Grèce et Démocratie: le G20 m'a tué - Par Gérard Brazon

Publié le 7 Novembre 2011

Les marchés ont gagné! La finance est reine! Les dirigeants de cette Europe tentaculaire ont mis fin à l'expression de la démocratie grecque! Exit le référendum grec ! Enterré, oublié! On ne  va pas apapandréouter l’Europe tout de même! Surtout pas chez les grecs! 

Les "démocrates" européens s'auto- félicitent, se font des compliments, s'appellent par leurs prénoms et ont en vue les élections prochaines. Mais les peuples ? 

Le peuple? C'est honorable mais pourquoi faire? Semblent -nous dire Angela Merkel et Nicolas Sarkozy ? Qu'est-ce qu'il y connait le peuple? Les affaires de la finance, les banques? C'est bien trop technique pour lui, bien trop compliqué! Il n'est pas au fait, il ne sait pas, il répondra à côté ! Bref, il est hors jeu ! N'allez pas croire que nous le méprisons le peuple! Bien au contraire, nous le protégeons de lui-même! Comme de bons parents envers des enfants gâtés? Belle image n'est-ce pas?

Les médias aux ordres lancent la charge de cavalerie contre cet éventuel référendum.

Le peuple? C'est bien!  Il est souverain certes mais, il y a des élections pour ça! Il peut dire pour qui et pourquoi il accorde sa confiance, lors des élections régulières! Cela suffit bien.

Le peuple? Ne sait pas, il votera mal, il votera contre le pouvoir en place, trop risqué, le dérapage est au bout de sa décision! Laissons le peuple de côté et agissons, soyons courageux, etc.

Combien de fois j'ai entendu, ces derniers jours, ce type de commentaires de la part d'imminents journalistes économiques, de la part de politiques de gauche et de droite, de la part de chefs d'entreprises! Un véritable tollé de cette intelligentsia européiste qui ne supporte pas, qui a peur, qui affirme que sans l'Europe point de salut! A se demander comment nous avons pu faire de notre pays un grand pays autrefois, il y a à peine 10 ans!  

Il y a la Grèce et puis demain l'Italie qui est déjà placée sous surveillance du FMI et de la commission européenne! Faut-il rappeler que cette dernière n'est pas élue et que ses représentants son cooptés. On reste entre-nous n'est-ce pas! Ce qui fait que l'Italie, le peuple italien, les représentants élus (pour le coup), sera contrôlée par des organismes désignés. La Grèce aujourd'hui, à qui l'on a interdit un référendum! Car qui peut croire que les pressions ne furent pas fortes et exigeantes pour obtenir ce retrait ! Qui peut oublier la proposition de formulation de la question qui devait-être posée aux grecs par Nicolas Sarkozy au G20. Sans honte, devant des millions d'européens.  Clairement, ce jour-là, ce G20 a affirmé, devant ces millions d'Européens que les démocraties en Europe avaient vécu. Plus jamais en Europe, un référendum ne pourra se faire sur le sujet tabou de l'Europe.

Alors que répondre à ceux qui nous disent que la démocratie existe puisqu'il y a des élections régulières!

Que valent des femmes et des hommes élus par le peuple s'ils ne peuvent rien changer aux décisions prisent par leurs prédécesseurs. Quid de tous ces traités signés dont, paraît-il on ne peut rien changer, rien modifier. Des traités quasiment inscrits dans le marbre puisqu'un pays ne peut même pas modifier ses taxes (TVA) ni modifier ses lois pénales (Peine de mort). Des pays qui ont moins de pouvoir qu'un Etat américain aux Etats-Unis et qui sont dirigés in fine, par une commission non élue !

Alors quid d'un gouvernement élu et impuissant dès le départ ou ayant des marges de manœuvres très faibles, hormis la gestion au jour le jour! Bientôt ce seront les budgets votés par les parlements élus par les peuples, qui seront mis sous le contrôle de technocrates inconnus ! Alors les élections?

Ne gardent-on pas les élections pour la galerie puisqu'au fond la réalité du pouvoir et ailleurs! Postures et impostures! Eric Zemmour ne manquait jamais de le dire! Les vraies décisions ne sont pas prises dans les parlements nationaux, par les Premiers Ministres et autres Présidents! Plus de 85% des lois votées en France ne sont que la mise en place des directives européennes prises dans les commissions de Bruxelles, les représentants des états, les commissaires européens dont, aucun n'a été élu par les peuples pour ce travail !

Alors beaucoup pensent que 2012 sera l'année du changement avec les élections en France. Que le peuple de France se vengera d'avoir été ignoré, bafoué de son vote de 2005 (contre la constitution européenne) qui fût transformée en traité de Lisbonne et validée par nos élus de 2008!

Si les français en 2012 choisissent un gouvernement de droite (Nicolas Sarkozy) de gauche (François Hollande) ou de droite nationale (Marine le Pen) il sera rapidement jugé par sa capacité de changements profonds! Nous savons déjà, hormis Marine le Pen dont le parti politique n'a jamais gouverné, que les deux premiers auront la même attitude vis-à-vis de l'Europe totalitaire. Et c'est bien normal, ils en sont les initiateurs si ce n'est les complices! Si toutefois la droite nationale s'impose, à condition qu'elle trouve des alliés, qu'elle élargisse sa base, il lui faudra bien plus de cinq ans pour sortir la France de cette Europe dictatoriale et tentaculaire ou les peuples sont ignorés au profit d'une nomenklatura! Où à minima, il lui faudra renégocier les traités afin que l'idée de nations libres dans une Europe des nations puisse enfin émerger comme l'avait imaginé le général de Gaulle!

Gérard Brazon

http://puteaux-libre.over-blog.com

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Europe liberticide

Commenter cet article

francis Claude 08/11/2011 06:58



oui votre article Gérard est tout a fait réaliste. Oui nous sommes (les peuples) manipulés par la haute finance, les banques leurs outils, et le mépris des desirs des peuples oui tout cela est
bien réel.Mais ne croiyez vous pas que "notre" Président, est le vrais chef de file de toutes ces manigances Mne Merkel etant mise en avant pour faire plus rigide, mais je pense que vu la
ténacité de Sarkosy, c'est lui qui tire toutes les ficelles, il est tellement hargneux et intelligeants qu'il retourne en sa faveur l'opinion des autres dirigeants concernés.Je pense que comme
pour la guerre de Libye l'affaire Greque eut une toute autre tournure si Sarkosy n'etait pas la...alors attention en 2012 mobilisons nous pour qu'il ne soit pas élu et allons voter MLP...



Vanpyperzele 08/11/2011 06:06



La bétise de masse n'existe que si les questions posées sont manipulées.Faut il en déduire aussi que tous les votants sont ignares?D'autres part il me semble que les votes dits démocratiques ont
tendances a etre mis sur la sellette,certainement a cause de la bien pensence qui manipulent les foules.



Epicure 07/11/2011 19:36



Mais franchement, demander quoi aux Grecs?


Le referendum est biaisé d'avance dans TOUS LES CAS  et où que ce soit. Il suffit de poser la BONNE question. Piège à cons.


Je suis d'accord pour la confiscation honteuse en démocratie chantée sur tous les tons...Mais ne suis pas pour le Suffrage Universel de la bêtise de masse.
Cordialement