l'Ouest. Une histoire familiale qu'elle affirme avoir découverte seulement en 2012, pendant la campagne présidentielle, grâce aux investigations du quotidien Ouest-France. Curieux non? 

Ce qui se dit dans le landerneau: Valérie Massonneau suit une scolarité successivement au collège Jean Lurçat et au lycée Joachim-du-Bellay d'Angers, où elle obtient son baccalauréat en 1983 (série littéraire), avant de poursuivre ses études à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Elle suit dès lors des cours d'histoire puis de sciences politiques, conclus par un DESS de sciences politiques.

Son père, Jean-Noël Massonneau, invalide de guerre après avoir perdu une jambe en sautant sur un engin explosif à 12 ans. Banquiers, son grand-père et son arrière-grand-père ont été propriétaires de la banque angevine Massonneau et Cie, vendue en 1950 au Crédit de l'Ouest et devinrent actionnaires à hauteur de 11% du Crédit de l’Ouest. La famille Massonneau est à l’abri du besoin. En 1957 fusion du Crédit Nantais (créé en 1912) et du Crédit de l'Ouest d'Angers (créé en 1913), puis fusion en décembre 2006 du Crédit Industriel de l'Ouest (CIO) et de la Banque régionale de l'Ouest (BRO). C’est maintenant le Crédit industriel et commercial Ouest (CIC Ouest).

Aujourd’hui les six enfants  Massonneau sont actionnaires au Crédit industriel et Commercial, et ont différentes actions dans différents groupe faisant partis du CIC. Les revenus annuels de la journaliste sont estimés à plus de 3 millions annuel. Mais le meilleur est à venir, Madame Trierweiler possède des actions de la chaine Direct-8 qui appartient au Groupe Bolloré, où elle présente des émissions, ainsi que différentes actions dans ce même groupe.

Le 20 octobre 2011, elle porte plainte contre X pour «collecte et traitement illicite de données personnelles » auprès du parquet de Paris, suite à la parution, le 4 octobre, d'un article de L'Express affirmant qu' au début 2011, elle aurait fait l'objet d'une enquête sur son passé et son entourage de la part d'une section de la Direction du Renseignement de la préfecture de police de Paris.

Chargée par le parquet de Paris de mener des investigations, l'Inspection générale de la police nationale met en évidence que la fiche de Valérie Trierweiler est soi-disant fausse mais clôt le dossier, sans chercher l'auteur du délit. Et pour cause Mr Vincent Bolloré est intervenu en personne auprès de Nicolas Sarkozy. Il faut savoir que la famille Massonneau furent les banquiers et les amis d’un industriel breton nommé Michel Bolloré (1922-1997) père de Vincent Bolloré. Madame Massonneau est aussi pauvre que Madame Sinclair. Décidément cette gauche caviar nous surprendra toujours!

Source

Loquendi Libertatem Custodiamus - Gardons la liberté de parler

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article