Inquiétudes devant la montée des Frères Musulmans - par Gilles William Goldnadel

Publié le 6 Décembre 2011

"Je crois que le musulman a le devoir de faire revivre l’islam et que la bannière de l’islam doit couvrir le genre humain et que chaque musulman a pour mission d’éduquer le monde selon les principes de l’islam. Et je promets de combattre pour accomplir cette mission tant que je vivrai et de sacrifier pour cela tout ce que je possède. "

Ceci est le credo des Frères musulmans cité par Olivier Carré et Michel Seurat (L’Harmattan 2003), dans leur livre consacré à un parti dont l’importance pour l’islamisme est comparable à celle que le parti bolchevique a représenté pour le communisme.

Cette confrérie sert de référence idéologique à tous les groupes islamistes, en ce compris Al Qaida : ainsi, Sayid Qutb, un des principaux théoriciens des Frères, a été surnommé « le cerveau de Ben Laden ». Gilles Kepel considère les Frères telle une « matrice de l’islamisme moderne ». Il suffit de lire les ouvrages qui leur sont consacrés par les auteurs les plus modérés pour apprendre que la confrérie a été fondée en 1928, dans le contexte du désarroi ressenti par l’abolition du califat ottoman d’Istanbul par Kemal Ataturk en 1924.

Celui-ci était décrit par eux comme un crypto-juif, et il suffit de se donner la peine de lire « Notre combat contre les juifs » écrit par Qutb dans les années 50, pour se convaincre de leur haine des chrétiens, des juifs et de l’Occident.

Le Hamas est l’émanation politique des frères en Palestine. Le mufti de Jérusalem, grand-père de Leila Shahid, était l’allié de Hal Bana, fondateur du mouvement à Ismalia. Il l’était également d’Adolf Hitler. Ce sont les Frères qui ont accueilli le mufti à son retour de captivité, lui épargnant un procès pour les crimes de guerre commis en Bosnie contre les Serbes et les Juifs par la division Handzar. Le petit-fils de Hal Bana, un certain Tariq Ramadan, l’a reconnu (« Aux sources du renouveau musulman », p.206)

Au lendemain du premier tour des élections législatives égyptiennes, les islamistes, dont les salafistes qui sont une sorte de Frères musulmans plus impatients, représentaient 65% des votants. Les démocrates libéraux n’ont recueilli que 15% des suffrages.

Comme l’écrit le même Ramadan le 30 novembre dans le « Parisien » : « Finissons-en avec la diabolisation !»

Ainsi, l’éditorialiste de Libération, une semaine avant, le 28 novembre se faisait l’écho de « l’inquiétude et de la colère » « de blogueurs militants, juristes ou intellectuels égyptiens » réunis à Lyon lors d’un forum organisé par le journal devant la méfiance qui caractériserait l’opinion française a l’égard du processus en cours.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

L'En SAIGNANT 06/12/2011 19:25


Tous les mouvements "libérateurs" mettent plus ou moins de temps pour retourner leur casaque et devenir pire que ceux qui ont justifié leurs réactions .... Les journaux comme LIBÉRATION que je
lisais assidûment au début de ma carrière ne sont pas hors schéma ... Car il arrive un moment ou, tellement gonflés de suffisance quant à la détention de la vérité qu'ils "prêchent" qu'ils
estiment que seuls, le glaive et le feu se justifient pour la faire triompher plus rapidement dans l'intérêt des masses populaires .! (Salut JOJO . !)

Marie-Claire Muller 06/12/2011 19:23


Karadawi le maitre à penser de Obrou et de Ramadan(aussi par extension de Alain Juppé)est un fou dangereux .Les fréres musulmans ont pignon sur rue comme il est dit à Bordeaux ,Mulhouse etc avec
la complicité des élus umps.La question est:Comment allons nous les juger lorsque ça explosera, lorsque le peuple reprendra sa liberté ???Joachim Véliocas nous ouvre les yeux sur les intentions
des islamistes envers nous et envers les juifs!!


Le Virgin Megastore du Qatar "recommande" Mein Kampf


Information confirmée par le très sérieux Huffington
Post édition du 5 décembre.





On savait déjà que Mein Kampf est un best-seller en Turquie. Charles Gendelman de passage au Qatar a diffusé sur son twitter une photo d'une
tête de gondole au Virgin Megastore, confirmant l'attrait des islamistes pour le nazisme, sentiment décomplexé déjà confirmé par Youssef Al-Qaradawi, chef du Conseil mondial des Oulémas et directeur
du Centre européen de la fatwa et de la recherche, organe juridique de référence pour l'UOIF (association contrôlant les mosquées de Poitiers, Nantes, Bordeaux, Mulhouse, Lille, Caen...)


Qaradawi le 28 janvier 2009 sur Al-Jazeera TV: 


"Tout au long de l'histoire, Allah a imposé aux [Juifs] des personnes qui les puniraient de leur
corruption. Le dernier châtiment a été administré par Hitler. Avec tout ce qu'il leur a fait - et bien qu'ils [les Juifs] aient exagéré les faits -, il a réussi à les remettre à leur
place. C'était un châtiment divin. Si Allah veut, la prochaine fois, ce sera par la main des musulmans."suite


Tariq Ramadan dans Faut-il faire taire Tariq Ramadan ?, Aziz Zemouri,
l’Archipel, 2005, page 135, étale tout son respect pour le "savant" pro-nazi, sans qu'aucun journaliste français ne lui reproche :


« Toute personne, musulmane ou non, qui a étudié les sciences et le droit islamiques
contemporains, sait quelle est la contribution de Yussuf Al-Qaradawi au débat et combien certaines de ses propositions juridiques sont novatrices. J’éprouve un profond respect pour
l’homme et le savant et serait le dernier à m’en cacher »


Ce qui n'empêche pas Claude Guéant et ses proches prédecesseurs de délivrer des
visas courts séjours pour tous les conférenciers étrangers invités par l'UOIF, dont Qaradawi et Ramadan et des dizaines d'autres appellant à conquérir Rome ou a exterminer les Juifs. Il faut dire que nombreux
sont les députés et maires UMP à financer sur fonds public les mosquées islamistes, ou a leur mettre à disposition des terrains public, comme je l'ai prouvé dans mon
enquête Ces maires qui courtisent l'islamisme (éditions
Tatamis, 2010).


Alors que les Juifs sont de plus en plus maltraités par des musulmans dans toute l'
Europe, (de la Suède à la Belgique, les Juifs fuyant aujourd'hui Anvers) on ne peut que être révolté par l'attitude  de "responsables" politiques entrant dans une véritable collaboration matérielle pour quelques voix. Avec l'UMP, la liste
s'allonge de jours en jours. Alain Juppé est assurément le meilleur d'entre eux.


Joachim Véliocas.

L'En SAIGNANT 06/12/2011 19:16


Il est bien évident lorsqu'on lit cela que l'on a affaire à un sectaire obscurantiste et cléricaliste borné d'un autre âge ..!. Devant de tels cons et abrutis auxquels ceux "de chez nous" donnent
audience ...  il n'y a pas grand chose à faire car ils ont un cerveau INITIALISÉ et CONFIGURÉ depuis des Siècles en "OBTU". On ne pourra que leur répondre et se défendre avec les mêmes
armes, si un jour ils passent à l'acte conquérant et se prennent réellement pour les nouveaux croisés..!