Frigide Barjot trahit Boutin! Totalement Barjot et surtout très niaise...

Publié le 8 Juin 2013

Hallucinant récit d’un militant gay, convoqué par la police après avoir harcelé par téléphone Christine Boutinpublié par Minorites.org. Au commissariat, il explique aux forces de l’ordre .

Sur NDF

« Un jour, alors que je l’appelai pour lui signifier qu’elle dépassait les bornes avec ses ‘appels au sang’, la conversation entre Frigide Barjot et moi s’engagea sur un mode plus personnel. Elle me parla non seulement de son projet d’union civile — que je feignis d’écouter bien que je suis un partisan du ‘mariage pour tous’ — mais surtout de son sentiment d’être isolée politiquement au sein de son mouvement :
— Les catholiques me critiquent, Copé me crache dessus, Marine Le Pen me crache dessus, me dit-elle. Pourquoi suis-je la seule à qui les gays en veulent ? Je fais mon possible pour apaiser la démocratie, j’ai même dit à Christine Boutin qu’elle n’était pas la bienvenue lors de la dernière manifestation. Alors, les insultes, les agressions verbales, ce n’est pas à moi qu’il faut les adresser. Je ne suis pas la seule responsable. »

J’abondais dans son sens en lui citant notamment un tweet vénéneux que la Présidente du Parti Chrétien Démocrate avait rédigé à son intention, mais lui précisai qu’ayant laissé ses coordonnées sur internet, elle ne pouvait s’étonner d’être la cible d’une population qu’elle s’était employée à combattre et à humilier depuis plusieurs mois.

L’égérie de la Manif pour tous me fit alors une étonnante proposition :
« Écoute, je te donne les coordonnées de Christine Boutin mais ça reste entre nous, ok ? Alors puisque tu m’appelles en numéro caché, envois-moi un SMS et, en retour, je t’enverrai ma fiche des coordonnés de Christine Boutin ».

La proposition me laissa perplexe, mais ma curiosité était titillée : était-elle sérieuse, ou n’était-ce qu’un stratagème pour obtenir rapidement mes coordonnées…? Dans le doute, je décidai de tentais le coup et prudent, rédigerai un SMS on ne peut plus poli a son intention :
« Chère Frigide, désolé d’avoir été désagréable au départ tant finalement cette discussion fut sympathique et instructive. Peut-être devrais-tu effectivement mettre encore plus en avant dans les médias le discours que tu as eu au téléphone… Bref, apaisons les choses. Et j’attends, comme tu me l’as dit, les informations concernant CBoutin. Bien à toi. »

La réponse ne se fit pas attendre :
« Et voilà merci de ton message. C’est effectivement ce que je fais d’insister sur l’union civile pour apaiser la démocratie. Je t’embrasse. Fri »

Surtout, joint à cette réponse se trouvait la fiche concernant Christine Boutin : les 3 numéros de téléphone personnels de la Présidente du Parti Chrétien Démocrate (2 numéros de portable personnels, ainsi que le numéro de la ligne fixe de son domicile).

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article