Gardez en mémoire ces quelques citations...

Publié le 15 Mars 2013

Quelques citations à ne pas oublier

Jeannette Bougrab, petite-fille de Harki, ex-Secrétaire d’Etat à la jeunesse a déclaré : « Je ne connais pas d’islamisme modéré ».

Vladimir Poutine, Président de la Russie :« Bientôt la France sera la colonie de ses anciennes colonies ».

Alija Izerbegovic, ancien Président de l'Etat européen de Bosnie :« Il n'est en effet pas possible qu'une paix ou qu’une coexistence ait lieu entre la religion islamique et les institutions sociales et politiques non islamiques. Il n’y a pas de principe de laïcité ».

Alain Gerin, député communiste :« Aujourd'hui limiter l’immigration y compris régulière devient vitale face à une situation intenable et explosive dans des centaines de villes populaires ».

Sir Bertrand Russel, Prix Nobel : « L'islam et le bolchevisme ont une finalité pratique dont le seul but est d’étendre leur domination sur le Monde. »

Alain Minc : « En France, on protège ceux qui mettent le feu et on persécute ceux qui sonnent le tocsin ».

Eric Zemmour, journaliste : « Nous avons connu en France l’alliance du trône et de l’autel, du roi et de l’église. Nous voyons aujourd’hui se mettre en place l’alliance du marché et du minaret. Faites accoster des clandestins sur des plages françaises. Il ne peut rien leur arriver. L'état est impuissant. Les passeurs disent merci à la justice française. »

Georges Marchais, ancien dirigeant du PCF : « La poursuite de l’immigration pose de graves problèmes. Il faut les regarder en face et prendre rapidement les mesures indispensables. La cote d’alerte est atteinte […] C’est pourquoi nous disons : il faut arrêter l’immigration, sous peine de jeter de nouveaux travailleurs au chômage. »

Michel Rocard, ancien ministre :« La France ne peut accueillir toute la misère du monde ».

Valéry Giscard D’Estaing, ancien Président de la République : « Ce type de problème actuel se déplace de celui de l'immigration vers celui de l'invasion ».

Général de Gaulle :« Nous sommes un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine, et de religion chrétienne. Essayez d'intégrer de l'huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d'un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont les Arabes, les Français sont les Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront peut-être vingt millions et après-demain quarante ? »

Houari Boumediene, président algérien : « Le ventre fécond de nos femmes nous permettra de conquérir l’Europe et le Monde », et à l’ONU « Des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Ils n’iront pas en tant qu'amis. Ils iront pour le conquérir. Et ils le conquerront en le peuplant avec leurs fils. C’est le ventre de nos femmes qui nous donnera la victoire. »

Erdogan, premier ministre de Turquie : « Les mosquées sont nos casernes, les coupoles nos casques, les minarets nos baïonnettes et les croyants nos soldats ».

Le Cheik Al-Qaradawi : Président du Conseil européen de la fatwa et de la recherche structure juridique mère de l’UOIF : « L'islam retournera en Europe en conquérant et en vainqueur. »

Malika Sorel, écrivain, membre du Haut Comité à l’intégration, auteur du livre : « Nous devons rompre avec l'idéologie victimaire qui inspire toute notre politique d'intégration, et qui a échoué. On demande aux peuples européens de disparaître ; c’est une entreprise terrifiante ! »

Xavier Lemoine, maire de Montfermeil : « Il est nécessaire d'ouvrir les yeux de ceux qui ne vivent pas ou qui ne veulent pas voir ce que nous vivons dans un certain nombre de nos quartiers, d'apaiser la désespérance et l’exaspération des populations qui se sentent étrangères chez elles, et de venir au secours et en aide à ceux qui sont submergés et assistent impuissant à la prise d’otages de populations entières. »

Gilles Bourdouleix : « L’immigration économique ? Avec notre taux de chômage, ça n’est plus possible. Quant à l'immigration sociale, il faut y mettre un terme pour résorber nos déficits. Ces gens viennent sur notre territoire pour bénéficier de notre protection sociale avec la complicité de notre administration : on trouve sur les sites du gouvernement toute la liste des aides sociales ! C’est d'un protectionnisme migratoire que la France a besoin ! »

Yvan Rioufol, journaliste : « Le pays ne tourne plus rond quand il fait appel à des extra-européens pour répondre aux 500 000 emplois vacants tandis que 2 7000 000 chômeurs sont aidés par une solidarité nationale épuisée. »

Claude Guéant, ex-conseiller du Président Sarkozy : « La France est un pays ouvert, mais elle n’a pas vocation à accueillir des étrangers pour en faire des chômeurs. »

Jeune Tunisienne de 20 ans vivant à Nice : « Ce qu’on appelle l'islam radical, c’est l’islam tout court ; le reste, c’est un islam laxiste. »

Mgr Abba Athanasios, chef de l’église copte orthodoxe : « Il y a un plan d'islamisation de la planète. »

Rasmussen, Premier ministre Danois : « Nous avons un très haut niveau de prospérité au Danemark. Nous serions obligés de l'abandonner si des gens n'ont qu'à mettre le pied dans la porte pour obtenir des avantages financiers sans avoir d’abord contribué à l'économie. »

Christopher Caldwell, écrivain : « Un jour en Europe, l'Islam sera assez puissant pour que les Européens regrettent d’avoir croisé son chemin. »

Bassan Tibi, sociologue syro-allemand : « Le problème n'est pas de savoir si une majorité d'Européens sera islamisée, mais plutôt quel Islam est appelé à dominer l'Europe. »Jacques Ansquer, président de la Banque alimentaire des Bouches du Rhône : « Nous ne sommes plus dans une situation de non-droit, il y a désormais des zones régies par un autre droit que le nôtre. »

Renaud Camus, écrivain : « Aucun épisode depuis quinze siècles, ni la guerre de cent ans, ni l’occupation allemande, n'ont constitué pour la patrie une menace aussi grave, aussi fatale, aussi virtuellement définitive en ses conséquences que le changement de peuple. »

… Les dirigeants de notre pays le savent aussi.

 (*) La Résistance : ensemble des mouvements et réseaux clandestins qui durant la Seconde Guerre mondiale ont poursuivi la lutte contre les “collabos”. Et tout comme ceux de cette époque, les “collabos” d’aujourd’hui savent, mais taisent les sombres desseins ourdis par les pays dirigés par des dictateurs musulmans appliquant la loi coranique (la charia) qu’ils rêvent d’imposer à la France, à l’Europe puis au monde…

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article