GB : des Britanniques en vedette dans des vidéos de djihadistes somaliens.

Publié le 24 Novembre 2012

Certains se posent des questions sur notre avenir. D'autres à Londres, dans les services secrets anglais le devinent! Serait-ce le nôtre également?

Gérard Brazon

Des terroristes de Somalie ont produit une série de documentaires mettant en vedette un narrateur masqué avec un accent britannique dans le cadre d'une campagne de publicité destinée à attirer de nouvelles recrues occidentales.

Les vidéos montrent des commandos suicide, des cadavres de membres africains des forces de maintien de la paix, et décrivent les opérations militaires menées par le groupe militant Schebab étroitement lié à Al-Qaïda.

Ce film complète une machine médiatique bien huilée, y compris le compte Twitter anglophone du groupe auquel 16.000 partisans se sont abonnés depuis son ouverture en décembre dernier. On ignore si le présentateur du film est l’individu derrière le compte Twitter et le service de presse qui a publié des communiqués en ligne sur les combats et les combattants « martyrs » au cours des derniers mois.

MI5 s'inquiète du fait que le conflit ait attiré des dizaines de jeunes britanniques ; en septembre, son directeur général Jonathan Evans a prévenu que « ce n’est qu’une question de temps avant que l’on ne voit dans nos rues des actes terroristes inspirés par ceux qui, aujourd’hui, combattent aux côtés des Schebab ».

Plus tôt cette année, trois hommes de Londres Est ont été emprisonnés pour avoir transféré des milliers de livres anglaises à trois associés qui sont encore avec les militants dans la zone de conflit en Afrique de l’est.

Le Centre international pour l'étude de la radicalisation (ICSR) au Kings College de Londres doit publier cette semaine un rapport sur la stratégie médiatique occidentale des Schebabs, qui fait ressortir l’utilisation par al-Kataib de productions de qualité professionnelle pour attirer les jeunes hommes occidentaux et fournir une alternative aux médias traditionnels.

Les auteurs disent qu’un « mélange de hasard et d'ingéniosité a permis aux Schebabs de  mettre au point un message très puissant qui a réussi à convaincre un grand nombre de musulmans d’Occident de soutenir leur cause ».

Des Américains se sont également rendus en Somalie pour rejoindre les Schebabs. L’une de leurs figures médiatiques les plus puissantes est le rappeur propagandiste appelé Omar Shafik Hammami, connu sous le nom d'Abu Mansoor al-Amriki, mis en vedette dans une série de vidéos, y compris un long sermon intitulé «Tirer les bonnes leçons » publié l’année dernière.

Source : Briton stars in Somali terror videos, Telegraph, 20 novembre 2012. Extrait traduit par Poste de veille

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article