Géographie : François Lebel dénonce un enseignement « idéologiquement orienté »

Publié le 10 Novembre 2011

Par Eric Martin le 08 novembre 2011 dans Nos brèves, Poing de vue, Poli tics

Après avoir dénoncé la théorie du gender en septembre, François Lebel s’en prend à ces « quelques gourous de l’Education nationale qui décident sans partage de ce qu’on enseigne à nos enfants »...  cette fois-ci en géographie.

 

A cause d’eux, « les programmes des classes de 1ère ne font désormais plus référence à l’entité ‘France’ que ce soit sur le plan géographique, politique, social, économique ou historique, bref tout ce qui constitue la Nation et la République française » écrit le maire du 8e arrondissement de Paris dans son éditorial de novembre.

 « Il n’est plus question dans les manuels que de deux niveaux territoriaux qui sont l’Europe et les ‘territoires’ qui composent notre pays » regrette-t-il.

« Ainsi tout ce qui est devenu au cours des siècles un ensemble commun à tous les Français : la langue, l’Histoire… bref, tout ce qu’on nomme le ‘vivre ensemble’ de la plus ancienne nation d’Europe au sens plein du terme, se trouve gommé, effacé, ignoré et, par là même, la légitimité de tous ceux qui représentent cette nation, depuis le président de la République jusqu’au plus modeste de ses élus ! »

Et le vice-président du Centre National des Indépendants et Paysans de dénoncer un « coup de force idéologique », faisant siens les propos récemment signés par un professeur émérite de géographie à la Sorbonne en pages opinions du Monde : « … l’entité France, celle de la République française a purement et simplement disparu…

 

La France est-elle devenue un niveau si obsolète que l’Education nationale en arrive à la passer par pertes et profits ? »

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Europe liberticide

Commenter cet article

island girl 10/11/2011 18:44



Je ne ferais pas confiance à l'éducation nationale française qui est un repaire de gauchistes laxistes et hypocrites.



riziere 10/11/2011 14:26



Mais alors que fait le Ministre Luc Chatel ? S'il autorise cela c'est un traitre à la nation.