Gard : un colloque de la Fédération de France FLN, subventionné par le contribuable, cherche à salir les patriotes de l’Algérie française

Publié le 25 Février 2012

Posté par  

Programmé dans le cadre de la célébration du cinquantenaire de l’indépendance algérienne (ce qu’à Alger on nomme une « révolution »), un colloque de la Fédération de France FLN entend réhabiliter le terrorisme des fellaghas et décrédibiliser l’action des patriotes français de toutes origines qui se sont opposés à la politique gaulliste d’abandon d’une partie du territoire national. Cette manifestation est subventionnée par le contribuable.

C’est le département du Gard, avec l’argent du contribuable français, que la Fédération de France du FLN a choisi pour un colloque qui devrait avoir lieu les 10 et 11 mars dans le cadre du cinquantenaire de l’Indépendance. Organisé par un collectif réunissant tout ce qui peut compter comme organisations gauchistes, subversives et/ou antinationales, comme l’Association des Algériens du Languedoc-Roussillon et de l’Aveyron, France-El-Djazaïr, France-Palestine Solidarité, la CGT du Gard, le Mouvement de la paix de Nîmes ou Solidaires 30, cette manifestation bénéficie de l’appui du Conseil général du Gard.

De son côté, l’Union syndicale de défense des intérêts des Français rapatriés d’Algérie (Usdifra), créée en 1965, a écrit à l’Élysée, au ministère de l’Intérieur, au préfet du Gard et à des élus afin de réclamer l’interdiction de cet évènement subventionné par le département, la Région et le ministère de la Culture de Frédéric Mitterrand.

Cette véritable provocation mobilise dores et déjà les organisations de rapatriés et les élus patriotes, comme Alain Jamet, conseiller régional honoraire du Languedoc-Roussillon, ancien patron du Front National dans la région et ancien appelé en Algérie.

Avec la participation, entre autres, de personnalités liées au FLN, comme Mustapha Boudina et Ali Haroun, ce colloque entend bien présenter l’histoire de la Guerre d’Algérie de façon pour le moins partisane, assimilant les Européens d’Algérie à des nazis et les assassins du FLN à d’authentiques héros de la Liberté, ce qu’ils n’ont jamais été. D’ailleurs, les organisateurs parlent d’eux-mêmes : l’ancien député communiste Bernard Deschamps,  l’Amicale des Algériens en Europe (branche européenne du FLN), et notamment Abdallah Zekri son président, un individu au passé trouble, ex-UMP (re)devenu socialiste, président de l’Observatoire contre l’islamophobie, une structure rattachée au Conseil français du culte musulman (CFCM).

La semaine dernière, le Front National, par la voix d’Alain Jamet, conseiller politique de Marine Le Pen aux Anciens combattants et à la Mémoire nationale, avait condamné l’organisation de cette provocation : « Ils ont osé subventionner une manifestation à la gloire du FLN à l’occasion du cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie ». Pour le moment, il ne semble pas avoir été entendu. Mais, en Sarkhollandie...

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique étrangère

Commenter cet article

MIKA 25/02/2012 18:28


Normal.


Rien de plus Normal.


A quand l’amicale des anciens nazis ?

Francis Claude 25/02/2012 15:52


ils insultent la memore des milliers de pieds noirs, de harkis, de militaires du contingeant de l'armée Française, pour ce mettre a plat ventre devant des assassins de filles et fils de France.
Pieds noirs, harkis militaires Francais et tous les morts pour cette algérie devenue un magma de pourriture, je vous demande pardon pour ces indignes, mais vous demande aussi de vous lever
comme un seul homme si ce qui semble ce préparer doit aboutir(le défilé sur les champs de l'armée algérienne au prochain 14 juillet) pour vous insurgé contre cette félonie, qui a coup sur sera
tentée si FH prends le pouvoir Sarkosy aura j'espére encore un sursaut d'honneur si c'est lui mais.....et c'est pour cela qu'une foi de plus j'invite tous les Français Patriotes tous les Français
d'origine étrangere qui aiment la France a voter pour Marine la seule qui respecte la France et ceux qui l'aiment.