Front de gauche: la gestuelle, les signes sont-ils révélateurs d'idéaux politiques?

Publié le 19 Septembre 2011

Il est assez amusant de constater que face au tribun Melenchon, à l'outrance verbale légendaire désormais, à la démagogie des postures, personne ne fait aucune allusion à d'autres tribuns, d'autres postures, d'autres outrances, d'autres démagogies.

Jean-Luc Mélenchon, dimanche, à la Fête de l'Humanité. 

Le candidat du Front de Gauche à promis, entre autres, une loi interdisant le licenciement boursier et le Smic à 1.700 euros.

Il faut croire qu'à gauche, c'est possible d'avoir ce regard, ces poings fermés, cette hargne sousjacente à peine contenue. A gauche c'est possible puisque c'est les gentils ! Une gauche qui promet, promet sans cesse... Les promesses n'engagent que ceux qui y croient disent les politiques! Il y aura toujours une excuse plus tard pour expliquer les raisons pour lesquelles elles n'ont pas été tenues! La droite, le pouvoir de l'argent, le grand patronat et j'en passe! 

Mais à droite?

Si des hommes de droite avaient ces postures, ces outrances, ces attitudes guerrières, cette violence dans l'image,  la gauche n'hésiterait pas une seule seconde à faire des comparaisons injurieuses. Voire très injurieuses comme celles-ci par exemple par l'image:


Hitler-Tribun.jpgMussolini-Tribun-1.jpgJacques-Doriot-Tribun.jpg

 

Mais à gauche, c'est possible, il n' y a que des gentils à gauche n'est-ce pas! Surtout à l'extrême gauche. Que dire de Jacques Doriot, adhérant à 18 ans à la SFIO, il rallie la IIIe Internationale en 1920. Communiste, il quitta ce parti pour créer le PPF, le premier parti fasciste français. .

Donc, ils peuvent se montrer dans l'outrance, avoir un discours violent.  D'autres avant eux, ont su montrer tout l'amour de l'humain qu'ils avaient au plus profond d'eux-mêmes.

Lénine-TribunStaline-Tribun1.jpgMao-Tribun.jpg

 

On dit souvent que la gestuelle est un signe annonciateur. C'est sûrement une idée de la bougeoisie décadente!

Mais Mussolini était-il un homme de droite? Lui qui fut inscrit au parti socialiste italien avant la première guerre mondiale et patron du journal socialiste à cette époque. 

Hitler lui-même, était-il de droite lui qui affirma son admiration pour Mussolini en 1923 ?

Gérard Brazon

Jean-Luc Mélenchon, lors de la clôture, dimanche, de l'université d'été du Parti de Gauche, à Grenoble.


Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

jp 19/09/2011 21:38



et donc mélenchon c'est kaki dehors et kaka dedans (c'est pas de moi mais de Michel Colucci)



Nancy VERDIER 19/09/2011 21:13



Ne crains rien, Gérard, car Mélenchon a dit une fois, que s'il venait au pouvoir (Retour des Communistes, donc), il interdirait les religions. TOUTES les RELIGIONS, y compris l'ISLAM. C'est
clair.
Ce qui revient à dire, que si nous voulons nous débarrasser de l'islam un jour, alors, rebonjour les dictateurs de gauche...
En attendant, il faut toujours plus d'immigration...sinon pas de progrès..Ils attendent tous le CHAOS pour revenir ces dictateurs...


Au passage, je ne veux pas "m'étendre" sur DSK, mais il a tout de même dit au milieu de son plaidoyer: "il faudra gérer l'immigration, mais elle sera toujours nécessaire"...Pas un mot sur
une politique familiale qui permettrait aux couples français de mieux gérer leur vie et avoir davantage d'enfants. Nous n'existons plus, ou si peu...