Hellemmes : Malgré les protestations, le chantier du village d'insertion des Roms a débuté.

Publié le 16 Novembre 2012

La mairie n'écoute même pas sa population! Pire, elle la méprise totalement. Les Roms sont prioritaires sur les habitants demandeurs de logements. Et après on se demandera qui attise la haine de l'autre, qui est complice de cet état de chose, qui produit les frictions!

Un peu de patience, les élections municipales ne sont pas si loin. N'oubliez jamais la trahison de ce Maire et vous pourrez par la suite rétablir la justice!

Gérard Brazon

****

La Voix du Nord

Ils devaient commencer ce matin à 7 h 30, mais les riverains d'Hellemmes, de Mons-en-Baroeul et de Villeneuve-d'Ascq étaient sur place pour empêcher les travaux. Avant d'être dispersés par les forces de l'ordre.

Le chantier du village d'insertion des Roms devait commencer ce matin à 7 h 30, mais les riverains d'Hellemmes, de Mons-en-Baroeul et de Villeneuve d'Ascq étaient sur place pour empêcher les travaux. PHOTOS PHILIPPE PAUCHET

Après avoir garé leurs véhicules devant les grilles du centre Engrand, bloquant tout accès au chantier, les riverains opposés à l'insertion du village pour les Roms ont reçu la visite des forces de police.
Pourtant opposés à l'usage de la force, la mairie d'Hellemmes a finalement décidé d'y avoir recours afin de pouvoir débuter les travaux.

Cinq familles de Roms doivent être accueillies dans ce village d'insertion prévu sur un terrain de la rue Faidherbe, proche du parc Engrand.
Les premiers coups de pelleteuse ayant débuté, les travaux pourraient finalement être terminés dès la fin du mois
.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Dorothee13 16/11/2012 17:32


Il y a quelques temps, un article sur Hellemes parlait de ce problème, article que j'ai envoyé à Marine Le Pen pour info. Que tous ces maires de m... continuent dans ce sens, il préparent le
terrain pour MLP.

christophe 16/11/2012 17:25


Une maire n'hésite pas a livrer sa population aux forces de l'ordre pour poursuivre coute que coute sa politique faite de servitude à la gauche. Il prouve là qu'il n'est pas au service des
citoyens de sa ville mais bien le commissaire politique du gouvernement au sein de sa commune. Cette information n'est pas anodine et prouve qu'il ne peut pas être exclu qu'un jour un ministre de
l'intérieur envoie ses troupes pour corriger une manifestation pacifique contre le fascisme islamique. Les autruches qui ne veulent rien voir et qui laissent le boulot aux autres, seront bien
obliger de se réveiller un jour. Tôt ou tard un de leur proche sera tabassé ou arrêté pour patriotisme... Aux municipales pensez à virer tous les islamos collabos et les anti-français !
  

henri 16/11/2012 17:16


Notre regrété  Jojo national (pas J H) Mais G M aurait dit :


Mais c'est un scondaaal  ....