Général de Gaulle revenez! Ils sont devenus fous dans ce pays.

Publié le 24 Juin 2010

         J’ai toujours une certaine sympathie pour Philippe de Villiers mais j’avoue, que je ne comprends pas les réactions de son mouvement politique par rapport au « Saucisson-Pinard » qui devait se tenir à la Goutte d’or.

A défaut, cette manifestation se fit place de l’étoile au lieu symbolique de la réunion des 2000 étudiants le 11 novembre 1940.

Il y avait ce 18 juin 2010, beaucoup de militants du MPF, de Debout la République mais aussi de l’UMP qui étaient parmi les manifestants « Saucisson-Pinard ». Certes, il y avait un grand nombre de citoyens de tous bords politiques et même d’aucun bord d’ailleurs. Ce fût une grande fête avant même d’être un test grandeur nature d’une représentation.

Mais alors, tandis qu’à l’UMP, il n’y eut aucune déclaration encore moins de sentence, que s’est-il passé au MPF ? Pourquoi cette différence entre le discours sur l’islamisation rampante tenu par le MPF et son refus de participer.?Mais surtout pourquoi cette volonté de sanctionner des militants qui ont participés à cette manifestation ?

- Philippe de Villiers : Je ne cautionne pas ces initiatives et les personnes du MPF qui seraient tentées d'y participer seront immédiatement exclues. Tout cela n'est pas sérieux.

De même pour DLR qui, lui aussi, est en principe un mouvement réfractaire à l’islamisation de notre pays.

- Nicolas Dupont-Aignan : Je suis hostile à l'apéro comme aux prières dans la rue. L'apéro, c'est de l'huile que l'on jette sur le feu des prières sur la voie publique. (…) Toute personne de DLR qui participerait à la manifestation serait exclue du mouvement.

Ces partis politiques qui restent, malgré tout, relativement confidentiels, ont loupé le coche. Ils n’ont pas su, n’ont pas vu que ce mouvement qui vient du fond de la nation ne demandait qu’à se retrouver dans ces partis politiques. Pour autant, il aurait fallu qu’ils soient présents au minimum. Bien au contraire, ils s’opposent, interdisent, sanctionnent.

Que se passe-t-il dans ces mouvements ? La question qui se pose est : à quoi servent t’ils finalement si, sur un dossier aussi important que la pérennité de la France laïque, ils ne sont pas en phase avec un mouvement qui regroupe des femmes et des hommes de tous les horizons. De droite comme de gauche. De la droite nationale à la gauche républicaine. Un autre centre, une autre idée, une autre vision.

 

Les masques tombent relate le journal en ligne Médias Libres ! Philippe de Villiers et Nicolas Dupont-Aignan viennent de commettre une monumentale erreur politique, puisque cet « apéro » est soutenu par 80% des internautes et son interdiction condamnée par 80% des internautes. Ils viennent de se couper définitivement du peuple de France qui, quels que soient les reproches qu’on peut faire à un « apéro saucisson et pinard », le soutient massivement parce qu’il s’inquiète d’une islamisation pourtant jadis dénoncée par Philippe de Villiers, ou d’un communautarisme critiqué par Nicolas Dupont-Aignan.

Je ne peux résister à vous faire lire ces propos de Gérard Charollois du blog écologie-radicale qui collent si bien à ces faits même si c’était pour en décrire d’autres :

             Les Résistants et les Résignés. Ils sont nombreux à commémorer et célébrer les révolutions qu’ils n’auraient pas faites, les résistances qu’ils auraient combattues, les rebelles qu’ils
auraient condamnés. Les soumis du jour aiment se parer des gloires du passé pour faire oublier qu’ils eussent été, par leur conformisme et leur conservatisme, dans le camp de
la féodalité, de la lâche acceptation des injustices et de l’ordre établi.

 N’en déplaise à l’orgueil humain, la société abrite davantage de Maurice PAPON, serviteurs zélés, que de Jean MOULIN, insurgés généreux.

Commémorer, célébrer, vénérer ne servent à rien lorsque les leçons de l’Histoire ne fécondent pas le présent.

 

Ce mouvement qui s'est traduit ce 18 juin 2010 place de l'Etoile vient de loin, il est profond. C’est un mouvement qui n’a pas de couleur politique mais qui a un dénominateur commun. La volonté de préserver la France des lumières, des libertés et de la laïcité. Loin des schémas habituels de la droite et de la gauche.

Ces deux partis politiques auraient pu se saisir de la montée de ce mouvement, en être acteurs à défaut d’en être initiateurs. Ils ont préféré se conformer aux standards, aux us et coutumes, aux mœurs politiciennes d’aujourd’hui. Je crains fort qu’ils soient passés à côté de quelque chose d’important pour l’avenir. Certes, personne ne sait ce que deviendra ce mouvement, s’il grandira, s’il se structura, s’organisera en parti politique. Qu’importe, il est trop tôt pour le dire. Pour autant, il restera une image de loupé pour ces deux là.

 

Un autre parti politique a su trouver un positionnement neutre mais lucratif en terme d’image. A la fois dans mais sans participation dans ce mouvement du Saucisson-Pinard. Ce parti, c’est le Front National qui vient de prouver qu’il avait évolué politiquement. Il a su gérer une situation délicate pour lui en interne. Etre ou ne pas être dans le mouvement qu’il n’avait pas initié et dont la composition était très large et transcendait tous les courants politiques. Il a surtout réagi rapidement aux communiqués du MPF et de DLR.

 

Nanterre le 18 juin 2010,

A la suite des déclarations consternantes des patriotes en « peau de lapin », Philippe de Villiers et Nicolas Dupont Aignan, menaçant d’exclusion tout militant du MPF et de Debout la République qui se rendrait à l’apéro géant « Saucisson et pinard ».Marine LE PEN fait savoir que ces militants attachés à la France et à la République sont les bienvenus au Front National.
Alain Vizier
Directeur de la Communication

 

          Déjà, au vu des résultats des régionales je disais que le premier parti de France était celui des abstentionnistes. Le deuxième, celui du Front National. Je ne suis pas sûr que les partis politiques classiques aient réalisés que la France est entrain de changer en profondeur. 

          Bien sûr, on souhaite restreindre l’expression des électeurs pour  les prochaines élections des Conseillers territoriaux mais ce n’est pas en cassant le thermomètre que l’on fera baisser la température. Ce « Saucisson-Pinard » et son interdiction sont le début d’une montée en puissance, d’une profonde lassitude devant les laxismes quotidiens. Que ce soit envers l’immigration incontrôlée, la frénésie des naturalisations d’Eric Besson, les régularisations accordées aux clandestins, fraudeurs de la loi française, les prières dans les rues en toute illégalité mais tolérées, les violences dans les cités, les occupations de restaurants par des islamistes, la guerre israélo-palestinienne qui s'invite sur notre territoire, la richesse des uns, la pauvreté des autres, l’arrogance ou l’insouciance  voire les deux, des premiers et la désespérance des seconds. Tous ces sujets qui avaient été évoqué lors de la campagne de 2007.

La France va mal et les français découvrent qu’ont leur a menti pendant des années. Pendant plus de trente ans. Là, ce pourraient être dangereux. Les réveils citoyens sont toujours douloureux.

Il faut que ce mouvement ne soit pas traité comme une peccadille, un mouvement d’humeur, un rot du peuple. Il serait urgent que nos responsables prennent conscience qu’au delà des affaires de la milliardaire Liliane Béthencourt ou de la déplorable Coupe du monde qui occupent les gentils médias bien propre sur eux, il y a des français qui s’interrogent et commencent à s’organiser.  

Ces responsables devraient lire ce qui s’écrit sur le net, sur les blogs, sur les sites. La parole se libère malgré les associations droit-de-l’hommiste. Des philosophes parlent, des chroniqueurs ne retiennent plus leurs stylos, la parole se libère et c’est tant mieux après toutes ces années de plomb. Celles de la bien pensance et du politiquement correct. Celle de la dictature douce de la pensée. C’est la résistance qui s’organise. Elle n’attend plus qu’un visage, une voix. Le discours ? Elle le connaît par cœur. C’est celle de la France éternelle, cette certaine idée de la France chère à de Gaulle.

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Tythan 01/07/2010 23:48



Justement, les vidéos sont assez parlantes: les manifestants étaient quoi qu'il arrive très peu nombreux, les organisateurs eux-mêmes parlaient de 500 personne (et la police, fait rare, 800).


 


A la limite, admettons: ils étaient 800. Chiffre complètement dérisoire.


 


Et il faut arrêter au bout d'un moment la fumette: les organisateurs de ce mouvement étaient le bloc identitaire, soit une organisation d'extrême droite. Pas de pb pour moi, le tout est de
l'assumer.


 


DLR tout comme le mpf n'ont donc absolument rien loupé!



Gérard Brazon 01/07/2010 15:26



J'oubliais! Dire qu'ils n'étaient que 500 relève du délire. Voir les vidéos.



Gérard Brazon 01/07/2010 15:25



Cela reste comme une erreur politique grave de ne pas s'inscrire dans ce schéma de lutte contre l'islamisation. C'est faux de dire que les organisateurs sont tous d'extrême droite sauf RL. Cela
relève de l'intox. Il y avait des gens de l'UMP qui ont, tout comme moi, appelés à ce saucisson-pinard. DLR a loupé le coche et ne pourra plus influencer le mouvement.
Idem pour le MPF. Ces deux mouvements avaient leur place. C'est dommage. D'autant qu'ils sont confidentiels.


Il y avait pour la première fois des hommes et des femmes de différents horizons. Ce mouvement est à suivre et si vous êtes sincère dans votre lutte pour la laïcité soyez plus ouvert et cherchez
bien les affreux "fâchistes" dans ce mouvement. Il n'y en a pas ou peu et pas plus diu moins qu'à gauche.


Bien à vous



Tythan 30/06/2010 18:55



Les propres organisateurs de l'apéro, quasiment tous d'extrême droite à part Riposte laïque, communiquaient en expliquant que DLR s'associaient à l'événement, ce qui était totalement faux. DLR a
donc dû réagir fermement, c'est tout.


 


Mais enfin, il est évident que personne à DLR n'est allé fliquer les adhérents qui ne se sont bien sûr pas rendus à cet apéro qui a rassemblé moins de 500 personnes, ce qui démontre si besoin
était l'inanité et le ridicule de la démarche!



Gérard Brazon 24/06/2010 23:00



ce n'est pas de l'auto flagellation. C'est un constat. Ce "Saucisson-Pinard" était une occasion de se réunir et de manifester ensemble. Ce mouvement était apolitique et diverse. De tous les
horizons politiques. Il n' y avait pas besoin d'appeler à venir mais de là à affirmer qu'il y aura des exclusions... Bien à vous



Tythan 24/06/2010 15:54



Je n'ai jamais compris cette tendance à l'autoflagellation et à la division.


Nicolas Dupont-Aignan et Philippe de Villiers n'ont pas souhaité associer leurs mouvements à un apéro qui sentait pour le moins le souffre (provocation contre les musulmans, présence de
mouvements de droite extrêmistes). Cela ne veut en rien dire qu'ils ne se battent pas contre les atteintes de l'islamisation à la laïcité.


C'est vraiment frappant: les militants d'extrême droite, avant de taper contre les islamistes, vont taper contre celui d'à côté qui ne gueule pas assez fort à leur goût...