François Hollande, un "danger public" pour The Economist

Publié le 12 Août 2012

Par  Jeanne Travers (Paris)

Merkolland

Nouvelle attaque en règle du très libéral The Economist contre François Hollande. Selon l'hebdomadaire, le président s'apprêterait à mener la France à sa perte, et compare déjà le pays à l'Espagne et la Grèce.

Repéré sur The Economist 

Après seulement un mois et deux semaines au pouvoir, François Hollande fait déjà l'objet de critiques sévères ce la part de nos voisins britanniques. Apparemment, nous avons élu un incompétent, qui fera couler la France d'ici deux ans. L'hebdomadaire anglais ultra libéral The Economist  publie cette semaine un article censé nous mettre en garde:

Attention, investisseurs: François Hollande mène la France dans la mauvaise direction encore plus vite que ce que vous craigniez".

Un trop-plein de pouvoir?

Pour l'hebdomadaire François Hollande a les pleins pouvoirs. Ayant obtenu la majorité parlementaire le 17 Juin dernier, il est "le Président le plus influent de la Vème République". Ayant ainsi les moyens de sa politique, on aurait pu croire que The Economist lui promettrait donc un bel avenir à la tête de l'Etat. Il n'en est rien. La critique tombe:

La question est: qu'est-ce que cet homme si modeste va faire d'autant de pouvoir?"

L'hebdomadaire répond immédiatement qu'avec son lourd héritage socialiste, les dés sont déjà jetés.

Un programme "scandaleux"

Si François Hollande a mis en place quelques bonnes mesures, comme le Pacte Européen pour la croissance, l'hebdomadaire déplore que

Ceux qui espéraient que le président français laisserait rapidement tomber les mesures les plus scandaleuses de son programme de campagne, vont être déçus. En Allemagne et en Scandinavie, les partis centre-gauche partagent la même volonté d'égalité et des Etats-providence généreux. Mais ces pays, eux, reconnaissent les bienfaits de la compétition et une politique de libéralisme économique, alors que le président Français et ses militants sont contre".

Ainsi, pour The Economist, l'âge de la retraite abaissé à 60 ans, l'impôt à 75% sur les plus grosses fortunes, l'augmentation des taxes sur les héritages, et la bien modeste augmentation du SMIC, sont autant de mesures prises par le président qui mèneront la France à sa perte.

Monsieur Hollande va à l'encontre des changements faits dans tout le reste de l'Europe".

D'après The Economist, "certains disent que la France est au même niveau que l'Espagne et la Grèce, plutôt que de l'Allemagne et l'Autriche". Ce qui explique sûrement pourquoi le premier Ministre David Cameron a gracieusement offert aux plus grosses fortunes de France de venir s'expatrier au Royaume-Uni.

François Hollande n'a rien appris

Une fois de plus, la comparaison avec François Mitterrand est facile. Pour The Economist, Hollande devra "faire face à la réalité, comme Mitterrand l'avait fait. Et ce changement de stratégie arrivera sûrement avant les deux ans que Mitterrand avait pris pour le faire."

CQFD: la France, "affaiblie, n'aura pas d'autre choix que de revenir à une économie libérale".

Il ajoute:

La France est un pays riche. Mais elle est plus vulnérable qu'en 1981, quand François Mitterrand a tenté (et échoué) de mettre en œuvre le socialisme dans un seul pays."

Avant de conclure: "En attendant, un Président ayant tant de puissance à sa disposition tel que François Hollande pourrait causer beaucoup de dégâts à son propre pays".

Tremblez, Français vous n'avez pas la chance d'avoir David Cameron pour sauveur!

Repéré sur The Economist : France's President: Powerful as well as dangerous 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

jp 12/08/2012 13:11


hollande a étè élu pourquoi (faible participation des électeurs,les votes des français de papiers,et les bobos)je suis persuadé que les Français de souche ont pas votés pour le ps et pc, une
petite minoritée pour l' ump par peur,si on fait le bilan il a pas quoi d'être fier de son résultat,par contre on est dans la m...e