Guerre de l'ONU menée contre les nations? C'est une évidence...

Publié le 9 Septembre 2012

L’Union Européenne devrait “faire de son mieux pour détruire l’homogénéité” de ses États membres, a préconisé le représentant spécial à l’ONU pour les migrations.

 

Peter Sutherland

Déjà, il y a une quinzaine d'années, l'ONU souhaitait mener un vaste campagne d'immigration forcée du Sud vers le Nord. 17 millions vers l'Allemagne, 12 millions vers la France, etc.

Devant le tollé (médiatique) ou la demande des gouvernements, l'ONU est revenue à plus de discrétion à défaut de renoncer à ses projets.

Le nationalisme est source de conflits et de guerre était la réponse des partis politiques de gauche comme de droite à commencer par François Mitterrand lors d'un discours à l'Assemblée Européenne. Détruisons les nations et nous aurons la paix éternelle ont-ils convenu d'admettre. C'est oublier que les peuples sont constitutifs de leurs histoires nationales. Les décideurs de l'ONU quant à eux, n'ont aucune patrie, ils sont cosmopolites et ne font référence à aucun drapeau. Les nations se rebellent, les peuples renaclent, alourdissons encore la pression semble répondre l'ONU. Combien de temps faudra-t-il aux peuples pour exploser? Bientôt je l'espère...

Gérard Brazon

****

Source Défrancisation

Peter Sutherland a dit à ses pairs que la prospérité de beaucoup d’Etats européens dépendait de leur capacité à devenir multiculturel. (…)

Sutherland, qui est le président non exécutif de Goldman Sachs International et ancien président du géant pétrolier BP, dirige le forum global sur les migrations et le développement qui rassemble des représentants de 160 nations afin de partager des idées politiques.

ONU

Il dit au comité de la Chambre des Lords que l’immigration était une « dynamique cruciale pour la croissance économique » dans certains pays de l’UE « et qu’il était cependant difficile de l’expliquer aux habitants de ces États ».

Une population native vieillissante et déclinante dans des pays comme l’Allemagne ou ceux du sud de l’UE était « le principal argument pour le développement d’états multiculturels, et j’hésite à utiliser ce mot car des gens l’ont attaqué ».

« Il est impossible de considérer que le degré d’homogénéité sous-entendu par d’autres personnes peut survivre car les Etats doivent devenir des Etats plus ouverts, au regard des  personnes qui y habitent. Tout comme le Royaume-Uni l’a montré ».

Peter Sutherland
Selon Wikipedia, Peter Sutherland est président de Goldman Sachs International, de BP (1997-2009), et aussi de la section Europe de la Commission Trilatérale (2001-2010). Il est également membre du comité de direction du groupe Bilderberg. Peter Sutherland est aussi le patron européen du Transatlantic Policy Network, un institut euro-américain ultra-puissant dont le but est de faire émerger un bloc euro-atlantique unifié dans tous les domaines d’ici 2015 d’après les textes officiels.

Source : BBCmerci à Star Wolf pour la traduction

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

L'EN SAIGNANT 09/09/2012 16:59


Que peut-il vouloir de plus, ce Guignol,  que l'imbroglio bordellique et cacophonique qu'est l'Europe depuis la création de l'Euro .?

Yves IMBERT 09/09/2012 15:05


Les propos de ce guignol sont un casus belli auquel une réponse appropriée est à apporter par les patriotes

S. Dekerle 09/09/2012 12:16


Qu'on nous rende notre France, c'est insupportable!

jp 09/09/2012 12:01


la France n'est plus MA FRANCE ,mais une poubelle .