France 2 : un scandale de plus. Demain des chants religieux à la gloire d'Allah et son "Prophète"..!!!

Publié le 15 Août 2012

France2islam.jpg

El Watan - Des chants spirituels d’Algérie, dont le madih (louanges à Dieu et au Prophète de l’Islam) et l’ahalil, chants folkloriques typiques à la région de Timimoun, rythmeront jeudi prochain la «Nuit du Ramadhan», une  émission diffusée depuis 1991 par France 2 à l’occasion du Ramadhan, a-t-on appris  samedi auprès de la direction de la chaîne publique française.

A la faveur d’un tournage d’une semaine, les caméras de France 2 ont  pu pénétrer dans les dédales de La Casbah algéroise et rencontrer des jeunes de la troupe de musique arabo-andalouse El Kordoba, qui excelle dans le genre madih. Les lumières sont, par la suite, braquées sur l’oasis rouge, Timimoun,  où l’ahalil, une fête d’origine zénète célébrant la naissance du Prophète de  l’Islam, marque l’attachement de la population à la tradition. En plus du volet consacré à l’Algérie, le documentaire Chants d’Islam  invite, sur une durée de 74 minutes, à un voyage initiatique et envoûtant à  la découverte des traditions et des expressions artistiques de la spiritualité en Islam.

«Pour cette édition, nous avions voulu aller au-delà du côté festif et convivial qui marque le mois du Ramadhan, en scrutant dans les profondeurs de l’Islam et en mettant en relief la face cachée de l’iceberg, à savoir son  volet spirituel, à travers notamment le chant sacré», a indiqué le producteur à l’APS. Pour Djelloul Beghoura, il s’agissait de montrer «sans polémique aucune» une autre image de l’Islam, une religion qui, selon lui, est «prise en otage par l’actualité et les vicissitudes de la vie».   «Le but de l’émission est d’affirmer que cette religion, en sus de son  aspect rituel, est aussi l’expression d’un message de beauté, de foi et de spiritualité à travers le chant», a-t-il ajouté.

Proposé en collaboration avec Vivre l’Islam, une association présidée  par Chemseddine Hafiz, et qui produit le dimanche matin sur France 2 l’émission «Islam», le documentaire Chants d’islam s’intéressera également aux derviches  tourneurs de Konya en Turquie, à une psalmodie du Coran dans le métro de Londres, au Festival des musiques sacrées de Fès (Maroc) et aux Rastas mourides du Sénégal.                                            

APS

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Polux 16/08/2012 22:22


A l'allure ou çà va et à force de boycotter, il ne va plus nous rester grand chose...!!!

le gaulois 15/08/2012 23:21


tout à fait d'accord,


 personne nous oblige de regarder .........


tout comme personne nous  oblige d'aller chez  telle épicerie qui vend du.....


tel primeur qui vend des produits........tel pays où nous devons passer nos vacances.....


 


 


 

LMarie-claire Muller 15/08/2012 16:28


OUI QU ILS AILLENT AU DIABLE AVEC LEUR MAITRE

jp 15/08/2012 13:10


à BOYCOTTER CETTE CHAINE ,ils peuvent aller se faire foutre,