Gérard Dalongeville et son procés en Socia-lie. Par Steeve Briois! Préface Gérard Brazon

Publié le 1 Mars 2013

Les socialistes sont des purs, des humanistes, des Saints laïcs au service du peuple? Fadaises!

J'aime cette citation de Saint Mathieu: ils avancent vers vous en bergers; mais sous les habits ce sont des loups féroces. Le mensonge, le vol, les non dits, les approximations, les copain-coquins, les favoristismes, le népotisme, toutes ces accusations qui sont souvent portées contre la droite font parties des bagages de ces nantis rose. La poutre dans l'oeil des socialistes!

"Ils ont les mains pures; ils n'ont pas de mains disait Charles Péguy à propos des pacifistes avant la première guerre mondiale. Rien de neuf sous le soleil. Toujours les même discours servis au "bon peuple de gauche" Car les autres peuvent crever !

Toujours ces discours anesthésiants entre deux pubs commerciales, trois émissions débiles à la télévision d'état ou privé, servant les mêmes intérêts. Mais la réalité est là, inchangeable. Les prévaricateurs pris la main dans le pot de confiture peuvent toujours dire non, ce n'est pas vrai, la réalité reste collée au coin de leurs lèvres qu'ils ont oublié d'essuyer.

Gérard Brazon

******

 Par Steeve Briois 

Compte-rendu exclusif puisque la Voix du Nord", trop occupée par les nouvelles de chiens écrasés et les publi-reportages sur les maires du secteur, n'a pas cru utile de se déplacer pour informer ses lecteurs.  

Gérard Dalongeville comparaissait donc hier devant la Cour des Comptes dans le cadre du volet des avions-taxis pour demander la révision de l'amende le condamnant en première instance.

Comme à son habitude, l'ancien maire d'Hénin-Beaumont a repris son rôle d'éternel incompris innocent, manipulé et abusé par ses hommes de confiance, jouant à fond la carte de la bonne foi et de la pieuse négligence en comparaison des vices et de la fourberie de ses anciens collègues.

En réalité Dalongeville est évidemment d'une mauvaise foi crasse, et la défense de son avocat est parfaitement révélatrice de cet état d'esprit.

Un drôle de cas ce fameux Francis Terquem, cofondateur de SOS Racisme déjà condamné , qui est finalement l'avocat qui convenait le mieux à Dalongeville. 
D'un mépris achevé à l'égard des magistrats présents, d'une arrogance défiant toute bienséance, c'est à croire que l'avocat qui a survolé les aspects techniques pour s'en prendre à une justice moyenâgeuse et surannée (sic) voulait éviter à tout prix le fond.
"Malheureusement", les juges n'ont semblent-t-il pas apprécié la stratégie de Me Terquem, l'incitant régulièrement à un peu de retenue et de modestie dans sa charge et ses accusations.

Un Gérard Dalongeville tendant les verges pour se faire battre, posant des questions au rapporteur, faisant semblant de ne pas comprendre des aspects techniques que n'importe quel étudiant en droit de première année maîtrise. Et dire qu'il a été le premier magistrat de la commune. 

Face à Dalongeville, un rapporteur et un ministère public maîtrisant parfaitement le dossier. Une finesse procédurale, une articulation juridique de haute volée, les 2 magistrats ont été très professionnels. Et ils demandent la confirmation de l'amende de 15 000 euros en sus du remboursement des 100 000 euros relevant de la gestion de fait. Décision le mois prochain. 

Au final, l'audience devant la Cour des comptes relève du naufrage. Celui de Gérard Dalongeville et de sa stratégie de défense absolument suicidaire.
Steeve Briois (Secrétaire général du mouvement Front National)

******

Pour mémoire: Gérard Dalongeville est celui qui a dénoncé la Mafia Rose.

 

 

Gérard Dalongeville : "J'ai durant des années couvert le PS"

CORRUPTION AU PS


Dans un livre coup de poing intitulé Rose Mafia, Gérard Dalongeville, l'ancien maire d'Hénin-Beaumont évoque des opérations de malversation menées dans le Pas-de-Calais afin de financer le Parti socialiste.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article