Guéret : des centaines de manifestants contre un projet d’abattoir halal.

Publié le 16 Avril 2013

La lutte contre l’abattage sans étourdissement a rassemblé, hier, à Guéret (Creuse), la grande famille des défenseurs de la cause animale. Un rassemblement contre un projet d’abattoir halal était organisé, hier, à Guéret. Quelque 500 à 600 manifestants y ont participé.

affiche-anti-halal  « Abattage à vif, barbarie », « Guéret sanglante, démocratie perdante », ou de façon plus ciblée « Élus bourreaux des animaux » étaient quelques-uns des slogans scandés par les manifestants, dont certains arboraient une boucle d’oreille, façon étiquette d’élevage. Un cercueil porté par des « vaches » à deux pattes, de la peinture rouge sang déversée devant la préfecture, le ton fut plutôt sévère contre les élus : « Nous accusons la communauté d’agglomération de Guéret de soutenir un projet illégal », a déclaré Aurore Lenoir, porte-parole du collectif Narg (Non à l’abattage rituel à Guéret). Le message était bien contrôlé. Aucun affichage de parti, a fortiori d’extrême droite, n’était toléré dans le cortège.

Les deux premières manifestations de Narg n’avaient réuni qu’entre cent et deux cents personnes à Guéret. Cette fois-ci, des autocars étaient partis de Paris, Lyon, Bordeaux, et Dijon.

« Plus d’abattage sans étourdissement »

Le collectif avait reçu le soutien de 64 associations. Si le terme « abattage rituel » était parfois conservé, les manifestants lui avaient substitué volontiers celui « d’abattage à vif », moins connoté. De la fondation Brigitte-Bardot, représentée par son directeur, Christophe Marie, aux associations plus régionales (Le Clama de Limoges ou La Griffe, de Clermont-Ferrand), la grande famille des défenseurs de la cause animale était unie à Guéret.

Annie Ruiz et ses copines de Montluçon, de l’association Pauline, défendent plutôt les « animaux de compagnie et les chats libres, mais nulle « souffrance animale » ne les laisse insensible. Plus radicaux, les militants végétaliens de l’association L214, réclament « la fermeture de tous les abattoirs ».

Aurore Lenoir est satisfaite de la mobilisation : « Guéret est un symbole. Si nous gagnons ici contre le projet d’abattoir halal, nous poursuivrons la lutte afin que, conformément à la législation européenne, il n’y ait plus d’abattage sans étourdissement en France ». 

Julien Rapegno

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Histoire d'Islam

Commenter cet article

mika 16/04/2013 21:52


Images du rassemblement


http://www.youtube.com/watch?v=M18FvjO7bzU

LA GAULOISE 16/04/2013 13:23


NE LAISSONS PAS S INSTLLER CES ENFOIRES ET ACCEPTER QU ILS MARTYRISENT LES ANIMAUX (' BIEN PLUS HUMAINS QUE CES BARBARES ! )