Harkis: Mme Valérie Boyer demande la réciprocité entre la France et l'Algérie.

Publié le 9 Décembre 2012

Vers une nécessaire "Union des droites" à commencer par ce qui nous rapproche le plus comme des thèmes que nous partageons, comme la reconnaissance de l'abandon honteux des harkis, le refus de la repentance envers nos anciennes colonies et de la culpabilisation permanente. Voici un article de monharki.com qui traite de ce sujet en mettant en avant une initiative d'une députée UMP.

 

Gérard Brazon 


Harkis, soldats abandonnés

HARKIS, SOLDATS ABANDONNÉS

Question n° 11941 Question publiée au JO le : 27/11/2012.

 

Texte de la question ci-après :

 

Mme Valérie Boyer (*) attire l'attention de M. le ministre des affaires étrangères sur la nécessité de l'ouverture des archives concernant la manifestation du 17 octobre 1961 et plus généralement des évènements ayant eu lieu pendant la guerre d'Algérie.

 

Le communiqué de la Présidence de la République sur la responsabilité de la France à propos des conséquences de la manifestation du 17 octobre 1961 ne peut permettre la cicatrisation des blessures existantes entre la France et l'Algérie, d'autant que les historiens sont encore très divisés sur l'analyse de cette manifestation de militants hostiles à la France, alors même que les Français sur le sol du département français d'Algérie étaient engagés sur des théâtres d'opérations militaires pour protéger leurs compatriotes.

 

Pour panser leurs plaies, un même chemin doit être parcouru par l'Algérie en reconnaissant son implication dans les exactions exercées sur la population française et harki avant et après son indépendance, ainsi que la spoliation des biens français en Algérie suite au non-respect des accords d'Évian par ce même pays.

 

Seule la réciprocité entre la France et l'Algérie dans la reconnaissance de leur culpabilité respective à l'égard de divers évènements permettra le pansement des plaies de part et d'autre et instaurera des relations stables entre ces deux pays.

 

Aussi elle le remercie de lui indiquer quand et dans quelles conditions les archives pourraient être ouvertes afin que les historiens puissent travailler.

 

Source: Mon Harki.com

 

* Valérie Boyer est une femme politique française, née le 11 juin 1962 à Bourges (Cher).

Cadre supérieur de la Sécurité sociale, elle est élue députée UMP des Bouches-du-Rhône en juin 2007. Elle est également adjointe au maire de Marseille. Par ailleurs, elle est membre du Collectif parlementaire de la Droite populaire.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Histoire de France

Commenter cet article