Gilbert Collard : rendre la parole au peuple

Publié le 18 Janvier 2012

Le PEUPLE a tout compris

Le peuple a déjà gagné envers et contre les MEDIA, la bataille des idées...Nos dirigeants sont en retard sur le bon sens du peuple.... Les choses avancent. Continuons le combat....Ne nous laissons pas enfermer dans une DICTATURE de l'OLIGARCHIE.

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

delaunay 18/01/2012 19:29


vous avez raison.idem

Marie-Claire Muller 18/01/2012 15:50


Pas mal cet avocat .....il en faudrait un peu plus des gens courageux pour dire la même chose !

> > Libres propos de Maître Gilbert Collard (avocat)
> >
> >
> > "Je n'ai aucun sentiment à l'égard de l'islam. Je m'en fous radicalement.
> > Tant qu'il reste dans ses terres.
Mais chez moi, dans ma patrie, dans mon pays, je n'en veux pas.
> > Un point c'est tout.
Je suis islamo-négatif.
> > Je nie le droit de l'islam à prospérer en France.
> > Je nie que l'islam soit une religion.
C'est un totalitarisme comme l'indique son nom qui signifie "soumission"et, comme tel, il est du droit de tout homme libre de s'y opposer de toutes ses forces et par tous les moyens y compris
légaux".
> > Je nie que l'islam ait rien de commun avec la civilisation européenne et encore moins avec la civilisation française.
Il lui est en tous points étranger.
Par son caractère, ses croyances, ses rites, ses observances, ses mœurs.
> > Je nie que l'islam ait jamais rien apporté à la France.
Aucun chef-d’œuvre littéraire, musical, architectural, pictural ou sculptural.
> > Rien.
Pas un écrivain n'a publié "Le génie de l'islam".
Nulle mosquée ne s'élève comparable à Chartres.
> > On attend encore un Francis Poulenc musulman.
On chercherait en vain, et pour cause, un Real del Sarte islamiste.
> > Je nie que l'islam appartienne au patrimoine de la France.
Il n'a rien laissé, rien créé, rien fait pour la France.
> > Aucune œuvre d'art, on l'a vu.
> > Aucune œuvre de charité non plus.
Pas un hôpital, pas un hospice, pas un orphelinat, pas une association caritative.
Où sont les "petits frères des pauvres" qui appliqueraient en France ce "quatrième piller de l'islam": la Zakkat. (En français: l'aumône que l'on traduit abusivement par la Charité)?
> > Jamais la France n'a été aussi gravement malade.
> > Infecté par le sida de la "collaboration", cette maladie auto-immune qui détruit toutes les défenses naturelles de la civilisation française, notre pays est devenu islamo-positif.
> > Sa survie est désormais entre les seules mains des islamo-résistants.
> > En avant ! "
> > Maître COLLARD
> >
> >
Faire suivre de toute urgence, la survie du peuple français dépend de nous.

Francis NERI 18/01/2012 14:38


Pardon je voulais écrire: La démocratie REPRESENTATIVE ne suffit plus   ! 

Francis NERI 18/01/2012 14:33


Je crois que Maitre Collard pose une bonne question et c'est à mon avis une question essentielle. Il s'agit d’une part de dire si la
démocratie "représentative" est encore suffisante, d' autre part de reconnaître que  le court circuitrage des "médiations politiques" favorise la dictature des minorités et paralyse les institutions.


Le syndicalisme en particulier du secteur public, à la base très minoritaire, parfois corrompu, et donc grandement illégitime dans les
faits, est la parfaite illustration de ce court cicuitage meurtrier. Il en est de même pour nos représentants élus au suffrage universel.


Dans notre Etat qui s'incline devant les minorités, il suffit qu'une dizaine de manifestants défilent devant le parlement pour que le
gouvernement prenne des mesures qui vont strictement à l'inverse des intérêts du plus grand nombre.


Le temps de la respiration démocratique rythmée par la durée et le balancier des mandats ne suffit plus à apaiser les inquiétudes et
les revendications du peuple. Le niveau d'exigence des citoyens s'est considérablement élevé et la démocratie participative ne suffit plus. Les citoyens réclament la possibilité de mieux réguler,
et contrôler directement, le "travail " du gouvernement, des députés, des institutions régionales et de leurs représentants à l'UE. Le référendum d'initiative populaire serait, avec une bonne
dose de proportionnelle aux législatives, un premier pas vers une démocratie participative que les citoyens appellent de leurs vœux.


Francis NERI


http://semanticien.blogspirit.com


 

Yves IMBERT 18/01/2012 10:03


Je trouve Me Collard bien optimiste sur le "bon sens " du "peuple" c'est oublier un peu vite les décennies de manipulation  et les difficultés des  80 % de  "bâcheliers"
à maîtriser la langue française ( je suis effrayé de voir débarquer de jeunes diplômés ingénieurs incapables de rédiger correctement la moindre lettre, comment peuvent -ils
comprendre les règles du jeu de leur métier et plus encore de la société ?)


Force est ce constater qu'à ce jour encore les marxistes et donc immigrationnistes (puisque la théorie fumeuse de Marx and Co suppose la présence d'un sous prolétariat)  
sont majoritaires dans les sondages malgré les réalités qu'ils ne cessent de refuser de voir et donc, en corollaire,  les conneries qu'ils ne cessent de proférer)