François-René de CHATEAUBRIAND serait-il, lui aussi, islamophobe?

Publié le 24 Octobre 2010

             Dans quelques années à la vitesse ou nous allons, des pages entières de nos écrivains seront édulcorées, aseptissées, mis au goût de la bien pensance. Je vous laisse lire trois citations de Chateaubriand qui feront sans doute partie de ces textes condamnés par la censure du politiquement correct. Alors que nos politiques de France et d'Europe feignent au mieux de découvrir, au pire d'ignorer, des hommes du 19 ème siècle avaient déjà fait le tour des problèmes. Des problèmes que le 20 ème et le 21 ème siècle a dû et va encore subir. Il est étonnant que l'Occident soit incapable de tirer des leçons de son passé prestigieux et de ses anciennes élites.

Gérard Brazon

 

1/ L’égalité absolue entretient avec le despotisme des liaisons secrètes.

 

2/ Quand un peuple, transformé par le temps ne peut plus rester ce qu’il a été, le premier symptôme de sa maladie, c’est la haine du passé et des vertus de ses pères.

 

     3/ Les croisades ne furent des folies, comme on affectait de les appeler, ni dans leur principe ni dans leur résultat.

     N'apercevoir dans les croisades que des pèlerins armés qui courent délivrer un tombeau en Palestine, c'est montré une vue très bornée en histoire. Il s'agissait non seulement de la délivrance de ce tombeau sacré, mais encore de savoir qui devait l'emporter sur la terre, ou d'un culte ennemi de la civilisation, favorable par système à l'ignorance, au despotisme, à l'esclavage, ou d'un culte qui a fait revivre chez les modernes le génie de la docte antiquité et aboli la servitude.

     Il suffit de lire le discours du pape Urbain II au concile de Clermont [1095] pour se convaincre que les chefs de ces entreprises guerrières n'avaient pas les petites idées qu'on leur suppose, et qu'ils pensaient à sauver le monde d'une inondation de barbares.

     L'esprit du mahométisme est la persécution et la conquête : l'Évangile au contraire ne prêche que la tolérance et la paix… Où en serions-nous si nos pères n'eussent repoussé la force par la force ? Que l'on contemple la Grèce et l'on apprendra ce que devient un peuple sous le joug des Musulmans. Ceux qui s'applaudissent tant aujourd'hui du progrès des lumières auraient-ils donc voulu voir régner parmi nous une religion qui a brûlé la bibliothèque d'Alexandrie, qui se fait un mérite de fouler aux pieds les hommes et de mépriser souverainement les lettres et les arts ?

     Les croisades, en affaiblissant les hordes mahométanes au centre même de l'Asie, nous ont empêchés de devenir la proie des Turcs et des Arabes.

     (Itinéraire de Paris à Jérusalem, Editions Garnier, p.334)

François-René de CHATEAUBRIAND

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

mfh 24/10/2010 22:47



depuis tjs ,des qu ils sont "passes" quelque part ils s y sont installes par la force...alors en 2010 soyons "humbles" pour une fois  :tirons lecon du passe :nourrissons nous de  l
experience et des analyses de ceux qui nous ont precedes:mf



henri 24/10/2010 18:32


ha ben non ! Que l'on ne touche pas à "mon" Chateaubriand! Les Martyrs, ou le Triomphe de la foi chrétienne,Atala,Études ou discours historiques sur la chute de l'Empire romain, la naissance et les
progrès du christianisme et l'invasion des barbares etc... démontrent que M.de C. est simplement un chrétien ! C'est qui que cela dérange ? Un grand homme que René !