France: message des Talibans pour Mérah jamais diffusé par les médias français

Publié le 21 Avril 2012

message des Taliban pour Mérah jamais diffusé par les médias français

Ci-après le message, jamais diffusé par les médias français, des talibans Jund al-Khilafa en l’honneur de Merah. Voilà donc ce message !! Loin de nous de relayer la propagande de ces tarés, nous voulions traduire celui-ci. 

« Allah a dit dans sa précise révélation : “Il est, parmi les croyants, des hommes qui ont été sincères dans leur engagement envers Allah. Certains d’entre eux ont atteint leur fin, et d’autres attendent encore; et ils n’ont varié aucunement (dans leur engagement)”

al-Ahzab verset 23

Et le messager d’Allah a dit : Le meilleur mode de vie est celui d’un homme tenant les rênes de son cheval dans le sentier d’Allah. Se précipitant sur son dos. Chaque fois qu’il entend un cri d’effroi ou de secours il s’y précipite sur son cheval. Cherchant la mort ou à se faire tuer, où que ce soit…” (sounan ibn Majah chapitre dissensions partie Solitude) (Savoureux à citer car tellement moderne à l'heure des avions Mirages, des Rafales et autres destriers volants! On voit oh combien que ce message date un peu et sort d'une cervelle quelque peu encombrée si ce n'est pire! ndlr Gérard Brazon)

Depuis la mort du frère Al-Moujahid Mohammed Merah, qui est connu chez nous sous Yousef Al-Faransi, à Toulouse le 22 de ce mois-ci, les medias des mécréants n’ont pas cessé de diffuser des mensonges et des calomnies sur la personne du frère Mohammed Merah. L’ennemi a essayé, par la promotion de ses contre-vérités, de déformer l’image du frère et de le présenter au commun des musulmans et au monde comme un jeune insouciant qui souffre de problèmes psychologiques qui l’ont poussé à porter les armes et à faire ce qu’il a fait.(Il est vrai que pour ces gens là, LE problème psychologique est intrinsèque à leur cuture de la mort! Ndlr Gérard Brazon)

Désespérés qu’ils sont, Qu’Allah les extermine “La haine certes s’est manifestée dans leur bouches, mais ce que leurs poitrines cachent est encore plus énorme” Allah a dit sur eux ”S’ils vous dominent, ils seront des ennemis pour vous et étendront en mal leurs mains et leurs langues vers vous; et ils aimeraient que vous deveniez mécréants.“

L’énormité des mensonges qui ont été dit contre Al-Moujahid et le martyr Yousef, qu’Allah lui fasse miséricorde, dévoilent l’ampleur de la haine qui a remplie les cœurs des mécréants envers lui, et cela n’est pas une chose étrange, parce que Yousef leur a fait subir la mort et a piétiné leur fausse fierté quand Allah lui a accorder d’accomplir ce à qu’Il n’a pas accordé à d’autre que lui.

Et puisque j’ai connu le frère de près et je me suis assis avec lui à de nombreuses occasions, et j’étais même, pour un court laps de temps, un de ses mentors, je pense qu’il est de mon devoir de défendre l’honneur de mon frère que les chiens ont mutilé, et d’essayer de lever la confusion sur la réalité de ce qu’il pensait et sur les motifs qu’ils l’ont conduit à mener des opérations en France.

J’ai rencontré Yousef pour la première fois lorsqu’il est venu nous rendre visite en compagnie d’autres frères, et au cours de nos bavardages j’ai remarqué qu’il ne maîtrisait pas la langue des arabes et il essayait difficilement de faire comprendre aux frères ce qu’il avait en tête. quand je l’ai interrogé sur sa langue maternelle et qu’il m’a rependu que c’était le français je lui directement parlé dans sa langue que je connaissais… les traits de son visage se sont illuminés en souriant et il s’est lancé en me parlant et en me demandant de l’aider à traduire le sens de ses paroles aux autres… et par son accent du sud j’ai estimé qu’il était de Marseille mais il m’a dit qu’il était de Toulouse. Depuis lors, notre relation s’est renforcée et il me rendait visite tous les jours, ce qui m’a permis de bien le connaitre…

Mon frère Yousef n’était pas quelqu’un d’insouciant ni de perturbé, mais c’était un jeune qui a grandi dans le pays des mécréants et il n’a connu dans son enfance que Aljahiliya (ignorance) et l’obscurité qui enveloppe la vie des mécréants en occident. Et il ne fait aucun doute que cette obscurité affecte négativement l’âme de tout humain peu importe le degré de son rang, mais elle disparaît comme disparaissent ses traces si Allah guide l’âme confuse à la foi en Allah et en ses messagers, et elle devient inexistante en celle-ci, si elle n’est pas enraciné par une croyance dans l’âme… et celui qui ne connait pas l’obscurité de Aljahiliya (ignorance) ne peut pas très bien estimer la lumière de la guidance dont il jouit…

Dans l’histoire des musulmans des noms ont brillé en laissant des traces qui ne s’effacent pas après qu’ils étaient dans une grande jahiliya, certains d’eux sont promis aux paradis, et certains d’eux sont parmi les leaders des conquêtes , comme Omar ibn Al-Khattâb et Khalid ibn Al-Walid et Amr ibn Al-‘As qu’Allah les agrée, et beaucoup d’autres, et personne ne les a blâmé pour leurs défauts dans l’époque de la Jahiliya, et personne n’a diminué de leur importance dans l’islam.(Et bien sûr tout le reste est de la même eau débilitante! Vous pouvez continuer à lire pour réaliser ô combien le danger est grand et ôcombien, ces gens là ne raisonnent pas comme nous et restent insensibles à des critères comme la démocratie, la liberté d'opinion, les droits de la femme, l'égalité et je vous passe la laïcite qui est comme une insulte pour eux! Ndlr Gérard Brazon)

Le frère Yousef et un jeune homme que l’amour d’Allah a rempli tout son être, et son cœur s’est attaché à l’islam et au coran et il a vu l’injustice et les tueries que vivait sa communauté musulmane, et c’est alors que la fureur et la jalousie se sont révoltées en lui… et j’ai senti cela en lui lorsque nous évoquions la condition des musulmans dans le monde et en particulier en Palestine, à chaque fois il combattait les expressions en les supportant pour que ses yeux ne versent pas de larmes, mais il ne réussissait pas toujours.

Mon frère Yousef est un jeune homme sensible avec de tendres sentiments, il aimait réciter le coran malgré qu’il ne comprenait pas tous ces sens, et il portait toujours avec lui son coran muni de la traduction de ses sens en français le récitant nuit et jour et il ne l’a pas quitté sauf quand il est parti sachant que nous avions besoin de lui.

Un jeune homme tranquille, il ne contestait personne, et il détestait la controverse même s’il avait raison, et il ne mangeait que très peu en délaissant le meilleur de la nourriture, et il ne se laissait pas provoquer par les convoitises et les désires… dans ses paroles et ses actes tu savais qu’il humiliait son âme, et il l’apprivoisait avec une manière sportive que seuls les grands connaisseurs d’Allah peuvent y arriver.

Lorsqu’il a pris conscience de la nécessité du Jihad et de son obligation il ne s’est pas appesanti sur terre et il n’a pas invoqué l’excuse d’impuissance et de manque d’argent, mais il a plutôt relevé ses manches et il s’est lancé sur terre à la recherche d’un chemin qui le conduirait à n’importe quel frontière parmi les frontières du Jihad pour s’acquitter de son devoir et de s’innocenter devant son Seigneur… Son parcours dans cette voie a été long, il nous l’a raconté avec en appuie des images sur son ordinateur. De l’Egypte au Chaam puis en Palestine où il a visité bayt Almaqdis (mosquée d’Al-Aqsa) où il a prié, après cela vers le Kurdistan d’Irak puis vers le Tadjikistan où il a pu avoir un visa pour entrer en Afghanistan et y rester cherchant qui pouvait l’aider à rejoindre les Talibans, mais il n’a pas réussi puisqu’on l’a soupçonné, et les apostats Afghans l’ont conduit dans une base américaine. Youssef a réussi a écarté de lui toute suspicion vu qu’il jouissait d’un contrôle de soi-même et d’un pouvoir de camouflage et une capacité de diversion, et il a quitté la base des américains après avoir pris des photos de leurs véhicules et leurs blindés de l’intérieur de la voiture des apostats.

De l’Afghanistan il est revenu en France où il a demandé un visa pour le Pakistan en prétextant le commerce, et cette fois ci Allah lui a permis de rencontrer des gens à Islamabad qui l’ont conduit aux talibans qui à leur tour lui ont facilité l’arrivée aux zones tribales, où il a fini par rejoindre notre katiba (bataillon).

Mon frère Youssef n’est pas un égoïste ou un passionné comme les medias voudraient le présenter, mais il est comme je l’ai connu un jeune homme sérieux et portait en lui de grandes préoccupations et une importante mission et il avait un très bon niveau d’intelligence et de spontanéité, et il maitrisait l’utilisation de l’ordinateur équipé d’un système d’exploitation Linux que je ne connaissais pas, et je n’ai pas réussi à me servir de l’Appel Mac qu’il avait avec lui alors que lui l’utilisait d’une manière professionnelle et il disposait de nombreux programmes parmi les plus important était un programme de montage de vidéos. Il était également un grand amateur de photographie et il portait avec lui une caméra Panasonic Full HD avec une grande définition 14,2 Megapixel, il a dit qu’il avait dépensé une somme pas mal pour l’acheter en France. Et cette caméra est toujours chez les Moudjahidines, nous l’utilisons pour filmer et nous prions Allah de le récompenser et de l’élever au plus haut degré du paradis.

Quant à son amour pour les armes nous pourrions en parler sans cesse, un de nos frères m’a raconté que lorsqu’il est arrivé au camp d’entrainement constitutif il a montré un grand désir d’acquérir des armes et il voulait obtenir les plus impeccables et les plus solides en plus de porter les lances grenades “Narijak” et différentes munitions, et il donnait beaucoup d’attention et de soin à son arme, et il y faisait attention comme si elle était une partie de son corps…

Et une fois j’ai proposé au frère un plan pour attaquer une position fortifiée de l’ennemi, mais il m’a exprimé un avis opposé, je lui ai demandé plus d’explication, alors le frère a pris son arme et a commencé a bougé avec dans cet endroit comme s’il était dans un vrai champ de bataille en la pointant à droite et à gauche et en expliquant son point de vue et il avait manifesté des signes d’agressivité et de rage contre les mécréants et les apostas. C’était quelqu’un d’insistant avec une motivation qui lui aurait vraiment permis d’affronter une armé de mécréants à lui seul.

Un lion parmi des lions, quelqu’un d’exceptionnel, il ne se satisfaisait pas d’une vie d’humiliation et de honte, c’est Youssef Al-Faransi qu’Allah l’accepte et élève son degré…

Il ne voulait pas s’entrainer aux explosives malgré que cela lui a été préparé et dans un cercle très étroit qui ne dépassait pas les 3 personnes, mais comme il m’a dit il préférait l’affrontement avec les armes…

Selon son désir et ses capacités physique et mental, ce qui lui convenait le mieux était les assassinats ciblés malgré qu’un accord a été conclu au préalable avec lui pour effectuer une opération martyr sur une importante base de l’ennemi en utilisant une ceinture d’explosive après un assaut avec des armes et des grenades… l’idée lui a procuré une grande joie et il a insisté malgré l’heure tardive dans la nuit à m’accompagner à l’entrepôt d’armes pour voir de ses yeux la veste d’explosive qu’il devait utiliser dans sa mission, et quand il l’a porté j’ai vu paraitre sur lui des signes d’émotion et son visage rayonnait de joie et de fierté…

Le martyre était son objectif et son espérance qu’il ne cessa pas de citer, alors Allah lui a fait atteindre son but dans une situation qui contrarie l’ennemi et rend heureux les amis et Allah rit de lui…

Apres un jour le programme a changé pour des raisons que nous n’évoquerons pas, et Youssef s’est lancé et rentré en France, promettant de faire ce qu’il pourrait tout en disant comme à dit Anas ibn Al-Nadhr qu’Allah l’agrée : “Allah verra ce que j’accomplirais” , et avec l’assistance d’Allah il a réussi ces opérations bénites qui ont constitué une forte gifle à la France croisé et haineuse, et à ses services de renseignements qui se vantent si souvent de leur capacité à empêcher toute intrusion des moudjahidines sur leurs terres.

Désespérée soit la France et désespérée soit sa politique raciste et anti-islamique. Et les pays de la mécréance ne seront en sécurité avec la permission d’Allah tant qu’il y aura sur terre des musulmans du genre de Mohammed Merah.

Mon frère Youssef qu’Allah lui fasse miséricorde était un Homme croyant, sincère, jaloux, modeste, humble, obéissant à son seigneur, désireux de le rencontrer et de recevoir le martyre, il a jeté les fardeaux de la vie tout en lui tournant le dos et sans prêter attention à ses désirs et à ses convoitises, se démarquant, obéissant, choisissant la satisfaction d’Allah et ses paradis…

Qu’Allah te fasse miséricorde Ô Youssef et qu’Il te gratifie des plus haut degrés du paradis…

Qu’Allah te récompense pour l’islam et les musulmans avec tout le bien, tu as guéri nos cœurs et tu as fait entrer la joie dans les cœurs des croyants dans toute la terre ».

 
Voilà donc ce message !! Loin de nous de relayer la propagande de ces tarés, nous voulions traduire celui-ci
Rédaction israel-flash

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Charles Martel 21/04/2012 12:58


L'Iran a dit l'année dernière qu'ils enverraient le premier musulman sur la Lune cette année ;) Je doute qu'ils en
soient capables et c'est dommage car effectivement, on aurait pu voir des cons satellisés ;)

DURADUNEZ 21/04/2012 12:14


Qui a dit que l'homme se différencit de l'animal. Qui a dit que l'homme raisonnait et avait la parole pour communiquer et se projeter dans l'avenir que l'animal au grand jamais ne pourrait faire
et qu'il se mettrait au Centre de l'Univers et qu'il avait, ô comble du bonheur, mis dieu à son image ! Affligeante réalité d'hommes plus cons que les ânes qui parlent à d'autres hommes de retour
vers le passé au nom d'un dogme babaresque  de soumission d'une telle stupidité dont on se demande comment ils font pour y croire certes mais aussi pour en être les plus ignares
propagandistes. Pas plus con que le genre humain. l'islam cette secte dont on ne se déferra pas par la gentillesse.

jpb 21/04/2012 10:44


le jour ou les cons voleront ils seront satellisés