Haïti et Israël: Pourquoi ce silence sur l'apport d'Israël à Haïti?

Publié le 21 Janvier 2010

Vous avez été très nombreux à me demander d'écrire sur Haïti. J'ai une amie qui a adopté un gamin de Port au Prince qui ne supporte plus de voir les images à la télévision et qui craint plus que tout les interrogations à l'école. Cet enfant est déjà perturbé et les derniers événements n'arrangent rien me dit-elle.

C'est l'autre côté, un peu gris, du rouleau compresseur compassionnel de la télévision française. Non pas qu'il ne faut avoir de la compassion mais que les images sont souvent plus traumatisantes qu'on l'imagine. Est-ce pour mieux attirer les dons ?

           J’ai été à la République Dominicaine et j'ai eu l'occasion de rencontrer de nombreux Haïtien immigrés qui m’ont tous dit la profonde misère qui régnait chez eux. Les  fameuses galettes de terre et de céréales qu'ils avaient à manger pour les moins pauvres d'entre eux. Ils m’ont dit la peur, la corruption, la violence, les très riches et les très pauvres. Ce pays vit déjà depuis de nombreuses années dans un dénuement profond. Dans l’indifférence générale. Se rachète t’on une virginité? Mieux vaut tard que jamais.

Par ailleurs, des amis m'ont fait parvenir un texte sur l'implication d'Israël dans les secours à Haïti. Je suis étonné que rien ne soit dit sur cette intervention dès les premiers instants. Du moins en France. Serait-il politiquement incorrect de féliciter ce pays? Alors qu'il est aussi injustement condamné par ailleurs. La peur de déplaire à certains ?
              D'aucuns me diront encore que j'amplifie voire me condamneront. Mais les faits sont têtus, la réalité présente et je ne suis pas devenu le porte parole des "sionistes" nouvelle appellation pour mieux fustiger un peuple qui mérite mieux que le traitement qu'on lui donne dans nos médias.

Gérard Brazon


Haïti : la réponse disproportionnée d’Israël. (Rédaction d’Objectif-info):

Date de publication : le 18 janvier 2010
Titre original : Israel's Disproportionate Response

Traduction : Danielle Elinor Guez


Selon Tom Gross, les états arabes ont fait le choix de ne pas contribuer à l’aide à Haïti dévasté. Ils pourront éventuellement corriger cette attitude dans les jours et les semaines qui viennent. On doit cependant souligner qu’ils étaient restés totalement indifférents aux catastrophes du même ordre qui se sont abattues ces dernières années sur la Turquie et l’Iran, et qu’ils n’ont jamais levé le petit doigt devant les situations de famine en Afrique. A l’époque les équipes israéliennes s’étaient tout de suite portées au secours des Turcs, tandis que l’Iran des mollah déclinait leur offre d’intervention.
S’il est opportun de rappeler aujourd’hui cette réalité, c’est parce que les états arabes, largement relayés par les Européens, ont déclenché depuis des décennies une guerre de délégitimation et de diffamation contre Israël, fondée sur son prétendu défaut de sens moral.
Quand on voit Israël, ce pays minuscule, déployer instantanément ses moyens et ouvrir ce qui sera le seul hôpital opérationnel d’Haïti pendant plusieurs jours, la question du rapport entre Israël et la morale et l’humanité appelle d’autres conclusions que celles que suggèrent les campagnes de diffamation des états et des sinistres ONG des droits de l’homme.
Quand on voit ses accusateurs, vautrés dans l’indifférence face à l’un des pires drames humains de la décennie, on a aussi des information précieuses sur leur sens moral et leur sincérité. C’est au pied du mur que l’on juge le maçon. Le drame d’Haïti montre de façon aveuglante qui est qui.
Au milieu de la tragédie et du chaos qui règnent dans la capitale haïtienne, des médecins israéliens appartenant à IsraAid-First (un forum  israélien d’aide internationale) ont enregistré la naissance d’un petit  garçon en bonne santé, dans un hôpital militaire de campagne de l'armée  israélienne. Quand la mère du bébé, Gubilande Jean Michel, pleine de reconnaissance, a vu son bébé de sexe masculin vivant et en bonne santé, elle lui a donné le nom d'Israël  en témoignage de sa gratitude pour les personnes et la nation qui lui ont apporté cette bénédiction.
 Le petit Israël fait partie des centaines de personnes qui ont été sauvées par des équipes de secours ou des médecins israéliens. Une  équipe de recherche et de sauvetage de l’organisation internationale  israélienne ZAKA, a extrait huit étudiants haïtiens d'un bâtiment  effondré de huit étages appartenant à l'Université.
           Israël, est un petit  pays qui a pourtant envoyé un contingent important de spécialistes hautement professionnels pour aider les sinistrés d'Haïti. Deux avions gros porteurs transportant plus de 220 médecins, infirmières, ingénieurs civils et autres membres de l'armée israélienne dont une équipe de sauvetage, et un hôpital de campagne, ont été parmi les premières équipes de secours arrivées en Haïti. En fait, ils ont constitué la première équipe étrangère de secours capable de prodiguer des traitements médicaux à l'hôpital principal de Port-au-Prince, partiellement détruit.
Ygal Palmor, le porte-parole du ministère israélien des Affaires Étrangères a déclaré : "c'est une délégation importante mais nous sommes prêts à envoyer davantage de personnel s’il le faut".
Les agences internationales qui condamnent Israël quand il est attaqué, pour «sa réponse disproportionnée », ne mentionnent pas la réponse disproportionnée d'Israël à la souffrance humaine.
Les États-Unis ont promis 100 millions de dollars et envoyé des hommes et du matériel. Le Royaume-Uni a promis 10 millions de dollars et envoyé 64 pompiers et 8 volontaires. La Chine avec ses 1325 millions d’habitants, à comparer à Israël et à ses 7,5 millions d'habitants, a envoyé 50 sauveteurs et 7 journalistes.
Les 25 nations de la Ligue arabe n'ont rien envoyé  (Country-donations).
             La réponse disproportionnée d'Israël découle de la mémoire et de la tradition juive. Mati Goldstein, chef de l'Unité internationale de secours ZAKA décrit ce qu'il voit : partout, l'odeur acre des corps flotte dans l'air. C'est exactement comme les récits sur l'holocauste que l'on nous a racontés, des milliers de corps répandus partout. Il faut comprendre que c’est une situation inimaginable, on voit chaque jour davantage de nouveaux cadavres dont il est impossible d’évaluer le nombre. C'est au-delà de tout ce que l’on peut imaginer.
Au début de la réunion ordinaire du Conseil des ministres de dimanche, le Premier ministre Benjamin Netanyahou a annoncé que l'équipe israélienne avait déjà traité des centaines de patients. Je pense que cela représente la meilleure tradition du Peuple juif, c'est cela la véritable alliance de l'État d'Israël et aussi du Peuple juif  dit-il.  C'est la continuation des opérations que nous avions menées au Kenya et en Turquie ; bien que nous soyons un petit pays, nous avons répondu avec un grand cœur. Je sais que c'est vraiment l'expression de notre héritage juif car l’éthique juive nous apprend à aider l'autre .
Dans les décombres et les souffrances d'Haïti, les Israéliens, essayent sans relâche de sauver des vies. C'est cette réponse disproportionnée qui énerve le plus leurs ennemis car elle met en lumière leurs travers ordinaires.

Lire aussi
http://www.lepost.fr/article/2010/01/20/1898218_haiti-la-reponse-disproportionnee-d-israel_0_3368753.html?#reaction_3368753

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

olivierhaiti 23/01/2010 12:10


Je tiens à vous signaler un fait que la plupart des gens ignorent, c'est que dans les années 30 alors que débutait les persécutions nazis, l'Etat d'Haitien a proposé une aide aux juifs européens
afin des les acceuilir. D'ailleurs c'est le premier etat dans cette periode sombre qui a fait un geste pour haiti.


tiji 21/01/2010 18:56



seul Jéhovah est grand


 Les Témoins de Jéhovah, répartis sur la Terre entière, tiennent à exprimer leur vive inquiétude au sujet du tremblement de terre dévastateur qui a eu lieu à Haïti le 12 janvier 2010. De
nombreux Témoins ont mené leurs propres recherches pour s’assurer du bien-être de leurs 16000 coreligionnaires d’Haïti après avoir appris que le séisme de magnitude 7 a frappé le sud-ouest de
Port-au-Prince.

Bien que pour l’instant, toute communication directe avec Haïti demeure difficile, des rapports préliminaires commencent à arriver au siège central des Témoins, à Brooklyn. La filiale des Témoins
de Jéhovah à Haïti, située à Santo, tout près de Port-au-Prince, ne rapporte aucune victime parmi le personnel et aucun dommage majeur aux structures des bâtiments. Les Témoins missionnaires ont
pu être contactés, et aucun ne semble blessé. Les surveillants itinérants qui visitaient les congrégations de la zone touchée sont également sains et saufs. Malheureusement, les premiers rapports
confirment que 52 Témoins ont perdu la vie dans la catastrophe ; ce chiffre devrait augmenter au fur et à mesure de l’arrivée des rapports.

De par le monde, les Témoins offrent leur aide. Les efforts d’aide des Témoins sont coordonnés par leur siège central à Brooklyn, avec l’assistance de la filiale de la République dominicaine,
dans l’optique d’apporter une aide pratique et un réconfort spirituel aux victimes. Plus d’information sera fournie dès que possible.

Les Témoins de Jéhovah offrent un enseignement biblique à Haïti depuis plus de 80 ans.



haarp 21/01/2010 18:46


Un article en anglais sur le site "rense.com" a retenu mon attention. Il s’agit d’un article de monsieur Ken Hildebrandt. -( http://www.rense.com/general89/ffd.htm )

Ce monsieur pense que le récent tremblement de terre en Haïti n’est peut-être pas l’effet du hasard. Il pourrait peut=être avoir été provoqué par une technologie secrète. Espérons cependant que le
monde n’est pas devenu à ce point méchant et que la cause soit naturelle, la nature étant elle aussi capable d’être terriblement cruelle.

Monsieur Hildebrandt précise cependant qu’il se peut bien que la cause du séisme soit naturelle.

Mais on peut comprendre qu’à notre époque les gens trouvent tous les événements qui se produisent suspects, en particulier depuis les événement nébuleux du 11 septembre 2001 où on se demande encore
pourquoi le pays avec les meilleurs services de renseignements du monde n’a pu empêcher ces attentats.


Monsieur Hildebrandt conclut son article en disant que les terribles événements en Haïti arrivent au moment où la popularité du président Obama est en baisse alors qu’il est aux prises avec
plusieurs problèmes domestiques.


 


CONNAISSEZ VOUS LE PROJET HAARP QUE LES USA ET LEURS ALLIES VEULENT NOUS CACHER ?


haarp L'Arme Ultime !




"Successeur terrestre du projet Star Wars (Guerre des étoiles), le Haarp serait, par ses extraordinaires puissances et polyvalence, "l'arme ultime" des États-Unis.




Les Américains sont-ils en train de mettre au point un vaste système d'armement capable de :


* scanner les entrailles de la terre à la recherche de bases secrètes,

* d'interrompre toute forme de communication hertzienne,

* d'influencer les comportements humains,

* de modifier la météorologie,

* de griller les avions dans le ciel comme le ferait un vulgaire four à micro-ondes de votre potage,

* de provoquer des tremblements de terre

* ou des explosions aussi puissantes qu'une bombe atomique.




Avec le "Haarp", l'armée américaine serait en train de rééditer, sous une forme plus économique et plus dangereuse encore, son projet "Star Wars" ou Guerre des étoiles. A une différence près : il
s'agit cette fois d'une installation terrestre.


usieurs scientifiques et experts en armement ainsi que des députés du Parlement européen se montrent préoccupés, c'est un euphémisme, par le développement de ce projet. C'est pourquoi un expert
en énergie, Gratan Healy, conseiller auprès des parlementaires, rassemble pour l'instant les pièces accusatoires de ce projet de fin du monde.

Magda Haalvoet, une eurodéputée belge, chef de file du groupe des Verts au Parlement européen est en charge du dossier. C'est elle qui doit donner une suite officielle aux demandes
d'éclaircissement des membres de son groupe et qui fera en sorte que le Parlement fasse pression, via l'Otan, pour que les Etats-Unis répondent à toutes questions utiles, Magda Haalvoet est
inquiète. Elle affirme même que ce type d'armement ("non lethal weaponery"), outre les conséquences écologiques désastreuses qu'il implique, "peut mettre en danger les libertés individuelles et
la démocratie". Rien de moins. 30 millions de dollars

Les initiales HAARP signifient en anglais "High-frequency Active Auroral Research" (recherches dans le domaine des hautes fréquences appliquées aux aurores boréales.) De prime abord, derrière ces
initiales un peu ésotériques, se cache un projet de 30 millions de dollars de co°t annuel que l'armée américaine présente comme d'innocente recherches sur l'ionosphère. Les promoteurs du projet
n'épargnent ni leur énergie, ni leurs dollars en campagnes de relations publiques et en publicité pour rassurer l'opinion américaine. Néanmoins, il est difficile de croire qu'il ne s'agit pas
d'un projet à des fins militaires lorsque l'on sait que les vrais bailleurs de fond sont la Navy, l'Air Force et le Département de la Défense.

A quoi ressemble Haarp sur le terrain ? Il s'agit d'une vaste installation qui s'étend sur plusieurs hectares, à Gakona, une petite localité au nord-est d'Anchorage en Alaska. Le coin n'est pas
si perdu que cela puisque l'installation jouxte les immenses réserves gazières et pétrolières appartenant à la société Arco, par ailleurs propriétaire des brevets technologiques composant Haarp
et "financier-écran" de ces équipements.




En outre, Haarp est relié à l'un des ordinateurs les plus puissants de la planète à l'université d'Alaska dans le Butrovich building. Quant à son aspect physique, il s'agit somme toute d'un vaste
périmètre plat et déboisé, planté de 48 antennes de 20 mètres de haut, reliées chacune à un émetteur d'un peu moins de 1 million de watts de puissance. A terme, le nombre d'antennes et la
puissance des émetteurs sont appelés à se multiplier pour atteindre la puissance phénoménale de 1 milliard de watts émis par un réseau de 360 antennes. Les émetteurs sont alimentés en énergie par
6 turbines de 3.600 CV brûlant quelque 95 tonnes de diesel par jour.




On notera ici que l'ensemble de l'installation est assez nocive pour l'environnement proche puisqu'elle émet plus de 7 tonnes de matières polluantes par jour.
A quoi ça sert ?

Officiellement, les scientifiques qui travaillent sur cet émetteur radio mégalomaniaque veulent étudier l'ionosphère. Officieusement, Haarp va tirer parti de l'ionosphère pour en faire une arme à
énergie. L'ionosphére est cette couche située au-dessus de la stratosphère, constituée de particules ionisées hautement chargées en énergie et qui démarre à une altitude moyenne de 48 km pour se
terminer à 600 km de notre surface terrestre. Cette couche à haute densité énergétique est vitale pour notre planète car elle joue un rôle fondamental de bouclier, au même titre que la couche
d'ozone. Elle nous protège des dégagements nocifs du soleil. L'ionosphère "capture" entre autres choses les particules chargées électriquement et nées des "vents et tempêtes" solaires et
galactiques. On sait par ailleurs que les recherches menées depuis un siècle par une serie de scientifiques ont mis en évidence le fait que ce "manteau énergétique" protégeant la terre pouvait,
avec une technologie appropriée, devenir une arme stratégique de toute première importance.


Haarp se fonde sur les recherches de Bernard Eastlund, qui s'est lui-même inspiré des travaux de Nikola Tesla, un scientifique croate, inventeur de génie du début du siècle, à qui l'on doit le
courant alternatif (combattu par Edison favorable au courant continu) et le courant triphasé... Tesla mit notamment au point un procédé permettant de transférer de hautes quantités d'énergie
électrique sans l'apport de c,ble sur une distance de 42 km et il consacra une bonne partie de ses recherches à "l'énergie ionosphérique" et aux phénomènes électromagnétiques. Ses travaux furent
financés, canalisés, puis censurés pour des raisons financières par le banquier JP Morgan et la société Westinghouse. (voir remarquable génie Nikola Tesla et comment mener une guerre biologique
et psychologique)

Un peu moins d'un siècle plus tard, Bernard Eastlund n'a fait qu'adapter les premiers travaux de Tesla dans lemdomaine de l'énergie électromagnétique. Et c'est ainsi que ce chercheur déposa douze
brevets, entre 1987 et 1994, qui constituent l'ossature du projet "Haarp" et de ses technologies dérivées en matière d'armements. Le vrai propriétaire et exploitant de ces brevets n'est plus
Eastlund (qui a fini par être éjecté du projet pour des raisons obscures) mais bien la société Apti-Arco, un consortium pétrolier derrière lequel se profilent la Navy, l'Air Force et le
Départment of Défense US. Depuis le dépôt des brevets Eastlund, toute la recherche dans le domaine de l'énergie électromagnétique, par exemple à des fins médicales, est bloquée. C'est donc un
vaste champ hautement prometteur de la science et de la médecine qui a été ainsi monopolisé par des intérêts liés à l'armée américaine.
Comment cela fonctionne-il?

Toute la technologie contenue dans le projet "Haarp" revient, grosso



Sacco 21/01/2010 18:37



Merci pour l'information, votre patritotisme vous honore BRAZON !


Mais pourquoi l'avoir mis par dessus la photo de NOTRE Joelle ?


Vous ne l'aimez plus ou quoi ?



Gérard Brazon 21/01/2010 16:30


Ouh quel déferlement sur ma boîte mail et ici. Dans le lot j'ai pu lire que les pays arabes avaient apporté leur générosité. J'en suis fort aise et c'est tant mieux. Je me suis fait engueuler par
un Libanais qui m'a dit que j'aurai dû être informé de la part prise par le Liban. toutes mes excuses Monsieur. Il se trouve que si l'on regarde la presse française il n'est mention que de
l'implication des américains puis des français... alors Israël ou le Liban!
Par contre je suis plutôt étonné que des Gazouïs soient aussi généreux en contribuant monétairement et matériellement à l'effort. Naïvement, quand je lisais les antisionistes (Juifs? Antisémites?)
habituels qui sévissent sur le groupe VERITE, je croyais que Gaza était un centre de rétention à ciel ouvert ou régnait une famine épouvantable, ou la population survivait avec trois fois rien et
un cailloux. Je suis content que l'embargo israélien n'aille pas jusqu'à empêcher cette générosité faîtes d'argent, de couvertures, de lait pour les enfants, etc.
Bien à vous


Dorra 21/01/2010 16:28


La soi disant mission humanitaire n'est qu'un exercice ,une simulation sur une échelle réelle de l'armée sioniste et de ses équipes de secours en vue de se préparer à une éventuelle riposte
destructrice balistique suite à la prochaine agression contre l'Iran ,Gaza et le liban .Les avantages ,la priorité et la couverture dont jouit la mission sioniste de la part du commandement
militaire américain en est une autre preuve au meme moment que les avions de MSF,vrai secours pour des vrais secouristes, sont détournés vers d'autres escales.
C'est un lieutenenant sioniste qui l' a déclaré à la presse.
Et puis il suffit de décrypter les sites sionistes et de propagande hasbarique pour se rendre compte de la strtégie de com pour redresser l'image ternie de l'armée sioniste coupable selon l'ONU des
pires crimes contre l'humanité durant la criminelle agression contre les civils Palestiniens à Gaza.


Gérard Brazon 21/01/2010 16:14


Je trouve plutôt étonnant que l'on présente des Gazaouis en perdition subissant le blocus infâme des Israèliens et qu'ils peuvent comme n'importe qul cytoyen
du monde verser leur obole comme : de la nourriture, des couvertures etc. Soit les tunnels fonctionnent à pleins soit on nous ment là aussi sur la misère de la bande de
Gaza.
Dans le commentaire précédent:
"des Gazaouis, membres de familles de prisonniers détenus en Israël, ont également pris part à cet effort, offrant de l’argent et des biens tels des couvertures ainsi que de la nourriture et du
lait pour les enfants"


Anti Hasbara 21/01/2010 16:10


Emirats arabes unis : …deux avions transportant des tentes …500 000 dollars de denrées alimentaires …50 tonnes de matériel d'aide humanitaire … 1,25 million de dollars de denrées alimentaires,
d'eau, de médicaments, de matériel médical, de vêtements et d'autres réserves d'urgence…

Koweït: …un million de dollars … 100 tonnes d'aide humanitaire, dont du matériel médical, des tentes, des couvertures et une aide alimentaire…

Qatar : … Un C-17 qatari, chargé de 50 tonnes d'aide … 26 personnes, dont des soldats, des policiers et des médecins, afin de mettre en place un hôpital de campagne et d'apporter une aide là où
cela est possible … une équipe d'évaluation au cours des prochains jours, chargée d'évaluer les besoins pour la phase de reconstruction post-catastrophe. Un chargement de produits non alimentaires
destinés aux survivants sera ensuite expédié … 100 000 dollars…

Jordanie : …Un avion de la Royal Air Force jordanienne transportant de quoi bâtir un hôpital de campagne militaire et six tonnes de denrées alimentaires, d'aide humanitaire, de médicaments et de
vêtements … L'hôpital de campagne se compose de cinq médecins spécialisés en orthopédie, chirurgie générale et anesthésie … Un second avion militaire transportant des médecins jordaniens et du
matériel médical…

Liban : … un avion chargé de 25 tonnes de tentes et trois tonnes de médicaments, vaccins et autres fournitures médicales

Iran : ...a expédié par avion quelque 30 tonnes d'aide humanitaire, notamment des denrées alimentaires, des tentes et des médicaments. Le chargement comprend des tentes, du sucre, du thon et des
détergents,.. http://www.irinnews.org/fr/ReportFrench.aspx?ReportID=87776

Le Liban envoie un avion d’aide à Haïti … équipe médicale et les aides composées de 39 tonnes de tentes, lait en poudre et médicaments… http://www.iloubnan.info/fr/actualite/id/41799

Selon l’agence de presse Ma’an, lundi 18 janvier, les Palestiniens de Gaza apportent des dons et du soutien financier aux victimes du séisme dévastateur qui a frappé Haïti, dans les locaux de la
Croix Rouge.
D’après Ma’an, des Gazaouis, membres de familles de prisonniers détenus en Israël, ont également pris part à cet effort, offrant de l’argent et des biens tels des couvertures ainsi que de la
nourriture et du lait pour les enfants. Ce rapport a été publié après que l’Autorité palestinienne qui contrôle la Cisjordanie a déclaré vouloir envoyer de l’aide humanitaire à Haïti à la suite du
tremblement de terre dévastateur qui a quasiment rasé la capitale de l’île, ajoutant qu’elle travaillait à assurer la sécurité de la communauté palestinienne sur l’île .

Jamal Al-Khudary, responsable du Comité pour Mettre Fin au Siège [de Gaza] a affirmé que "les gens peuvent s’étonner de notre capacité à rassembler des dons offerts par notre peuple à Gaza, mais
nous leur disons qu’il s’agit d’une situation humanitaire et que nous sommes un peuple qui aime la vie et paix ".

"Nous sommes ici aujourd’hui pour soutenir Haïti. Nous sommes d’autant plus proches d’eux que nous avons subi notre propre tremblement de terre pendant la guerre d’Israël contre Gaza." [1] Selon
Al-Khudary, le directeur de la Croix Rouge n’a pu accepter que les dons en argent car il est quasi impossible de transférer des biens hors de la Bande de Gaza.


Minie Tananbaum 21/01/2010 15:59


« Mon cher Gérard, moi, j'avais souligné l'effort israélienne dans mon statut du jour. Israël était le premier pays, avec un hôpital mobil, à arriver et porter les secours aux haïtiens. Les faits
de Haïti sont bien diffusés sur la BBC et CNN mais pas en France. Au même temps que les israéliens opéraient sur un champ dans leur hôpital complet de matériel d'imagerie et blocs opératoires, les
américains, sur un porte avion, avaient qu'un chirurgien à bord et ont du faire appel au correspondent médical de CNN (un neurochirurgien) pour opérer!
La France n'a pas donner une bonne impression au niveau du journalisme pendant ce catastrophe humain. Il faut donner le mérite à Israël, et sans réservation, pour leurs efforts de secours en Haïti.
»


Albert W 21/01/2010 15:57



L’hôpital de campagne de Tsahal installé depuis quelques jours dans la capitale haïtienne dévastée, a travaillé à pleine capacité toute la journée de dimanche 17 janvier 2010, traitant d'un
flot incessant des victimes de ce qu'un officier supérieur de l’équipe militaire médicale décrit comme «la guerre à l'extérieur ».Dans la nuit du samedi 16 janvier, lors d’une intervention,
que le personnel a qualifié comme l'un des moments les plus extraordinaires de leur mission, les médecins israéliens ont donné la vie à un petit garçon dont la mère, Gubilande Jean Michel, a
aussitôt décrété qu’il serait nommé «Israël»…


 


Photo (bébé haïtien) : D.R.


 


Woman gives birth
in IDF field hospital (jpost.com)



Sacco 21/01/2010 14:08



Bonjour Brazon,


comme toujours votre blog m'entousiasme et m'instruit. Je voulais vous poser une question qui ne concerne pas Haiti ni Israel...


Pourquoi avoir masqué le photographie de Joelle Ceccaldi sur votre ent^te ? Qui est ce viel homme si respectable qui la cache ?


Voilà


amicalement


Bruno Sacco



Gérard Brazon 21/01/2010 16:35


Cet homme est le dernier des poilu de 14/18. Il mérite bien que l'on pense à lui. Bien à vous