Grand hebdomadaire Allemand plus "couillu" que ses homologues Français, WELTWOCHE !

Publié le 30 Juillet 2011

Les hebdomadaires doivent se forcer un peu. Ils réagissent tardivement sur des événements récents. Cependant, il n'est jamais trop tard pour bien faire. Enfin, quelqu'un, sous la plume de Roger Köppel,  dans WELTWOCHE réagit. Si l'on doit trouver les " coupables " qui ont provoqué l'action terroriste de Breivik, ce n'est certainement pas auprès des " populistes de droite " qu'il faut les chercher, mais auprès de la classe politique européenne entière qui agit de manière antidémocratique et qui refuse en permanence de se pencher sur les problèmes des citoyens. Une classe politique qui n'est plus à l'écoute des peuples.





Traduction Sylvia Bourdon

Voici ce que Roger Köppel écrit dans son éditorial qui vient de paraître:
" Si Breivik est le résultat de l'impuissance et du mécontentement des citoyens, provoqués par un éloignement des réalités des élites dans toutes l'Europe et d'une classe politique en total décalage avec ses ressortissants, Breivik est une variante pervertie du "citoyen enragé" européen. Ce qui démontre un nombre croissant de frustrés et de gens laissés à l'abandon, qui ne se retrouvent plus dans la classe politique existante.

L'indifférence des politiques dans pratiquement tous les Etats Membres Européens atteint désormais des sommets malsains. L'Union Européenne, en elle même est un monument d'éloignement avec ses ressortissants. Elle a imposé l'Euro par dessus la tête des citoyens. Aujourd'hui, ce sont les citoyens que l'on appelle à l'aide de cette monnaie unique imposée par les hautes sphères, qui demande de plus en plus de milliards soutirés à tout contrôle démocratique.

Le plus funeste est le refus des partis établis, de prendre en considération les forts sentiments de leurs électeurs par rapport à la problématique de l'immigration - et ici, particulièrement de l'islam -. C'est le résultat de décennies d'une politique d'immigration irresponsable, négligente, qui se fait sentir si fortement et de manière si réelle aujourd'hui. Il ne s'agit plus des fantasmes fous d'un seul, mais d'un malaise généralisé, que l'establishment refuse de voir obstinément.

Très certainement que le cas d'Oslo mènera, à ce que les débats sur ces problèmes soient encore plus tabouisés et même criminalisés par le recours au normes de l'antiracisme. La gauche instrumentalisera l'horrible massacre pour discréditer les partis de citoyens protestataires. L'on partira du principe que les problèmes disparaîtront, s'ils sont passés sous silence. Cela serait la mauvaise réaction.

Même si l'on fait trop d'honneur à Breitvik, de prendre pour argent comptant ses motifs, l'Europe est désormais parcourue par une mauvaise humeur qui s'accumule concernant l'immigration incontrôlée issue des pays musulmans et/ou Africains. Il est très dangereux d'ignorer cette mauvaise humeur.

La solution n'est pas la suppression du débat, mais bel et bien d'ouvrir des discussions très ouvertes et transparentes sur ces problèmes. "
 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

isabelle 31/07/2011 01:26



Totalement d'accord avec le propos de l'article.


A force de ne pas écouter le peuple, de le renvoyer sur les roses de l'infâmie sitôt qu'il ose dire que "heu...Y a peut-être quelque chose qui ne va pas", les zélites politiques ont réussi à
créer ce genre de situation d'exacerbation.


Et franchement, je crains que ce ne soit qu'un début.


A moins que nos têtes pensantes ne fassent un effort d'écoute et d'analyse.


Qui ne soit pas que purement électoraliste.



Zoulou 30/07/2011 23:02



Mieux que le Figaro ça oui! C'est pas difficile... En passant, merci pour votre site et bonne continuation...



Claude Germain V 30/07/2011 22:56



Le pire c'est que j'ai lu hier ou avant hier ( tellement d'infos) qu'un milliardaire Norvegien venair d'offrir a titre de dédommagement  d'aide morale et de soutient a ce parti de gauche
responsable du massacre , quelques 600000 ? ou 1 million ? de couronnes ,ce qui n'est pas rien .Irresponsable ou complice ??? moi je pense complice , car c'est une aide à un parti mondialiste et
collaborateur .Toutes les excuses sont bonnes pour aider à "propager la bonne nouvelle" .......



Zoulou 30/07/2011 22:39



Le "problème" est qu'il ne s'agit pas d'une sorte de prise de conscience... Ce journal n'existerait pas sans la fortune de Blocher, le fondateur de l'UDC. Il est considéré en Suisse comme le
journal officiel de ce parti. Ses titres vont toujours dans ce sens.



Gérard Brazon 30/07/2011 22:44



J'ai envie de dire que c'est mieux que le Figaro qui appartient à Serge Dassault qui crache sur Israël ou fait dans le politiquement correct ou Libération qui appartient aux Rothschild et qui
tape sur la droite. 



bonnetain 30/07/2011 22:28



Cet article est tout à fait pertinent et je suis entièrement d'accord avec Claude GERMAIN. Les gouvernants de tous les pays européens ont une immense responsabilité dans le drame de Norvège et
dans la situation actuelle de l'Europe de l'Ouest. Pourquoi les partis "populaires" de droite recueillent-ils autant de suffrages, leurs partisans ne sont pas forcément des nazis, des
racistes!Les gouvernants depuis 30 ans ont trahi leurs peuples, les institutions de leur pays et font l'autruche. 



Claude Germain V 30/07/2011 21:13



Si la voyoucratie politique en place ,dans tous les pays européens ,obeissait ,appliquait strictement les promesses electorales faites aux citoyens qui les ont élus ,le drame qui s'est produit ne
serait JAMAIS arrivé .


Il est a craindre que de memes "faits" se reproduisent .LES SEULS ET UNIQUES  RESPONSABLES DE CE DRAME SONT TOUS LES POLITICARDS DU GOUVERNEMENT NORVEGIEN .Le tueur n'a fait que reproduire
en pratique et en inverse le niveau de corruption et de pourriture mentale qui habite l'esprit de tous ces pseudos representants du peuple .


Democratie s'est envolée à tire d'aile il y a bien longtemps .



Zoulou 30/07/2011 18:20



Heuh... Weltwoche n'est pas un hebdo Allemand, mais Suisse.



Gérard Brazon 30/07/2011 21:40



Ah, Sylvia s'est trompé de nationalité? Au fond, cela ne change pas grand chose à l'info.