France Terre d’Asile, L’Humanité, Harlem Desir : elle est pas belle, la gauche morale Par Anne Zelensky

Publié le 9 Décembre 2013

billets  Par Anne Zelensky. Pendant que l’obscène campagne antiraciste orchestrée par la gauche, bat son plein, sans arriver à le faire, dans l’ombre, humanitaires, journalistes, députés, labellisés à gauche détournent l’argent du contribuable à des fins qui servent leurs propres intérêts. Ce n’est pas nouveau, mais ça choque plus de la part d’une gauche qui donne à tout va des leçons de morale. Voici une liste non exhaustive des derniers manquements graves à l’éthique. Et encore, on ne nous dit pas tout, pour reprendre la fameuse phrase d’ Anne Roumanoff dans son facétieux « Radio bistrot »
- Du côte des humanitaires .
France Terre d’asile, a un directeur qui s’applique à lui-même le dicton : « Charité bien ordonnée… » Il est soupçonné de détournement de fonds publics

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/12/05/01016-20131205ARTFIG00526-le-directeur-de-france-terre-d-asile-dans-la-tourmente.php

L’association que dirige cet indélicat, France Terre d’asile, n’est pas dans le besoin : elle jouit d’un budget de 50 millions d’euros entièrement à base de subventions publiques (70% du ministère de l’Intérieur). Mais à un article du Monde qui pointait du doigt les associations les plus grassement subventionnées, France terre d’asile précise que ce ne sont pas des subventions, mais « des dotations en contrepartie de prestations réalisées dans le cadre de la mise en œuvre de politiques publiques ». Tout est question de langage.
A Bordeaux, c’est le président d’une association pro-Roms, « médiateur » embauché par la mairie, qui est soupçonné de détournements.

http://www.sudouest.fr/2013/12/06/jerome-lobao-devant-la-justice-1250730-2780.php

Ce monsieur est à la fois président et trésorier d’une association pro-Roms, et fonctionnaire à la mairie chargé de la « médiation » avec en particulier les Roms. Vous avez dit conflits d’intérêts ?
Nos belles âmes pratiquent la générosité urbi et orbi.
Et voila un autre cas.

http://ripostelaique.com/va-t-on-enfin-ecouter-les-86-de-francais-qui-veulent-stopper-limmigration.html

Un de nos rédacteurs avait mis en cause dans cet article le directeur de Forum réfugiés, une autre association « humanitaire » qui faisait son beurre de l’immigration illégale.. Le plus révoltant est que toutes ces associations grassement abreuvées par la manne publique, font doublon avec les fonctionnaires dont la mission est d’appliquer la politique choisie. Et voila comment vous payez , cher contribuable 2 fois : et les fonctionnaires et les responsables de ces associations.
Et ainsi de suite. On comprend pourquoi les gens de gauche s’accrochent tant à l’humanitaire. Le fromage en est gras à souhait.
- Du côté des politiques :.
C’est en catimini que les députés ont voté un emprunt de plus de 4 millions d’euros au quotidien l’Humanité.

http://www.assemblee-nationale.fr/14/amendements/1547/AN/410.asp

Mais le journal à bout de souffle, ne pourra pas rembourser cette somme. Alors on efface purement et simplement la dette. Ainsi, vous, moi, finançons un organe de propagande communiste et promusulman.
Pendant ce temps, Taubira a le front de prétendre que le Figaro « a rompu avec l’information » et « se veut un organe de propagande ».

http://lelab.europe1.fr/t/christiane-taubira-accuse-le-figaro-d-avoir-rompu-avec-l-information-et-le-qualifie-d-organe-de-propagande-12151

Tout cela nous renvoie au cas Harlem Désir. Un petit rappel.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Harlem_D%C3%A9sir#Condamnations

Harlem Désir cumule de novembre 1986 à octobre 1987,la présidence de SOS Racisme et le poste de salarié par l’« Association régionale pour la formation et l’éducation des migrants » Celle-ci est basée à Lille. Il perçoit pour cet emploi fictif, un salaire mensuel net de 8 900 francs. Cela lui vaut d’être condamné, le 17 décembre 1998, à 18 mois de prison avec sursis et 30 000 francs d’amende pour recel d’abus de biens sociaux.
Harlem Désir aurait également bénéficié d’une amnistie de François Mitterrand concernant une dette de 80 000 francs au Trésor public, relative à des amendes de stationnement (décision de justice du 9 mai 1992) alors qu’il était président de SOS Racisme.
Ce chantre de l’antiracisme et des bons sentiments a donc un casier chargé. Il n’en est pas moins un personnage public : Secrétaire Général du PS.
Et que dire des associations antiracistes ? Véritables pieuvres à aspirer l’argent public, elles le recrachent sous forme de procès qui font l’ordinaire de la 17e Chambre . C’est la même Chambre qui en d’autres temps, convoquait en son sein les auteurs d’ouvrages outrageant les bonnes mœurs. Mais alors les représentants de cette même gauche se retrouvaient au banc des accusés…
Il y a un mot pour désigner ceux qui ne font pas ce qu’ils disent. Cela s ’appelle des faussaires. Tout autant que caviar, cette gauche là est faussaire.

Anne Zelensky

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

mika 09/12/2013 19:50


Une femme qui sait parler aux hommes (40 seconde)


https://www.youtube.com/watch?v=MDxXM8GCwHs


 


La même en face du même (25 mn)


 


https://www.youtube.com/watch?v=udPLK-AjQOM