Grand remplacement: 7,5 Millions de "naturalisations" dans l'Union Européenne en 10 ans.

Publié le 21 Novembre 2014

818 000 naturalisations en 2012

Source: Jeune Nation

Selon Eurostat, 818 000 étrangers ont obtenu les papiers de différents pays européens en 2012.Leur nombre est en augmentation dramatique de 4 % en seulement un an. Il s’agit dans leur très grande majorité d’étrangers inassimilables, non Européens à 86,5 % : c’est un révélateur de la mise en place par les gouvernements d’occupation de la disparition des Blancs sur le sol de l’Europe.

Ces faits concernent essentiellement six pays : le Royaume-Uni (193 900 naturalisations), l’Allemagne (114 600), la France (96 100), l’Espagne (94 100), l’Italie (65 400) et la Suède (50 200) en chiffre absolu. En proportion, les trois pays les plus submergés sont le Luxembourg (8,7 naturalisations pour 1 000 habitants), l’Irlande (5,5), la Suède (5,3), la Belgique (3,5) et le Royaume-Uni (3) (contre 4,2 pour la Suisse, 3,2 pour le Liechtenstein, et 2,5 pour la Norvège pour des pays hors UE).

Les principaux pays d’origine sont le Maroc (59 300 personnes), la Turquie (53 800), l’Inde (36 900), l’Équateur (28 900) et l’Irak (27 500) (ces cinq pays ne représentent qu’un quart des étrangers). À l’intérieur de l’Europe, ce sont les Roumains qui ont le plus obtenu la nationalité d’un autre pays.

Naturalisation par pays dans l'UE entre 2003 et 2012.

Naturalisation par pays dans l’UE entre 2003 et 2012.

 

 

7,4 millions d’étrangers ont obtenu les papiers d’un pays de l’UE en 10 ans

En dix ans, 7 428 502 étrangers ont été « naturalisés » dans l’un des 28 pays de l’Union européenne (UE). À ce rythme-là, qui s’aggrave, c’est l’équivalent de la population française qui aurait obtenu des papiers en 80 ans.

La France, avec 1 375 404 naturalisations en dix ans, est l’un des pays les plus touchés, derrière la Grande-Bretagne (1,7 million), mais devant l’Allemagne (1,1 million).

Naturalisations dans l'UE entre 2003 et 2012.

Naturalisations dans l’UE entre 2003 et 2012.

 

 

Demandes d’asile, permis de séjour…

Il ne s’agit ici que des statistiques des naturalisations, qui ne prennent pas en compte les formes initiales d’invasion : permis de séjour, immigration illégale et demande d’asile. Ainsi, en 2013, les États membres ont émis 2,36 millions de permis de séjour (uniquement pour les premières délivrances), un chiffre en augmentation de 12 % en un an.

Demandes d'asile dans l'UE (des 27 puis 28) entre 2003 et 2012

Demandes d’asile dans l’UE (des 27 puis 28) entre 2003 et 2012

Demandes d'asile en Europe entre 2003 et 2012

Demandes d’asile en Europe entre 2003 et 2012

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article